Accéder au contenu principal

Analyses

Le tourisme mondial reprend des couleurs en 2021

Grâce à l'avancée des campagnes de vaccination et la levée d'un certain nombre de restrictions dans le monde, le tourisme international a commencé à se remettre sur pied au mois de juillet néanmoins les chiffres sont loin d'atteindre ceux réalisés avant la crise.

En juillet 2021, ce sont près de 54 millions de touristes internationaux qui ont voyagé à travers le monde entier selon les deniers chiffres publiés par l’OMT. C’est le plus grand chiffre enregistré depuis le début de la crise sanitaire qui a ainsi dire mis à l’arrêt durant de nombreux mois l’industrie touristique à l’échelle mondiale. Ce chiffre représente également une progression de l’ordre de 58% par rapport aux 34 millions de touristes internationaux de juillet 2020. Néanmoins il reste encore bien éloigné des 164 millions de voyageurs en 2019, une année record pour le tourisme.

Comme le précise l’OMT, ce résultat relativement positif est dû à plusieurs facteurs dont la réouverture de nombreuses destinations aux touristes internationaux comme les Etats-Unis, l’Ile Maurice ou encore la Nouvelle Zélande et évidemment aux vastes campagnes de vaccination menées à travers le monde. Le déploiement des vaccins permet entre autres de « rétablir progressivement des conditions sûres de mobilité en Europe et dans d’autres régions du monde ».

Cependant l’année 2021 demeure une période compliquée pour le tourisme puisque « les arrivées internationales de janvier à juillet étant de 80% inférieures à leur niveau de 2019 ». Durant cette année, nombreuses sont les destinations qui ont connu une chute drastique du nombre de voyageurs comparé à 2019 :

  • -95% pour l’Asie-Pacifique 
  • -82% pour le Moyen-Orient
  • -77% pour l’Europe et l’Afrique 
  • -68% pour les Amériques

Tandis que des petites îles des Caraïbes, d’Afrique ou d’Asie-Pacifique ainsi que de petites destinations européennes ont enregistré sur cette même période un nombre d’arrivées proche des niveaux d’avant la crise sanitaire et même parfois supérieur.

Les grandes destinations touristiques ont malgré tout encore du mal à retrouver des niveaux d’avant Covid, à l’image de l’Espagne qui avant la crise était la deuxième destination touristique mondiale avec plus de 83 millions de touristes accueillis en 2019. L’objectif de cette année, fixé par le gouvernement, était de recevoir 45 millions de touristes soit un peu plus de la moitié des chiffres de 2019. Mais le pays n’a reçu que 15 millions de touristes sur les 8 premiers mois de l’année soit 4,2% de moins que sur la même période l’an passé, atteindre l’objectif de 45 millions de voyeurs parait donc compliqué.

La véritable reprise du tourisme avec les bienfaits qui l’accompagnent se fait encore attendre, en raison du manque de cohérence des règles et des dispositions réglementaires et des disparités au niveau des taux de vaccination, qui continuent de saper la confiance pour voyager.

Zurab Pololikasvili, secrétaire général de l’OMT

L’OMT pense qu’un rebond du tourisme mondial aura lieu en 2022 mais que le secteur touristique ne retrouvera pas ses niveaux pré-crise avant de 2023 ou 2024 car même si le reprise de l’activité est visible, celle-ci se fait de manière progressive.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?