Accéder au contenu principal

Actualités

Des taxis volants pour les JO de 2024 ?

La Région Ile-de-France, la RATP et Aéroports de Paris (ADP) ont annoncé le lancement d'une filière mobilité aérienne urbaine. Les premiers tests seront menés sur l'aérodrome de Pontoise en 2021.

L'aérodrome de Pontoise - Cormeilles-en-Vexin (Val d'Oise), situé à 35 kilomètres au nord de Paris, va être aménagé pour recevoir des "véhicules électriques à décollage vertical". Ces taxis volants, à mi-chemin entre le drone et l'hélicoptère, sont spécialement conçus pour parcourir de petites distances au-dessus des grandes villes.

Le modèle présenté par le contructeur allemand Volocopter, peut transporter deux passagers et des bagages. L'engin est équipé de dix-huit moteurs et neuf batteries, de quoi générer une poussée lui permettant d'atteindre une vitesse de croisière de 100 kilomètres par heure, avec une autonomie de 35 kilomètres (soit une quinzaine de minutes de vol). Des vols ont déjà été effectués à Dubaï, Singapour et Helsinki.

Les premiers tests de décollage et d'atterrissage auront lieu à partir de juin 2021. "Il s'agit d'une zone de test inédite en Europe", souligne Edward Arkwright, directeur général exécutif du Groupe ADP. Sur le plus long terme, les autorités espèrent avoir un « service de démonstration» prêt et actif pour les JO 2024.

Volocopter de son côté compte ouvrir des lignes commerciales de taxis aériens dans les deux ou trois prochaines années. 

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?