Accéder au contenu principal

Actualités

Les parcs d’attractions à l’ère du virtuel

Les parcs d'attractions doivent sans cesse innover et se renouveler pour être en phase avec les nouvelles attentes de leurs visiteurs et de nos jours, les grand huit ne suffisent plus. Certains parcs décident alors de franchir le pas des nouvelles technologies immersives pour se démarquer comme Disneyland ou Europa Park qui développent de nouvelles offres incluant des technologies très récentes.

Réalité virtuelle, réalité augmentée, metavers… tout autant de mots qui ont enrichi notre vocabulaire au cours de ces dernières années avec l’essor de nouvelles technologies encore inimaginables des années en arrière. Et de nombreuses entreprises s’emparent de ces nouveautés, à l’image de Facebook qui souhaite lancer son propre metavers prochainement et a ainsi changé de nom pour Meta. Les parcs d’attractions suivent la tendance de près et s’inscrivent dedans en lançant de nouvelles offres répondant ainsi à une demande émergeante des clientèles.

Disneyland annonce ainsi développer une nouvelle technologie qui « fonctionnerait en suivant les visiteurs à l'aide de leurs téléphones portables, en générant et en projetant des effets 3D personnalisés sur des espaces physiques, les murs et les objets à proximité du parc ». Un mélange entre monde réel et monde virtuel qui selon le groupe fonctionnerait sans casque, le démarquant ainsi des autres entreprises concurrentes. En effet, le metavers serait amené au cœur du monde réel au lieu d’élaborer un univers entièrement dématérialisé visitable grâce à la réalité virtuelle.

L’avenir de The Walt Disney Company se trouverait ainsi dans les technologies émergentes, comme l’a rappelé son PDG, Bob Chapek, en novembre 2021 en réaffirmant la volonté du groupe de « connecter encore plus étroitement les mondes physique et numérique, permettant de raconter des histoires, sans limites dans notre propre metavers Disney ». Reste à savoir comment cette ambition prendra vie dans les 12 parcs mondiaux de la société.

Europa Park, le célèbre parc de loisirs allemand élu à de nombreuses reprises meilleure parc d’attractions d’Europe, n’est pas en reste et utilise d’ores et déjà la réalité virtuelle pour plonger ses visiteurs dans des univers uniques et immersifs. Le parc s’est ainsi doté d’un centre de divertissement voué à la réalité virtuelle. Baptisé Yullbe, ce nouvel espace promet « une expérience de réalité virtuelle innovante dans laquelle toute la famille franchit les barrières de sa réalité habituelle et où l’incroyable devient possible ».

Cette nouvelle offre se compose de 2 variantes : 

  • Yullbe Pro : les participants sont équipés de casques de VR et de capteurs mains et pieds et vivent une expérience en groupe où ils doivent relever ensemble des défis en vivant une aventure commune. 
  • Yullbe Go : les participants sont équipés de casques VR et de capteurs mains et peuvent se déplacer librement pour relever divers défis.

Le parc a également développé une autre expérience de réalité virtuelle mais cette fois-ci dans un grand huit déjà existant, l’Eurosat, et propose l’expérience « Eurosat Costiality ». Le thème de cette aventure s’inspire du film de science-fiction « Valérien et la Cité des Milles Planètes » du réalisateur Luc Besson. Les visiteurs montent donc à bord du train du grand huit équipé d’un casque de VR pour les plonger dans l’univers du film le temps de l’attraction. Une première mondiale qui est le fruit d’une collaboration entre MackMedia, VR Coaster, Holodeck VR et EuropaCorp. Notons tout de même qu’il est nécessaire d’acheter un ticket coutant 6 euros en plus du billet d’entrée du parc pour prendre part à cette nouvelle expérience.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?