Accéder au contenu principal

Actualités

Hyperloop Transportation Technologies : les premières avancées aux Emirats et en France

Hyperloop et Aldar Properties signe un accord pour la mise en service de la première ligne commerciale entre Abu Dhabi et Dubaï tandis que Toulouse reçoit les premiers tronçons de sa piste d'essais.

Hyperloop Transportation Technologies a annoncé la signature d'un accord avec le promoteur immobilier Aldar Properties. Ce partenariat permet à la société de lancer la première mise en service commerciale d'Hyperloop, mais aussi un centre d'innovation et un centre d'accueil dédié aux visiteurs. Le site de construction est situé à proximité du site de l'Expo 2020 et de l'aéroport international de Dubaï.

En outre, Hyperloop prévoit une construction en plusieurs étapes. Son objectif est de pouvoir développer, au-delà des 10 premiers kilomètres, un réseau Hyperloop sur l'ensemble de la péninsule arabique.

« Cet accord pose les fondations du premier réseau Hyperloop au monde, ici aux Émirats Arabes Unis. Notre ambition est de construire plusieurs lignes reliant Abu Dhabi, Al Ain, Dubaï et Riyad, en Arabie Saoudite, » déclare Bibop Gresta, président d'Hyperloop Transportation Technologies.

 « Alghadeer est située à un point stratégique au sein des Emirats Arabes Unis : à proximité des zones de croissance majeures des émirats d'Abu Dhabi et de Dubaï. Nous sommes convaincus que la technologie développée par HyperloopTT aura un impact décisif sur la qualité de vie aux Emirats […] » déclare Talal Al Dhiyebi, Directeur Général d'Aldar Properties.

Après Las Vegas et la Californie, l'Hyperloop sera bientôt testé à Toulouse. La société a, d'ores et déjà commencé la construction du premier Hyperloop à taille réelle. Les premiers tubes permettront de créer une première piste d’essais de 320 mètres. Une seconde piste d’un kilomètre, surélevée par des pylônes à une hauteur de 5,8 mètres, est prévue courant de l'année 2019.

La première capsule de passagers, en cours de finition en Espagne dans les ateliers de Carbures, sera livrée dans les mois à venir. Elle sera assemblée et perfectionnée sur le site de Francazal, avant d'être enfin mise en service aux Émirats Arabes Unis.

L’ancienne base aérienne de Francazal, devenue une pépinière des transports du futur, abrite un centre de R&D dans lequel HyperloopTT a prévu d'investir 40 millions d'euros sur cinq ans. Il réunira également un incubateur de startups travaillant sur des technologies connexes au projet Hyperloop.

« Nous avons aujourd'hui des accords dans neuf pays où nous travaillons sur des études de faisabilité et sur la mise en place de nouvelles réglementations. Hyperloop n'est plus seulement un concept, c'est aujourd'hui une véritable industrie commerciale, » a détaillé Bibop Gresta.

Fin février, l'entreprise californienne a d'ailleurs signé un partenariat public-privé aux Etats-Unis pour réfléchir à un circuit Hyperloop entre Cleveland et Chicago.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?