Accéder au contenu principal

Analyses

Mobilité : un marché en pleine expansion

Les modes de transports ne cessent d'évoluer pour répondre aux nouvelles attentes des voyageurs et également pour être en capacité d'accueillir une clientèle grandissante. Blablacar, SNCF, Karhoo, Vélib... autant de moyens de locomotion qui investissent dans le développement de leurs offres.

La mobilité est un domaine majeur du secteur touristique, cela concerne à la fois le trajet entre le domicile du voyageur et le lieu de séjour comme les trajets au sein de la destination visitée pour relier les points d’intérêts. Avec une prise de conscience écologique de la part d’un grand nombre de touristes, les moyens de transports utilisés évoluent. Les voyageurs utilisent de moins en moins l’avion et la voiture au profit du train ou de services de covoiturage. Et sur place, les visiteurs privilégient de plus en plus des transports doux relevant du slow tourisme.

Toutes ces raisons ont ainsi contribué au fort développement de Blablacar, un service de covoiturage qui a vu le jour en France en 2006 sous le nom de Covoiturage.fr avant de prendre le nom que l’on connait à présent en 2013. Cette application, révolutionnaire à l’époque, compte actuellement 10 millions d’utilisateurs uniquement en France et au total 90 millions à travers 22 pays. L’objectif actuel de l’entreprise est toujours de poursuivre sa stratégie de croissance et ce le plus rapidement possible. Pour ce faire, elle a récemment effectué une levée de fonds qui a atteint les 97 millions d’euros avec des nouveaux investisseurs tels que VNV Global, Otiva J/F AB, et FMZ Ventures.

La crise a rebattu les cartes dans le jeu de la mobilité, et nous voyons des opportunités intéressantes pour accélérer notre ambition de développer notre offre multimodale. La levée de fonds, qui s’ajoute à un bilan financier déjà solide, nous permettra de mener une stratégie offensive alors que nous sortons renforcés de cette année de crise sans précédent. Nous étions dans une position confortable avant cette levée de fonds, désormais nous sommes dans une très bonne position pour prendre des risques, être offensifs et voir les choses en grand.

Nicolas Brusson, Directeur général de Blablacar

En 2019, la société avait racheté la compagnie Ouibus à la SNCF qui est devenue par la suite Blablabus reliant alors 400 destinations à travers l’Europe. Et elle va prochainement faire l’acquisition de l’entreprise ukrainienne Octobus, une société qui a développé un Inventory System Management de pointe permettant de digitaliser l’offre de bus. Ce rachat devrait accélérer considérablement la croissance hors Europe de Blablacar qui y réalise déjà plus de la moitié de son activité. Néanmoins, Blablacar n’oublie pas l’Europe qui est son marché historique, l’entreprise prévoit de doubler la taille de son réseau de bus d’ici 18 mois et envisage également d’inclure le train dans son offre multimodale.

Le monopole de la SNCF sur le marché ferroviaire prend en effet fin grâce au « pacte ferroviaire » adopté en juin 2018 qui prévoit l’ouverture à la concurrence pour la fin de l’année 2020. Cette ouverture à la concurrence s’effectuera de manière progressive entre 2020 et 2024 et s’adresse à des acteurs français comme à des acteurs étrangers. Les lignes Intercités ainsi que les lignes TER sont les premières concernées, viennent ensuite les lignes TGV et le calendrier élaboré prévoit même une ouverture à la concurrence pour les lignes Transilien et RER pour la décennie 2030. Nombreuses sont déjà les compagnies en lice pour répondre aux futurs appels d’offres car c’est un marché d’envergure en France. En effet, 44% des Français utilisent le train pour se rendre sur un lieu et notamment sur leur lieu de vacances selon une étude réalisée par Statista en 2018. Une tendance qui tend à s’amplifier comme le démontre les chiffres enregistrés par la SNCF durant la période estivale 2019, un total de 26 millions de passagers soit une augmentation de 7% comparé à l’année d’avant.

Cependant un problème persiste pour les voyageurs qui prennent le train pour se déplacer, celui des derniers kilomètres. Un problème qui se rencontre majoritairement en zone rurale où les offres de transports sont restreintes voire inexistantes dans certaines destinations. Des entreprises proposent donc leurs services pour parer à ce dilemme des derniers kilomètres comme la société Karhoo qui a même développé un partenariat avec la SNCF. Les utilisateurs de la SNCF peuvent ainsi directement réserver un taxi sur l’application de la compagnie ferroviaire pour soit relier leur domicile à la gare de départ soit la gare d’arrivée au lieu du séjour. Les services proposés par Karhoo s’adressent également aux touristes souhaitant se déplacer au sein de la destination visitée. L’autre solution pour ces types de déplacement est l’offre de vélos en libre-service que l’on retrouve essentiellement au sein de destinations urbaines. Chaque grande ville possède son propre dispositif, les Vélib’ à Paris, les Velo’v à Lyon ou encore les Vél’hop à Strasbourg. Cette solution peu coûteuse possède d’autres avantages comme le fait d’éviter le trafic routier qui est souvent compliqué et pénible en ville et surtout c’est un mode de transport respectueux de l’environnement. Paris et prochainement Lyon ont même pris l’initiative de lancer une flotte de Vélo à Assistance Electrique (VAE), un moyen de locomotion prisé par les Français ces dernières années comme le démontre l’augmentation de 12% du volume de ventes en 2019.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?