Accéder au contenu principal

Analyses

La République Tchèque espère une nouvelle augmentation de ses nuitées hôtelières en 2015

La fréquentation touristique augmente d'années en années en République Tchèque. 28,3 millions de nuitées hôtelières ont été recensées dans le pays en 2014 contre 27,7 millions lors de l'exercice précédent. Les voyageurs domestiques et étrangers suivent tous la même courbe croissante. Malgré tout, le nombre de nuitées étrangères a stagné au premier trimestre 2015 notamment à cause de l'exode russe. Cette baisse a été compensée par l'augmentation des nuitées venues d'Europe de l'ouest et d'Asie.

La République Tchèque affiche depuis plusieurs années des performances touristiques à la hausse. Sur l'année 2014, le pays a accueilli 15,7 millions de touristes dont 8,1 millions d'étrangers selon les chiffres de l'institut statistiques CZSO. 28,3 millions de nuitées hôtelières ont été enregistrées, dont 19,5 millions de nuitées étrangères, et ce chiffre ne cesse d'augmenter au fil des années.

Si l'hôtellerie classique représente 65% des nuitées touristiques réalisées dans le pays, ce pourcentage est plus marqué en ce qui concerne les clientèles étrangères. Près de neuf nuitées internationales sur dix sont en effet réalisées dans des hôtels. Ces données démontrent la préférence qu'ont les touristes domestiques à séjourner dans d'autres formes d'hébergements marchands, comme les campings ou les maisons d'hôtes.

L'hôtellerie haut de gamme attire les visiteurs internationaux

Sur l’année 2014, un peu plus de la moitié des nuitées hôtelières ont été réalisées dans les hôtels positionnés sur les segments haut de gamme et luxe (4-5 étoiles), la catégorie cinq étoiles représentant 9% du total des nuitées hôtelières. Plusieurs enseignes internationales de luxe sont installées dans la capitale du pays, Prague, qui est ainsi dotée d'établissements comme le Mandarin Oriental Prague, le Sheraton Prague Charles Square Hotel, l’InterContinental Prague ou encore le Boscolo Prague, qui a été affilié à la marque Autograph Collection de Marriott International. 

Du côté des nationalités, les Allemands et les Russes tiennent le haut du pavé. L'objectif de l'Office du Tourisme de la République Tchèque est d'augmenter le nombre des arrivées de touristes en provenance de Chine et de Corée du Sud. La fréquentation asiatique devrait donc grimper cette année, soutenue notamment par la sortie récente du film chinois "Somewhere only we know", tourné à Prague et qui a récolté 280 millions de yuans au box office (environ 40 millions d'euros). Une ligne aérienne Pékin-Prague sera par ailleurs inaugurée en octobre prochain, favorisant un peu plus la venue des Chinois en République Tchèque.

Derrière Prague, les destinations s'internationalisent de plus en plus

Prague représentait 33,8 % des nuitées touristiques du pays au premier trimestre 2015 et 65 % des nuitées étrangères. La ville attire de nombreux visiteurs, notamment en provenance d'Europe de l'Ouest. Selon les données publiées par MKG Hospitality, le taux d'occupation des hôtels pragois était de 71,1 % l'an dernier. Si ce dernier s'est maintenu à un niveau identique entre 2013 et 2014, la progression de 6,7 % du prix moyen hors taxe, à 1947 couronnes (soit environ 70 €), a permis une croissance du Revenu par chambre disponible (RevPAR) de 6,7%. Les Russes sont également attirés par les stations thermales. La région de Karlovy Vary est la deuxième destination du pays avec 4,55 millions de nuitées touristiques* en 2014 (soit 10 % du total national). Elle est également connue pour son festival international du cinéma. Voilà pourquoi 80 % des nuitées qui y sont réalisées sont étrangères. A l'inverse, d'autres destinations se veulent clairement domestiques, comme la Bohème du sud (3,16 millions de nuitées touristiques, 70 % de nuitées domestiques), la Moravie du Sud (3 millions de nuitées, 70 % de nuitées domestiques) ou encore la région de Hradec Kralové (3,17 millions de nuitées touristiques, 75 % de nuitées domestiques).

Quelles perspectives pour 2015 ?

5,66 millions de nuitées hôtelières ont été réalisées au cours du premier trimestre 2015, soit une augmentation de près de 3 % par rapport à la même période l’an dernier. En ce qui concerne les nuitées étrangères, elles se sont maintenues à 3,68 millions. Entre les deux périodes, les hôtels tchèques ont perdu près de la moitié des nuitées touristiques réalisées par les clients russes (T1 2014 : 925 000 ; T2 2015 : 486 000), en raison notamment de la dépréciation du rouble et d'un climat politique tendu. Cela a naturellement impacté leur taux d'occupation et donc leurs performances. Le deuxième trimestre devrait cependant permettre aux hôteliers de se refaire une santé. En effet, Prague et Ostrava ont accueilli le championnat du monde de hockey sur glace, qui s’est déroulé au cours du mois de mai. La Russie s’est hissée en finale, avant d'être battue par le Canada. Reste à savoir si ses supporteurs ont fait le déplacement.La baisse du nombre de nuitées russes au premier trimestre a néanmoins été compensée par la hausse des nuitées des marchés ouest-européens (+11 % de nuitées allemandes par rapport au T1 2014) mais aussi d'Asie. L'Institut statistiques tchèque a notamment observé une hausse de 40 % du nombre de touristes Coréens entre le premier trimestre 2014 et 2015. Prague n'a donc pas fini de regarder vers l'est.*Il faut ajouter aux hôtels, les auberges, maisons d'hôtes, les campings, etc.

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?