Accéder au contenu principal

Actualités

L’engagement écologique de la Compagnie des Alpes

Bien que connaissant quelques difficultés financières en raison de la crise sanitaire, la Compagnie des Alpes ne renonce pas à ses engagements éco-responsables et dévoile une navette électrique qui sera utilisée dans les stations de Tignes et Val d'Isère.

La grande majorité des acteurs du tourisme ont conscience des enjeux durables concernant leur secteur d’activité et tous souhaitent apporter leur pierre à l’édifice en développant des stratégies prenant en compte des critères de durabilité. C’est en ce sens que la Compagnie des Alpes introduit une nouveauté dans les stations de Tignes et Val d’Isère, un bus entièrement électrique.

C’est dans le cadre Critérium de la Première Neige, qui a lieu jusqu’au 19 décembre, que la Compagnie des Alpes a dévoilé une navette électrique pour une phase d’expérimentation in situ à Val d’Isère et à Tignes. L’essai de cette navette est issu d’un partenariat avec le constructeur IVECO, la CDA, via ses filiales STVI et STGM. Cette navette de prêt de la marque HEULIEZ, certifiées Origine France Garantie, sera en circulation du 1er décembre 2021 au 15 janvier 2022.

Selon les retours des collectivités mais aussi selon les évolutions technologiques, d’autres solutions pourront également être étudiées par la Compagnie des Alpes en tant qu’opérateur, comme des solutions de mobilité liées à l’hydrogène. Cette démarche s’inscrit évidemment dans le plan d’actions du groupe qui vise comme objectif la neutralité carbone d’ici 2030.

Pour se donner le moyen de ses ambitions futures, la compagnie avait notamment augmenté son capital de 231 millions d’euros en cours d’année, rendant ainsi faisable son plan d’action ambitieux. Ce dernier se compose de diverses actions et est amené à évoluer au fil du temps :

  • Réduire les déchets d’exploitation d’1/3 dans les Parcs de loisirs d’ici 2025 
  • Multiplier par deux la part d’alimentation durable dans les approvisionnements des Parcs de loisirs Français d’ici 2025 
  • Passer à des pratiques zéro-phyto, zéro intrant chimique dans la gestion des espaces verts des Parcs de loisirs d’ici 2025 
  • Réhabiliter le bon fonctionnement de 30 Zones Humides en 10 ans sur les domaines skiables
  • Déployer un standard Groupe de travaux sur les domaines skiables, issu des meilleures techniques de l’ingénierie écologique, et qui se traduit dans les pratiques d’ici 5 ans
  • Lancer un programme de recherche de retenues collinaires favorables à la biodiversité en 2021
  • Calculer l’empreinte biodiversité « dynamique » de ses activités en fiabilisant les outils disponibles d’ici à 2025
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?