Accéder au contenu principal

Analyses

Pékin s'arme dans la course au trafic aérien

En 2025, le nouvel aéroport de Pékin pourra accueillir autant de passagers que London Heathrow ou Paris Charles de Gaulle. Il complètera l’actuel aéroport de la capitale chinoise ayant reçu en 2017 près de 100 millions de passagers.

L'aéroport international de Beijing Daxing, situé à 46 kilomètres du centre-ville de Beijing et à 70 kilomètres de l'aéroport international de Beijing Capital (BCIA), ouvrira ses portes en septembre et pourra accueillir 72 millions de passagers par an en 2025. Il permettra d’appuyer la position centrale de Pékin dans le trafic aérien mondial ; la capitale chinoise disposant déjà du très performant Beijing Capital International Airport, deuxième plus grand aéroport mondial en termes de passagers (95,8 millions en 2017).

Une opportunité de développement pour certaines compagnies aériennes comme China Eastern Airlines. Son PDG, Liu Shaoyong, estime ainsi que 40% des passagers du nouvel aéroport en 2025 seront transportés par sa compagnie.

Course au trafic aérien

Véritable enjeu d’attractivité pour les agglomérations, les aéroports géants représentent une manne économique créatrice d’emplois. Le gouvernement britannique a ainsi donné son feu vert pour la création d’une nouvelle piste à London Heathrow - portant sa capacité annuelle à 130 millions de passagers – estimant que cela permettrait de créer d’ici 2050 près de 60 000 nouveaux emplois.

En Turquie, le nouvel aéroport d’Istanbul remplacera l’actuelle plateforme ayant reçu en 2017 près de 64 millions de passagers (15ème place mondiale). Avec ce nouvel outil capable d’accueillir à terme plus de 150 millions de passagers, le gouvernement souhaite installer son agglomération parmi les leaders du trafic aérien de demain.  

Dubaï poursuit sa quête vers la démesure en agrandissant l’aéroport Al Maktoum International pour qu’il puisse recevoir dans les décennies à venir 260 millions de passagers. Son aéroport actuel (DXB) arrivant presque à saturation avec plus de 88 millions de passagers reçu en 2017 (3ème place mondiale), a fêté son milliardième passager la semaine dernière.

Outre Atlantique, les objectifs de croissance sont désormais plus qualitatifs que quantitatifs. Ainsi 13 milliards de dollars sont investis pour moderniser l’aéroport John F. Kennedy International, créer de nouvelles boutiques de luxe et augmenter son trafic annuel de 15 millions de passagers.

L’aviation, née en France et aux Etats-Unis avec Clément Ader et les frères Wright, s’est principalement développée durant le XXème siècle sur ces deux continents. En ce début de XXIème siècle, les pions se déplacent vers l’Asie où se construisent de nouvelles infrastructures géantes. Si leur développement permet de booster l’attractivité des agglomérations concernées, de nouveaux modes de transport pourraient le compléter. Ainsi à l’instar du TGV qui concurrence le trafic aérien entre les agglomérations, les déplacements en Hyperloop pourraient représenter une alternative encore plus rapide dans les années à venir.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?