Accéder au contenu principal

Tendances

Le littoral allemand surfe sur la vague du tourisme

Sur les côtes allemandes, le tourisme a le vent en poupe. Malgré une saisonnalité très tournée vers l’été et un nombre restreint d’arrivées de voyageurs étrangers, les voyants sont au vert pour le secteur hôtelier : la fréquentation touristique augmente, tirant à la hausse les performances d'activité, en forte croissance. Focus sur ce marché littoral méconnu qui fait mieux que rester à flot.

Le littoral allemand totalise 2 389 kilomètres de côtes, séparés en deux entités par la frontière avec le Danemark. A l'ouest du cap scandinave, les plages allemandes donnent sur la mer du Nord ; à l'est, sur la mer Baltique. Trois länder bordent le littoral. D'ouest en est, on retrouve la Basse-Saxe qui descend très bas dans les terres au-delà d'Hanovre, le Schleswig-Holstein, véritable pointe de l'Allemagne côtoyant la Scandinavie et enfin le Mecklembourg-Vorpommern. Hambourg, qui joue le rôle d’enclave dans le Schleswig-Holstein, est la deuxième ville du pays en nombre d’habitants. Ville portuaire par excellence, elle est la seule sur la côte a excéder le million d’habitants (1,8 dans la ville, 3,5 dans l'agglomération). Kiel et Lübeck, toutes deux dans le Schleswig-Holstein, et Rostock (Mecklembourg-Vorpommern) tournent autour de 200/250 000 habitants.

La fréquentation touristique augmente grâce au tourisme d’agrément

Les arrivées touristiques et le nombre de nuitées sont en progression sur le littoral allemand, portée par la bonne tenue de l'économie du pays. Si les nuitées touristiques ont été estimées à 40,4 millions d’unités dans la Basse-Saxe, il convient d’isoler deux régions de ce vaste Länder afin de se faire une idée plus précise de l’activité en bord de mer. Ainsi, la côte de la mer du nord (Nordseeküste) et les îles de la Frise-Orientale (Ostfriesische Inseln) ont affiché ensemble 12,6 millions de nuitées touristiques, soit un tiers de l’activité du länder et une augmentation de 2,1% en volume par rapport à l’exercice précédent. L’institut Daten Statistisches Landesamter estime que le länder Schleswig-Holstein représentait 7,6 millions de nuitées hôtelières en 2012, avec une fréquentation largement concentrée en bord de mer. L’office de tourisme régional a quant à lui annoncé une augmentation du nombre d’arrivées touristiques de pas moins de 7% entre 2013 et 2014, à travers le dynamisme du tourisme d'agrément, prépondérant dans ce secteur. Kiel, la plus grande ville du länder, est un des ports les plus importants d’Allemagne. La ville attire notamment des passagers venus d’Oslo ou de Göteborg par voie maritime, des croisières (127 bateaux seront accueillis en 2015), et son port de commerce draine une activité croissante. Cela ne lui permet en revanche pas de se distinguer dans le tourisme évènementiel d'affaires. En effet, Kiel est classée au 186ème rang du classement ICCA, qui comptabilise le nombre de congrès internationaux de grande envergure. Cinq événements de y ont été recensés. En comparaison, Hambourg en a organisé 39. Sur la mer Baltique, la concurrence est rude et certaines villes sont loin devant. Citons Copenhague (109 événements), Gdansk (17) ou encore Malmö (13). Lübeck comme Rostock ne font quant à elle pas partie du classement ICCA. Dans le Mecklembourg, où les nuitées hôtelières représentaient 10,9 millions d’unités en 2012, les trois quarts d’entre elles ont été réalisés en bord de côte : 3,2 millions en Ostseeküste, 2,2 millions sur les îles Rügen et Hiddensee, près de 2 millions sur l’île d’Usedom et enfin 736 000 sur les îles de Fischland, Darss et Zingst. Et les chiffres annoncés en 2014 démontrent que l’activité est en plein boom. En effet, on annonce environ 13,3 millions de nuitées dans le länder, en y ajoutant les maisons d’hôtes*: le volume de nuitées accueillies a crû de plus de 6% au cours des 2 dernières années.* 1,6 millions de nuitées en maisons d’hôtes en 2012

Malgré la concurrence des autres types d'hébergement, les chiffres de l'hôtellerie sont positifs

