Accéder au contenu principal

Actualités

Vladimir Poutine veut simplifier les formalités de visa en Russie

Symbole d’un certain appétit des étrangers à visiter la fédération, le nombre d’arrivées internationales en Russie a augmenté de 7,3 % entre 2007 et 2016. Cependant, sur la même période, l’évolution est de 35,3 % dans le monde entier. Si la Russie réussit à développer son attractivité touristique, certains obstacles freinent les touristes comme les nombreuses procédures pour obtenir un visa. Un obstacle sur lequel Vladimir Poutine a annoncé travailler.

Frein à l’expansion du tourisme dans la fédération, le président russe a annoncé lors du forum Business Russia vouloir simplifier le régime des visas.

Dans un premier temps, avec le développement de l’e-Visa sur tout le territoire d’ici 2021 qui permettra d'acheter, en ligne, des produits touristiques. Des visas électroniques gratuits ont notamment été créés ces dernières années afin de donner la possibilité de visiter trois régions de l’Extrême-Orient russe (Primorye, Sakhaline et Kamchatka) pour les touristes de certains pays comme la Chine, le Japon, l’Inde et l’Iran.

Dans un second temps, un projet de loi a été déposé concernant la suppression partielle de visas d'entrée pour les touristes étrangers. L’Allemagne et l’Italie pourraient être concernées et leurs citoyens pourraient ainsi séjourner en Russie sans visa durant 14 jours. A noter que les germaniques représentent déjà une clientèle fidèle à la fédération et sont en 2017 le principal marché source de la capitale.

La suppression des visas, une mesure gagnante pour le tourisme

Selon l’agence fédérale du tourisme russe, les visiteurs étrangers en provenance des pays européens et d’Amérique du nord stagnent ou diminuent ces dernières années. Elle indique qu’entre 2015 et 2014, « le taux de touristes néerlandais, tchèques, suédois, lithuaniens et danois a chuté de 20% (pour les néerlandais)  à 49% (pour les danois) ». Dans le même temps, les clientèles asiatiques sont en fortes croissance sur cette même période avec des augmentations de 23% pour Taïwan, 21 % pour la Chine, 18% pour Hong Kong et 13% pour la Corée du Sud.

Russie, un futur géant du tourisme ?

Une des raisons pour lesquelles la Russie enregistre une poussée de ces clientèles est liée à la facilité d’obtenir un visa. En effet, pour un français obtenir un visa pour visiter la Russie implique de nombreuses procédures : remplir les formulaires, avoir une invitation touristique en Russie, disposer d’une assurance rapatriement, etc. Utiliser les services d’une agence spécialisée ou bien effectuer les démarches par soi-même demande plusieurs semaines avant d’obtenir son visa. Dans le même temps, la Russie développe ses relations diplomatiques avec certains pays asiatiques et des visas électroniques gratuits ont été accordés pour les citoyens de certains de ces pays.

L’European Travel Commission (ETC) a de son côté, publié un rapport chiffrant à 12,5 milliards d’euros les dépenses supplémentaires des ressortissants chinois dans l’UE s’ils n’avaient pas besoin de visa pour rentrer dans le territoire européen.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?