Accéder au contenu principal

Destinations

A quoi ressemblent les vacances d'hiver en 2021-2022 ?

Alors que l’année 2020 avait enregistré une forte baisse de fréquentation à la montagne durant les périodes de vacances, notamment en raison de la fermeture des remontées mécaniques, il semblerait que la tendance s’améliore sur 2021 et 2022. Quid des nouveaux comportements des vacanciers et des mesures mises en place par les acteurs de cette destination.

La fin du port obligatoire du masque dans les remontées mécaniques, le retour de la clientèle britannique, un tourisme domestique toujours aussi fort, des taux d’enneigement satisfaisants… tout autant de bonnes nouvelles, synonymes d’une saison hiver 2021-2022 réussie pour les professionnels de la montagne. Les chiffres relevés par plusieurs stations de sport d’hiver confirment cette tendance positive qui devrait permette aux professionnels de se remettre sur pied après une saison 2020-2021 en demi-teinte.

Les taux d’occupation observés à Val Thorens, ainsi que dans tout le Rhône Alpes, attestent du fort engouement des Français comme des Européens pour la destination montagne. En effet, le taux d’occupation moyen dans la station durant les 5 semaines des vacances d’hiver est de 88% contre 82% sur l’ensemble des domaines skiables français. À Val Thorens, ce taux de remplissage durant la première semaine de février atteint 86% et frôle les 90% durant le reste des vacances.

Les stations de sports d’hiver d’Isère observent aussi des résultats encourageants, les hébergements marchands du territoire affichent des taux d’occupation compris entre 70% et 75% sur l’ensemble de la période. Des chiffres légèrement en retrait au regard de la saison 2019-2020 mais qui annoncent tout de même une saison meilleure à celle de l’année dernière. Toutefois la fréquentation globale de cette période est en hausse de 4% comparé à 2019.

Les vacances de février en Isère présentent des niveaux de performances en hausse de 3,5% par rapport à l’hiver 2019/2020 à la même période, grâce notamment à la clientèle française. Ces taux confirment également le retour de la clientèle étrangère, en particulier les touristes britanniques. Les réservations de dernière minute, encore très présentes dans le secteur touristique, devraient venir renforcer cette tendance favorable puisque pour le moment 28% des Français ne sont pas encore sûrs de partir à la montagne mais un certain nombre devrait se décider dans les jours à venir.

Les acteurs de la montagne de leur côté n’ont pas baissé les bras l’année dernière, malgré une saison difficile, comme le prouve les investissements massifs dans les infrastructures des domaines skiables français. Selon une enquête dévoilée par Domaines skiables de France (DSF), 268 millions d’euros ont été investis par les opérateurs de domaines skiables en France. Plus de la moitié des investissements était dédiée au secteur des remontées mécaniques, dont notamment la construction de nouvelles lignes de télécabines, et 28% était accordé à la rénovation et l’optimisation des appareils existants. 

Ces indicateurs nationaux témoignent d’un bon dynamisme, compte tenu de la saison blanche 2020-2021 des exploitants de domaines skiables. Pour mémoire, le chiffre d’affaires des domaines skiables français, au cours de la saison hivernale passée, s’est élevé à moins de 1% du CA avant la pandémie. 

Damien Zisswiller, membre de la délégation Montagne d’Atout France

Il y a également de la nouveauté du côté des hébergements hôteliers de montagne, attestant d’une dynamique visible de l’activité touristique dans cette destination qui regagne ces lettres de noblesses. On peut ainsi citer l’ouverture de deux nouveaux établissements du Groupe Les Etincelles, l’hôtel Voulezvous à Tignes Le Lac et le Tetras Lodge à Tignes les Brévières. La marque Beaumier étend également sa présence à la montagne avec l’acquisition de trois nouveaux établissements dans la station de sports d'hiver de Wengen : Le Wengener Hof, Le Belvédère et le Silberhorn.

Hors France, la même tendance se dessine comme le démontre HomeToGo, la plus importante marketplace de location de vacances au monde, à travers son « Ski Season Report for 2022 ». L'étude montre l'évolution de la demande des amateurs de ski cette année et les dépenses prévues lors de séjours dans les destinations de ski les plus populaires des États-Unis. Cette année, les destinations les plus prisées vont de l'ultra-luxueux à l'économique, en passant par les destinations les plus abordables pour un budget inférieur à 200 dollars par jour.

Première donnée, les logements situés à proximité des pistes de ski sont très demandés, comme l’attestent le nombre de recherches avec le filtre « près des pistes » qui a augmenté de 134%. Les réservations s’effectuent à nouveau en avance, en moyenne 88 jours avant le départ. Cette saison, les skieurs sont plus nombreux à vouloir voyager de manière flexible ; l'utilisation de la fonction de recherche flexible a augmenté de 5 % par rapport à la saison dernière. Enfin, la durée moyenne de séjour s’est allongée, atteignant à présent 15 jours voire plus.

 Avec de fortes chutes de neige dans tout le pays et de nombreux voyageurs qui cherchent à rester à l'intérieur du pays, la saison de ski 2022 s'annonce extrêmement animée cette année. Les week-ends de ski aux États-Unis se sont avérés être l'ultime aventure hivernale en plein air pour les voyageurs impatients, les skieurs réservent en ayant à l'esprit la facilité d'accès et le prix abordable. Les cabanes plus proches des pistes avec un accès pratique aux remontées mécaniques et aux commodités figurent comme l'hébergement de choix pour les amateurs de ski. 

Caroline Burns, Responsable des relations publiques et experte en voyages, HomeToGo

En Macédoine centrale, la municipalité de Naoussa a annoncé la transformation du centre de ski « 3-5 Pigadia » en une station de montagne qui fonctionnera toute l'année. Cette annonce fait suite à la signature, le 20 janvier, du contrat de location entre la municipalité et la société privée Oreinos Tourismos, qui a remporté le récent appel d'offres lancé pour l'exploitation et la gestion du centre de ski. Situé sur le côté ouest de la montagne Vermio, le centre de ski se trouve à une altitude de 1 430 à 2 005 mètres. 

Après avoir mené à bien l'appel d'offres public et toutes les procédures pertinentes, nous ouvrons la voie au développement du centre de ski « 3-5 Pigadia ». Le développement de notre centre de ski est une opportunité historique pour qu'il soit à nouveau la zone de développement la plus large. […] Dans cette direction, nous allons poursuivre à un rythme soutenu notre planification et nos efforts, non seulement pour préserver toutes les infrastructures et les points de repère de notre municipalité, mais aussi pour procéder à leur modernisation et à leur promotion. 

Nikolas Karanikolas, Maire de Naoussa

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?