Accéder au contenu principal

Analyses

L’essor de l’agritourisme en France

L'agritourisme, aussi appelé agrotourisme, est une composante du tourisme rural qui connait une croissance importante ces dernières années en proposant des séjours au sein de domaines agricoles. Cette offre répond aux besoins de ressourcement et de déconnexion ressenti par les touristes, un besoin encore plus présent depuis la crise sanitaire.

Les touristes français cherchent de plus en plus à se mettre au vert durant leurs vacances pour échapper à un quotidien stressant tout en se ressourçant au sein de vastes espaces naturels. Ils sont également à la recherche de séjours authentiques durant lesquels ils ont l’occasion d’échanger avec des locaux et d’apprendre des nouvelles choses. L’agritourisme répond à toutes ces attentes et convient aux grands comme aux petits. Les zones rurales bénéficient ainsi de retombées économiques conséquentes et ce type de tourisme permet d’accroitre la fréquentation touristique de ces espaces.

En 2016, le tourisme rural représentait 30% des nuitées soit un tiers de la fréquentation touristique française selon la Direction générale des entreprises. L’agritourisme, une branche du tourisme rural, se définit comme une forme de tourisme dont l’objet est la découverte des savoir-faire agricoles d’un territoire et par extension des paysages, des pratiques sociales et des spécialités culinaires découlant de l’agriculture. Aujourd’hui, près de 14 000 exploitations agricoles françaises exercent des activités liées au tourisme comme des offres se séjour complètes, de la restauration ou des loisirs permettant de découvrir la vie des agriculteurs.

Il existe en France deux grands organismes qualifiant ce type de séjours, Accueil Paysan et Bienvenue à la Ferme. Le premier est un réseau qui a vu le jour en 1987 et qui regroupe aujourd’hui 900 adhérents en France ainsi que 300 autres dans 32 différents pays. Accueil Paysan est composé d’agriculteurs et d’acteurs ruraux engagés en faveur d’une agriculture paysanne ainsi que d’un tourisme durable, équitable et solidaire. Les prestations touristiques proposées par cette fédération sont nombreuses et variées telles que des gîtes paysans, des campings paysans, des chambres d’hôtes à la ferme, des tables d’accueil et bien d’autres encore.

Le deuxième réseau, Bienvenue à la Ferme, a quant à lui été créé en 1988 et compte actuellement près de 1 000 adhérents nationaux ce qui fait de lui le réseau numéro un en nombre d’adhérents. En plus des différents types d’hébergements à la ferme promus par le réseau, un grand nombre d’activités sont également proposées aux visiteurs comme la visite de fermes pédagogiques, l’initiation à l’équitation… Bienvenue à la Ferme permet également à tous ces agriculteurs adhérents de faire de la vente en direct des produits issus de leur production. Le chiffre d’affaires issus des nombreuses activités proposés par les adhérents du réseau s’élève à 1 milliards d’euros en 2016.

Par ailleurs, pour la 4ème année consécutive, Bienvenue à la Ferme s’associe à Airbnb et MiiMOSA pour lancer leur appel à projet commun qui se nomme « Tous à la Ferme ». Deux nouveaux partenaires s’ajoutent au programme cette année, Les Grappes qui est une plateforme d’achat en direct et de réservation auprès des vignerons ainsi que Winalist, une plateforme digitale de réservation d’activités oenotouristiques. Cette action a pour objectif de pérenniser leur soutien à l’agritourisme tout en favorisant le développement d’un tourisme durable au sein des espaces ruraux. Un développement accéléré par la crise sanitaire car cette dernière a réveillé chez les Français un désir de reconnexion avec la nature. Ce projet représente une réelle opportunité pour les agriculteurs qui souhaitent se lancer dans l’agritourisme ou qui se sont déjà lancé dans l’aventure. En pratique, les agriculteurs ont jusqu’au 1er octobre pour publier leur projet touristique et lanceur leur collecte de financement participatif. Au final, 10 projets seront sélectionnés et obtiendront un abondement de 1 000 à 4 000 euros selon ces critères :

  • Diversification d’une activité agricole
  • Développement de l’hébergement et l’accueil touristique en zone rurale
  • Promotion du territoire (patrimoine, culture, gastronomie…)
  • Approche budgétaire claire et définie

L’intérêt d’Airbnb pour l’agritourisme n’est pas nouveau mais il ne cesse de croitre, la plateforme de réservation compte aujourd’hui près de 6 000 fermes à la location sur son site. Mais ce n’est pas la seule entreprise à s’intéresser à ce marché, le réseau Gîtes de France est également bien implanté en zone rurale et connait une croissance exponentielle ces dernières années, en 2016 son volume d’affaires avait augmenté de presque 7%. Le phénomène des chambres d’hôtes profite également aux acteurs ruraux, ce secteur est la 2ème catégorie d’hébergements touristiques en termes d’établissements. Tous ces réseaux et types d’hébergements représentent une réelle aubaine pour les exploitants agricoles qui bénéficient ainsi de revenus complémentaires tout en éduquant les personnes au monde agricole qui est encore trop souvent méconnu. Cette tendance permet également d’entretenir des bâtiments parfois abandonnés et abimés par le temps qui avec quelques investissements peuvent se transformer en attractions touristiques.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?