Accéder au contenu principal

Analyses

Qatar Airways vs Emirates : Les nouvelles routes de l’Orient

Les deux plus importantes compagnies aériennes du Moyen Orient en termes de passagers débutent l’année sur de bonnes notes. Qatar Airways voit ses droits de trafic augmenter en UE et Emirates, en pleine expansion, peut profiter des problèmes financiers d’autres compagnies pour recruter leur personnel.

Qatar Airways : développement des routes européennes

L’émirat et l’Union Européenne ont annoncé avoir signé un accord aérien permettant d’offrir « un avantage concurrentiel important » pour les compagnies aériennes des deux parties avec « un accès illimité et sans restriction à leurs territoires respectifs ».

Premier accord de ce type entre l'UE et un pays du Conseil de Coopération du Golfe, les compagnies européennes bénéficieront d'une liaison avec Doha. Elle pourront profiter de la bonne dynamique des arrivées du Vieux Continent dans l'émirat, qui n'ont cesser de croître au cours de ces cinq dernières années. Mais la grande gagnante de cet accord est Qatar Airways, qui avec son hub à l’aéroport Hamad International Airport, va pouvoir multiplier ses liaisons entre l’Europe et le reste du monde.

Quelle stratégie touristique pour l'émirat ? Qatar, le rêve d'une destination touristique

Akbar AL Baker, CEO du groupe Qatar Airways aborde « le principe de concurrence loyale très simplement : accès équitable aux marchés, concurrence pour des parts de marché basées sur les produits et services de ce que le client veut et est prêt à acheter ».

  Arrivees au Qatar

 

Cet accord arrive dans un contexte de tensions entre le Qatar et l’Arabie Saoudite. En rompant ses relations diplomatiques avec l’émirat en juin 2017, des répercussions se sont fait ressentir sur les arrivées touristiques et le nombre de passagers transportés par Qatar Airways. 

Le développement de nouvelles routes vers un marché aussi divers que l'UE où l’Emirat entretient de solides relations avec certains États - tels que la France et le Royaume Uni - promet à la compagnie de multiples opportunités de développement.

Emirates : à la recherche de pilotes

L’autre compagnie des Émirats arabes unis, Eithad Airways a annoncé vouloir supprimer 50 postes de pilotes d’ici la fin du mois, après avoir accusé une perte importante en 2018.

Le directeur général, Tony Douglas, a déclaré à Reuters en juillet dernier que la compagnie devenait devenir "plus rationnelle", après avoir essuyé des pertes d'environ 3,5 milliards de dollars (3 milliards d'euros) au cours des deux dernières années.

Une opportunité pour Emirates qui a besoin de personnel pour étendre son réseau. Son président Tim Clark avait ainsi déclaré en avril 2018 manquer de 100 à 150 membres d'équipage pour la saison estivale.

Nombre de passagers (en millions)

Si les tensions diplomatiques entre le Qatar et les autres pays du Golf ont stoppé la croissance du nombre de passagers pour sa compagnie, Emirates continue son expansion.

 

 

Si rien n’a été annoncé concernant le potentiel transfert du personnel de Eithad vers Emirates, ce ne serait pas la première fois que les deux compagnies travaillent ensemble. En juin dernier, Etihad avait ainsi offert à ses capitaines et premiers officiers un détachement de deux ans chez Emirates.

Au Moyen-Orient, compétition et fraternité sont dans l’air du temps.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?