Accéder au contenu principal

Actualités

La Compagnie des Alpes mise sur le développement du Parc Astérix pour relancer son activité

Les parcs de loisirs français s'apprêtent à rouvrir leurs portes après avoir été fermés durant de nombreux mois et la Compagnie des Alpes qui détient notamment le Parc Astérix envisage plusieurs projets d'agrandissement et de construction afin de développer l'attractivité de ses parcs après une année compliquée en termes de chiffre d'affaires.

La Compagnies des Alpes qui détient divers domaines skiables ainsi que plusieurs parcs de loisirs dont le Futuroscope, le parc Astérix et Walibi Belgium, a connu une baisse drastique de la fréquentation de tous ces lieux, notamment en raison des fermetures administratives. Les parcs de loisirs n’ont pu ouvrir que quelques mois durant 2020 et les domaines skiables ont connu deux saisons hivernales sans précédent.

Les chiffres d’affaires de ces deux secteurs ont été fortement impactés depuis le début de la crise. Du côté des domaines skiables, durant le 1er semestre 2020/2021, les recettes ont chuté de 93,3%, pour atteindre 31,5 millions d'euros contre 470,5 millions lors de la même période 2019/2020. Ainsi, le chiffre d’affaires des domaines skiables atteint à peine les 2,5 millions d’euros contre 350,2 millions d’euros sur le premier semestre 2019/2020. Quant aux parcs de loisirs, ils ont atteint une chiffre d’affaires s’élevant à 27,6 millions d’euros pendant ce premier semestre contre 103,2 millions à la même période l’année passée. Tout cela a eu comme conséquence la forte baisse du résultat opérationnel du groupe, qui est actuellement de l’ordre de – 137,7 millions d’euros.

La fermeture de nos sites pendant la quasi-totalité de la période s’est concrétisée par une activité nulle pour nos domaines skiables et extrêmement réduite pour nos parcs de loisirs.

Dominique Marcel, Président et Directeur général de la Compagnie des Alpes

Néanmoins, la Compagnie des Alpes n’en reste pas moins optimiste et ambitieuse et travaille actuellement sur un nouveau projet intitulé « Grand Astérix ». Ce dernier a pour objectif de transformer le parc en une réelle destination de courts séjours tel un resort. Pour mener à bien cette ambition, l’organisme envisage d’ouvrir un parc aquatique à proximité du parc originel ainsi que de construire un nouvel hôtel, le 4ème du parc, qui comporterait au moins deux restaurants et un centre de séminaires. Cela permettrait alors d’accroitre les chiffres de fréquentation du parc tout en allongeant le temps de séjour au sein de celui-ci. Le parc est actuellement le 3ème le plus fréquenté de France et il nécessaire d’investir et d’innover sans cesse pour pouvoir garder ce rang dans un secteur qui est de plus en plus concurrentiel et pour générer de la revisite.

Parallèlement, la Compagnie des Alpes a inauguré cette année une nouvelle attraction au sein du parc Walibi Belgium, un manège à sensations fortes baptisé « Kondaa ». La compagnie poursuit également son plan de transformation du Futuroscope avec l’ouverture prochaine d’un parc aquatique, un projet considéré comme un parc « second gate » dont le but est de permettre l’allongement de la durée de visite. L’entreprise a également comme volonté de renforcer « la désaisonnalisation de son activité en renforçant l’événementialisation des périodes d’Halloween et de Noël ». Des périodes propices aux courts séjours en famille ou entre amis qui peuvent générer des chiffres d’affaires conséquents comme c’est le cas à Disneyland Paris.

Le groupe a également de fortes ambitions côté montagne avec notamment l’objectif de « diversifier l’offre en station et accélérer le développement de nouvelles activités hors ski, principalement l’été » sur le domaine du Grand Massif qui englobe les stations de Samoëns, Flaine, Morillon et Sixt. Les investissements envisagés par la Compagnie des Alpes devraient permettre de « générer une activité pouvant représenter de 25 à 50% de chiffre d’affaires additionnel à un horizon de 10 ans, indépendamment des conditions d’enneigement ». Pour ce faire, le groupe envisage d’augmenter son capital afin de pouvoir investir 200 millions d’euros par an entre les exercices 2021/2022 à 2024/2025.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?