Accéder au contenu principal

Opérations

Une fantastique année 2005 pour l'hôtellerie romaine

Les obsèques de Jean-Paul II ont attiré à Rome une foule nombreuse au début de la pleine saison touristique. Mais c’est depuis le début de l’année que Rome bat des records. Une promotion efficace assure à la Ville Eternelle une attractivité croissante.

Baromètre au beau fixe pour l'hôtellerie romaine. “Juillet a été absolument excellent. Pour nous en premier lieu, puisque nous avons quasiment affiché complet tout au long du mois. Mais également pour l'ensemble de la ville”, se réjouit Dedy Ferrari Clerici, en charge des relations presse de l'Hôtel de Russie (Rocco Forte). De 90 euros en juillet 2004, le RevPAR est grimpé à 110 en 2005. Ces excellents résultats sont également confirmés par la base de données de MKG Consulting qui fait état d’un RevPAR en hausse de 22.9% sur le seul mois de juillet. 2005 sera selon toute vraisemblance une année fantastique pour l’hôtellerie romaine qui n’a connu qu’une seule baisse du taux d’occupation depuis août 2004 (et encore, limitée à 0.2 point en mai 2005). Sur les 12 derniers mois d’activité, la hausse du taux d’occupation atteint 5.8 points et en 2005, la progression a atteint 10 points environ ou plus à 3 reprises (en février, juin et juillet). “Le premier semestre a été marqué par un gros volume d'activité. Nous avons beaucoup travaillé avec le segment Congrès. Ce qui a généré un très bon taux d'occupation et des prix moyens en hausse”, se félicite Salvatore Logiudice, sales executive Melia Aurelia Roma Antica. Même son de cloche pour de nombreux autres hôtels qui ont réalisé près de 80% de taux d’occupation depuis le début de l'année. Même si, pour les établissements économiques qui accueillent une large part de clientèle d'affaires domestique, juillet est un peu plus calme.Quelle est la raison de ce bain de jouvence? L'événement majeur de ce premier semestre a été sans conteste le décés de Jean-Paul II. Près de 2 millions de personnes se sont pressées à Rome dans les jours précédant ou suivant les obsèques du Pape. Les prix moyens ont atteint un pic le 7 et 8 avril dernier, mois au cours duquel la hausse du RevPAR a atteint 18.3%. Mais bien entendu, la bonne santé de l’hôtellerie romaine ne se résume pas au tourisme religieux. Le messie pour Rome s'appellerait plutôt Walter Veltroni, le maire de la ville, et son équipe. Une administration qui recueille nombre de louanges. “Elle fait beaucoup d'efforts”, selon Salvatore Logiudice. “Rome est une ville unique, mais elle est surtout très bien vendue”, pour Dedy Ferrari Clerici. De grands événements prévus à l'avance permettent un meilleur marketing de la ville. La ville a investi 140 000 euros dans un spot publicitaire projeté en Italie et dans le monde. Outre les splendeurs de la ville, il démontre surtout son dynamisme, l'amélioration des transports et les rénovations à tout va – parcs, rues, musées. Dans un mémo du 18 juin dernier, le maire se félicite d’ailleurs des bons chiffres du tourisme. “Notre ville, ajoutet- il, continue de gagner des parts de marché, contrairement aux autres régions et villes du pays”. La capitale italienne devance largement les autres villes du pays. “Florence n'est pas aussi heureuse”, confirme Dedy Ferrari Clerici, également en charge de l'hôtel Savoy de Florence (RF). Cette ville s'appuie sur le tourisme culturel et artistique, Milan sur le tourisme d'affaires. Alors que Rome devient une destination Affaires et peut jouer sur le triptyque “business, pleasure, leisure”. Une tendance qui augure encore de beaux jours pour la Ville Eternelle.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?