Accéder au contenu principal

Actualités

Pas de ski sans pass sanitaire ?

Après une saison hiver 2020/2021 compliquée, les acteurs de la montagne mettent tout en œuvre pour préparer au mieux la saison à venir. C'est dans cette optique que Jean-Baptiste Lemoyne a initié un groupe de travail ayant pour objet les conditions de réouverture des stations et le pass sanitaire semble être la solution envisagée pour réouvrir en toute sécurité.

Alors que durant la saison hiver 2020/2021 les amateurs de ski en ont été privés en raison de la fermeture administrative des remontées mécaniques, la période hivernale 2021/2022 s’annonce plus prometteuse. A l’approche de cette dernière, un groupe de travail réunissant acteurs et opérateurs de la montagne a été créé dans le but d’échanger sur les conditions d’ouverture prochaine des stations de ski. C’est par ailleurs Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme, qui est à l’origine de la création de ce groupe de travail.

Nous voulons réussir la saison hiver car elle est encore plus importante après la fermeture des remontées mécaniques l'an dernier. 

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme

La mise en place du pass sanitaire dans les stations est évidemment au cœur des réflexions menées par le groupe de travail car pour le moment celui-ci est en vigueur jusqu’au 15 novembre 2021. Un projet de loi visant à prolonger son utilisation sera présenté prochainement, à savoir le 13 octobre. Les professionnels de la montagne sont plutôt dans l’ensemble favorables à la mise en place de ce dispositif puisqu’il est perçu comme un garant de la sécurité sanitaire. Reste à savoir la manière dont sera appliqué le pass, à l’échelle d’un territoire ou bien par activité, à l’entrée des télécabines.

La question de l’accueil de la clientèle étrangère est tout aussi primordiale car les 325 stations présentes sur le territoire français accueillent chaque année, hors période covid-19, près de 10 millions de visiteurs dont un tiers de touristes étrangers. Le pass sanitaire étant un dispositif propre à la France, des solutions sont envisagées afin de transformer les QR codes reconnus par l’Union Européenne en pass sanitaires pour ne pas pénaliser les touristes étrangers qui souhaitent venir profiter des massifs français cet hiver.

Nous sommes en train d'adapter le dispositif pour convertir les QR reconnus par l'Europe en pass sanitaire. Nous travaillons pour que les pharmacies puissent s'en occuper. 

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme

Le secrétaire d’Etat se montre résolument optimiste quant à la saison à venir, un sentiment partagé par les professionnels du tourisme en montagne. Le sort des stations sera fixé dans la première quinzaine d’octobre car c’est durant cette période que seront précisées les modalités de réouvertures des stations ainsi que des remontées mécaniques. Cela permettra d’anticiper par la même occasion les promesses d’embauches des saisonniers puisque comme l’a rappelé Jean-Baptiste Lemoyne, le secteur touristique à la montagne représente 120 000 emplois directs pour un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?