Accéder au contenu principal

Analyses

Résultats 2018 et accord salarial : ciel dégagé pour Air France-KLM

Le groupe entame 2019 de la meilleure façon après l’annonce ces derniers jours de bénéfices en forte hausse en 2018 et d’un accord avec les pilotes de lignes. Le PDG du groupe, Benjamin Smith, est aussi parvenu à faire accepter une réorganisation de la gouvernance visant à mieux coordonner les stratégies du groupe et de ses filiales notamment KLM.

Les chiffres de l’année 2018 sont particulièrement positifs d’autant plus que l’année a été marquée par des séquences négatives : les 2 semaines de grève des salariés Air France et une hausse du coût des carburants. On retient le franchissement du cap symbolique des 100 millions de voyageurs transportés, la forte hausse du bénéfice net (409 millions d’euros soit +150,9% par rapport à 2017) et la progression soutenue de Transavia (15,8 millions de passagers soit +7% par rapport à 2017). Le climat entre la direction et les salariés d'Air France reprend aussi des couleurs après qu'un accord ait été soumis au vote et accepté par l'ensemble des pilotes de ligne (85% de oui, taux de participation de 70%).

Quelques heures plus tôt, Air France-KLM avait aussi annoncé une réorganisation de la gouvernance créant un CEO committee comprenant le PDG et le directeur financier du groupe, Benjamin Smith et Frederic Gagey, ainsi que les PDGs des 2 filiales Air France et KLM, Anne Rigail et Pieter Elbers. En contrepartie, les filiales laissent au groupe le choix des politiques concernant les achats, la flotte, les alliances et la stratégie commerciale, les ressources humaines, le digital et le management des données. Ce changement pèsera plus lourd chez KLM qui avait toujours insisté pour conserver son autonomie après la fusion avec la compagnie française. C’est une victoire d’étape pour Benjamin Smith qui avait appelé, quelques jours après sa nomination à la tête du groupe, à la nécessité de travailler à une collaboration plus étroite.

"Avec la puissance d'Air France et KLM travaillant en tandem, nous pouvons conquérir à la fois les marchés européens, mais aussi mondiaux."

Lire aussi : Qui est Benjamin Smith, le nouveau directeur d'Air France-KLM ?

Pour être fidèle à cette ambition, le groupe mise sur le haut de gamme en capitalisant sur la marque Air France (déjà actée avec l’intégration de l’éphémère compagnie Joon ou le changement de nom de « Hop ! » devenu « Air France Hop ! ») et une simplification de l’offre tarifaire (4 tarifs bien identifiés - light, standard, flex et abonné – plutôt qu’une trop complexe liste d’options). De son côté, Transavia devrait poursuivre son ascension grâce à une augmentation de ses capacités entre 9% et 11%.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?