Accéder au contenu principal

Analyses

Les labels durables dans le secteur du tourisme

De plus en plus d'offres et de services touristiques s'inscrivent dans une démarche de développement durable afin d'être en accord avec l'évolution sociétale qui fait émerger de nouvelles attentes chez les voyageurs, notamment d'ordre écologique. Afin de mieux discerner les acteurs touristiques réellement engagés dans cette démarche, de nombreux labels certifiant la durabilité de ces derniers ont vu le jour.

Le tourisme tend à devenir un secteur davantage conscient de son impact sur l’environnement et s’inscrit donc dans une démarche de développement durable afin de réduire cet impact. Pour démontrer leur engagement et qualifier leur offre, de plus en plus de professionnels du tourisme entament des démarches de labellisation  attestant de la durabilité des leurs produits et services. Les labels en la matière sont divers et variés et s’adaptent à toute sorte de catégorie, du tourisme de loisirs au tourisme d’affaires, en passant par les hébergements.

Côté tourisme de loisirs, il existe depuis 2018 un label nommé Divertissement durable : l’émotion responsable, le Syndicat National des Espaces de Loisirs et Culturels est à l’origine de sa création. Son objectif est d’inciter et d’accompagner les dirigeants de parcs à engager une démarche d'amélioration continue en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Tous les acteurs du divertissement peuvent y prétendre, peu importe leurs tailles, leurs natures et leurs ressources. Trois grands piliers, propres aux principes du développement durable sont au cœur de ce label : social, économique et environnementale. Aussi, il existe trois niveaux différents de certification, cette dernière étant évolutive, qui se basent sur l’avancée du site en termes de RSE : sensibilisé, engagé et expérimenté. En mars 2020, la Grotte de Clamouse l’a obtenu suivie de près par le parc de loisirs Le PAL qui l’a reçu en octobre de la même année.

En ce qui concerne le tourisme d’affaires, diverses certifications ont été développées afin de mettre en avant les démarches qui rendent le secteur MICE plus durable. A l’échelle française, il existe le label Destination Innovante Durable élaboré par France Congrès Evènements qui a été lancé au printemps 2021. Ce label concerne les villes françaises qui s’engagent pleinement dans le développement d’un tourisme durable sur leur territoire en le structurant autour des 3 axes du développement durable précédemment cités, il concerne principalement le tourisme d’affaire mais inclut aussi le tourisme de loisirs. Le référentiel du label se déploie autour de 8 enjeux dont le déploiement d’une gouvernance ouverte et transparente, la valorisation de l’économie et la protection du patrimoine de la destination. Actuellement, 9 villes ont intégré cette démarche en tant que destinations pilotes dont Cannes, Bordeaux, Marseille et Nantes. Au niveau international, on retrouve aussi la certification ISO 20121 qui est destinée aux acteurs de l’événementiel, elle définit un cadre et un ensemble de bonnes pratiques pour organiser un événement de manière durable tout en favorisant une consommation plus responsable. En France, Lyon et Paris sont d’ores et déjà certifiées tandis que Marseille a entamé cette année le processus de certification et à l’international, le Qatar l’a reçu récemment.

Les destinations urbaines ne sont pas les seules à bénéficier de leurs propres labels, des destination plus rurales ont également une certifications durables leur étant dédiées. En France on en compte deux majeurs, le label Station Verte ainsi que le label Flocon Vert. Le premier est un label touristique qui a vu le jour en 1964 grâce à la Fédération Française des Stations Vertes et des Villages de Neige. Une Station Verte se définit comme un territoire d'accueil au cœur des terroirs, reconnu au niveau national comme une Station organisée proposant des séjours porteurs de sens, en faveur d'un tourisme nature, authentique, humain et respectueux de l'environnement. Le côté humain et la protection de l’environnement sont deux valeurs majeurs au sein de cette démarche. Aujourd’hui, la France abrite 471 Stations Vertes réparties dans 87 départements et 30% d’entre elle se situent dans de Parcs Naturels Régionaux. Quant au label Flocon Vert, il a été créé en 2011 par l’association Mountain Riders suite à la réalisation d’un éco guide des stations de montagne en 2006. Le label se compose de 20 critères répartis en 4 grandes thématiques : économie locale, social et culturel, gouvernance et destination ainsi qu’environnement et ressources naturelles. Les critères d’attribution sont travaillés en concertation avec 70 structures dont l’ADEME, la Fondation pour la Nature et l’Homme, des associations d’élus et des domaines skiables. La vallée de Chamonix, Megève, Chamrousse et les stations des Rousses et Les Arcs sont notamment des stations labellisées Flocon Vert.

Nombreux sont les labels qui certifient l’engagement durable des hébergements, par exemple l’écolabel Clef Verte qui est le premier label de tourisme durable international pour les hébergements touristiques et les restaurants. En percevant ce label, les hébergeurs et restaurateurs s’engagent à mettre en place une démarche environnementale performante avec notamment comme objectif d’évoluer en permanence vers les meilleures pratiques recommandées par l'écolabel Clef Verte. Ce label a fait son apparition en France en 1998 et depuis le nombre d’hébergement et restaurants ne cesse de croitre notamment grâce aux territoires qui incitent les acteurs locaux à s’engager dans cette démarche durable comme Marseille. La qualification Ecogîte, développée par le réseau Gîte de France, permet également aux hébergeurs de s’inscrire dans une démarche de tourisme durable en répondant notamment aux fortes préoccupations environnementales d’un nombre croissant d’usagers. Il existe aussi les Gîtes Panda, une certification qui résulte d’un partenariat entre WWF, la Fédération Nationale des Gîtes de France et le réseau des Parcs naturels régionaux et nationaux. L’objectif de Gîtes Panda est de responsabiliser les propriétaires des gîtes et de les impliquer dans la protection du patrimoine naturel.

A une échelle plus large, on retrouve le label Green Globe 21 qui récompense et accompagne toutes les organisations touristiques ayant opté pour une démarche d’amélioration de la gestion environnementale et sociale de leurs activités. Tous les activités touristiques sont concernées par cette démarche, qu’ils soient des hébergements, des parcs d’attractions, des sites touristiques, des transporteurs, des palais des congrès, des Offices de Tourisme et bien d’autres encore. Les trois piliers du développement durable sont encore une fois au cœur de cette certification. Au niveau européen, il y a l’écolabel européen qui est un système d’homologation unique destiné à aider les consommateurs européens à discerner les produits et services les plus respectueux de l’environnement. Les hébergements touristiques peuvent bénéficier de l’obtention de ce label en répondant à des critères précis tels qu’une réduction de la production de déchets, l’utilisation de ressources renouvelables et de substances moins nocives pour l’environnement ou encore la mise en place de programmes de communication et d’éducation sur le thème de l’environnement.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?