Accéder au contenu principal

Actualités

Plus d’1,1 milliard de voyageurs internationaux en 2014

L’organisation mondiale du tourisme a publié ses chiffres : 1,13 milliard de touristes ont voyagé à l’étranger en 2014, soit une augmentation de 4,7 % par rapport à l’année précédente.

Le nombre de touristes internationaux a encore augmenté l'an dernier. Avec 1,13 milliard de voyageurs, on note une hausse de 4,7 % par rapport à 2013. Pour la cinquième année consécutive, la croissance du secteur touristique est supérieure à la moyenne. L'Europe est le continent le plus visité avec 598 millions de touristes, soit 22 millions de plus que l'an dernier. Les pays du sud Méditerranée (Grèce, Espagne, Portugal, etc.) ont vu leur nombre de visiteurs internationaux augmenter fortement. Suivent ensuite l'Asie-Pacifique (263 millions, + 5 %) et les Amériques (181 millions) qui ont su profiter des bons chiffres de l'Amérique du Nord (+8 %) et des Caraïbes (+ 7%). Enfin, l'Afrique (56 millions, +2 %) et le Moyen-Orient (50 millions, +4 %) ferment la marche. "Le secteur touristique apporte une contribution essentielle à la reprise économique, générant des milliards de dollars de recettes d'exportation et créant des millions d'emplois. Cela s'est vérifié pour de multiples destinations à travers le monde, et tout particulièrement en Europe, région qui peine à se remettre de l'une des périodes économiques les plus sombres de son histoire" a déclaré le Secrétaire général de l'OMT, Taleb Rifai, lors de l'ouverture à Madrid du Forum d'Espagne sur le tourisme mondial. 2015 s'annonce sous les meilleurs auspicesSelon les prévisions de l'OMT, les arrivées de touristes internationaux devraient grimper de 3 à 4 % en 2015. Selon Taleb Rifai "le recul du cours du pétrole va faire baisser le coût du transport et stimuler la croissance économique et le pouvoir d'achat des ménages dans les pays importateurs de pétrole. Cependant, cela risque aussi d'avoir des répercussions négatives sur certains pays exportateurs de pétrole qui constituent désormais d'importants marchés émetteurs de tourisme". L'augmentation des dépenses consacrées au tourisme international par les marchés émetteurs traditionnels a compensé le ralentissement constaté dans les grands marchés émergents, sur lesquels reposait la croissance du tourisme ces dernières années (BRIC). La Russie a connu une baisse de 6 % tandis que le Brésil n'a progressé que de 2 %. A l'inverse, les dépenses des États-Unis, deuxième plus grand marché émetteur au monde, ont augmenté de 6 %. Il convient également de noter le rebond enregistré en France (+11 %), en Italie (+6%) et au Royaume-Uni (+4 %).

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?