Accéder au contenu principal

Actualités

Le pass sanitaire européen sera mis en place cet été

La relance du tourisme en Europe se poursuit avec le pass sanitaire européen qui vient d'être validé par les eurodéputés et les 27 Etats membres, il rentrera en vigueur cet été à partir du 1er juillet.

Ce jeudi 20 mai, les eurodéputés et les Etats membres sont parvenus à un accord sur le pass sanitaire européen qui sera ainsi mis en circulation le 1er juillet prochain. Ce pass est notamment très attendu par des nombreux pays de l’Union Européenne pour qui le tourisme est un secteur économique vital comme la Grèce, qui était par ailleurs le pays qui avait émis en premier l’idée de l’élaboration d’un tel document.

Cette nouvelle annonce ainsi une lueur d’espoir pour tous les touristes européens qui souhaitent cette année effectuer des voyages en dehors de leur propre territoire. Néanmoins il est fortement conseillé de réaliser des séjours au sein de l’Union Européenne puisque ce certificat a pour objectif de fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements cet été dans l’Union.

Selon Ursula von der Leyden, Présidente de la Commission, ce pass représente « un élément clé sur la voie d'une reprise des voyages de façon sûre et aisée à travers l'UE ».

L’élaboration et la validation de ce pass sanitaire a dû se faire rapidement en raison d’un calendrier serré et c’est après une quatrième séance de négociations que les représentants du Parlement européen et des 27 Etats membres sont parvenus à un accord final. Pour ce faire, des compromis ont dû être réalisés. Le certificat sera disponible sous forme de QR code sur le smartphone ou bien en version papier et renseignera les éléments suivants :

  • Un titre de vaccination valide
  • Les résultats de test PCR ou test antigéniques rapides
  • Une preuve d’immunité après une infection à la Covid-19

Tous les Etats membres seront alors dans l’obligation d’accepter les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments, à savoir Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson. Mais ils pourront également s’ils le désirent accepter d’autres vaccins tels que le vaccin russe Spoutnik ou le chinois Sinopharm, tous deux utilisés dans la campagne de vaccination en Hongrie.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?