La part de l'hôtellerie est restreinte du fait du grand nombre de centre de vacances, de campings, de maisons d'hôtes et de location d'appartements sur ce territoire littoral qui est une destination loisirs par excellence. Ainsi, sur les 12,6 millions de nuitées touristiques que compte le littoral de la Basse-Saxe, à peine plus de deux millions de nuitées ont été réalisées en hôtellerie classique qui représente 156 établissements et 11 737 lits. Dans les deux autres länder, l'hôtellerie classique est un peu plus importante du fait de la présence des grandes agglomérations (Kiel, Lübeck, Rostock). En 2012, les nuitées hôtelières représentaient ainsi 31 % des nuitées du Schleswig-Holstein, soit le même nombre que les nuitées en appartements, résidences et centre de vacances réunis. Sur le littoral du Mecklembourg, qui compte un peu moins de 60 000 lits d'hôtels, l'hôtellerie représente environ 40% des nuitées touristiques. Pour autant, l'activité est en croissance dans les hôtels. Selon les données MKG Hospitality, le revenu par chambre disponible a progressé dans le Schleswig-Holstein et le Mecklembourg de respectivement 6,1% et 4,3% sur l'année 2014, une croissance supérieure à la moyenne allemande. Kiel a enregistré une hausse de son taux d'occupation de 5,5 points de pourcentage, passé à 70,2%. Avec la baisse du prix moyen de 2,4% (à 72,7 € hors taxe), le revenu par chambre disponible est en hausse de 6%. A Lübeck, le taux d'occupation est de 58,1%, en hausse de 1,6 point, et avec un prix moyen qui grimpe de 1,6% (à 73,9 € HT), le RevPAR augmente de 4,4%. Enfin, à Rostock, le taux d'occupation est de 67,3% sur 2014, soit une baisse d'1,5 point de pourcentage par rapport à 2013. Mais grâce à une progression du prix moyen hors taxe de 2,9% (à 66,7 € HT), le revenu par chambre disponible a connu une légère hausse de 0,6%.La tendance positive suit son cours au premier trimestre 2015. Ainsi, sur le mois de mars par exemple, le RevPAR de Kiel, Lübeck et Rostock est en hausse de respectivement 10,8 %, 29,3 % et 6,1 %. En Basse-Saxe, la crainte provient du calendrier 2015. "La constellation défavorable des jours de pont en 2015 permet généralement moins de place au court séjour. Il ne sera pas facile de battre dans les prochaines années, les résultats annuels de 2014 car la concurrence est élevé" a déclaré Carolin Ruh, Directrice de TourismusMarketing Niedersachsen GmbH.

Le fort tourisme domestique éclipse la faiblesse des arrivées internationales

Sur le littoral de la Basse-Saxe, la fréquentation touristique est plus forte en été. Cependant, une augmentation du nombre de courts séjours se fait ressentir sur les mois d'avril, juin et septembre, permettant de soutenir les performances d'activité en ailes de saison. Sur les îles de la Frise Orientale, la faible fréquentation au printemps est compensée par une activité estivale très dense. C'est une destination familiale, accessible financièrement avec une clientèle majoritairement domestique : près de 9 voyageurs sur 10 sont allemands, selon l'office de tourisme. Il faut dire qu'en Mer du Nord, la concurrence se fait rude et les paysages n'apportent pas un contraste flagrant. Ainsi, les belges vont privilégier des stations balnéaires comme Ostende, également réputé pour ses musées et son casino, plutôt que de rejoindre les côtes de la Basse-Saxe. Ainsi, la plupart des touristes étrangers viennent des pays limitrophes. En 2014, 30% des visiteurs internationaux venaient des Pays-Bas, 10% du Danemark et 7% de Pologne, dont l'augmentation est de l'ordre de 25%. Même son de cloche en länder Schleswig-Holstein où 6% des nuitées sont internationales. Malgré tout, cette clientèle connaît une  forte tendance de progression : +20% entre 2007 et 2012 et +2,8% pour les touristes domestiques. En 2014, le Mecklembourg s'est félicité d'avoir atteint le million de nuitées étrangères, avec une hausse de 8,7% par rapport à 2013. Premier marché émetteur, les suédois ont représenté 20% de la clientèle étrangère de la région.

Quel avenir pour le littoral allemand ?

Le länder Schleswig-Holstein veut augmenter sa capacité d'accueil, rénover les établissements déjà existants et proposer de nouveaux concepts adaptés à la cible touristique. L'Agence du tourisme de Schleswig-Holstein espère 2000 nouveaux lits d'hôtels cette année et 4500 d'ici 2020. Le länder espère gagner 5 millions de nuitées d'ici 2025 tout type d'hébergements confondus, et une hausse du revenu touristique brut de 30%, pour ainsi passer de 6,9 milliards d'euros à 9 milliards d'euros au cours de la prochaine décennie. Enfin, une nouvelle stratégie marketing a été mise en place afin de rendre le länder plus attractif, d'améliorer la satisfaction client et de lutter contre la concurrence. Le nouveau slogan parle de lui-même : "Schleswig - Holstein. Le vrai nord". L'organisme de promotion souhaite aussi rajeunir la clientèle en développant le tourisme sportif, de santé et avec une tendance éco-responsable. Les dépenses institutionnelles devraient permettre à la fois de soutenir les PME, d'améliorer les infrastructures d'accueil et les routes. Pour développer le tourisme d'affaires, des ressources marketing doivent être déployées afin que les villes de bord de côte soient en mesure d'offrir des offres incentive et team-building. Sur le littoral de la Basse-Saxe, la priorité reste selon Kristin Knobloch, en charge des projets de mercatique, l'amélioration des opérations marketing. En Mecklembourg, "l'objectif est de rester attractif toute l'année. Des investissements dans les infrastructures touristiques sont nécessaires pour renforcer le hors-saison" a déclaré Harry Glawe, ministre de l'économie et du développement touristique du Land. En attendant, la station balnéaire de Budentannenweg, en banlieue nord de Rostock, s'est dotée d'un établissement de 93 chambres en début d'année. Les performances étant elles aussi en croissance, cela devrait apporter de quoi réchauffer un peu plus le paysage touristique de la Baltique et de la Mer du Nord.

Vous aimerez aussi :

  • L'Allemagne bat de nouveaux records de fréquentation en 2014
  • L'activité touristique de Stuttgart se développe à toute vitesse
  • Best Western ouvre une adresse dans une station balnéaire allemande
  • L'Allemagne vise 80 millions de nuitées étrangères d'ici 2020

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?