Accéder au contenu principal

Tendances

Belgique : la croissance touristique au service de l'unité nationale

Si la Belgique est un pays peu vallonné, elle a dû gravir une montagne afin de ne pas éclater en deux entités. Aujourd’hui, les bonnes performances en matière de fréquentation touristique permettent au plat pays d’afficher une croissance positive du secteur hôtelier, et ce dans ses trois régions : Bruxelles-Capitale, la Flandre et la Wallonie qui accueille cette année l'évènement "Capitale Européenne de la Culture" à Mons. Certains professionnels de l’hôtellerie belge espèrent un signe des acteurs politiques pour que l’industrie soit soutenue face au coût élevé des charges et à la concurrence toujours plus forte des 'pure-players' d’internet comme Airbnb.

Population : 11,2 millions d’habitants
Superficie : 30 528 km²
Fréquentation touristique : 14,1 millions (2013)
Nombre d’hôtels : 1 380
Principaux marchés émetteurs : Pays-Bas, France, Allemagne, Royaume-Uni

Le tourisme belge progresse à tous les niveaux

En 2013, la Belgique avait accueilli 14,1 millions de visiteurs pour 31,4 millions de nuitées tous types d'hébergement marchands confondus. Parmi celles-ci, 18 millions de nuitées ont été réalisées dans les hôtels de Belgique, dont 11,6 millions en provenance de l'étranger. Parmi les principaux marchés émetteurs, citons ses voisins hollandais (4,2 millions de nuitées), français (2,4 millions), allemands et les voyageurs venus du Royaume-Uni (1,9 millions chacun). 51% des nuitées étrangères ont été réalisées dans la région néerlandophone, 33% à Bruxelles-Capitale et 16% en Wallonie. L'hégémonie flamande est d'autant plus significative si l'on prend en compte les B&B et sites de camping. Dans cette configuration, elle engloberait alors 60% des nuitées belges tandis que Bruxelles-Capitale -qui dispose d'une offre très limitée en hébergement de plein air- se retrouverait au coude à coude avec la Wallonie. Bruxelles-Capitale, qui représentait 5,9 millions de nuitées hôtelières en 2013, espère atteindre les dix millions en 2020 selon la BHA, l'association des hôteliers de Bruxelles-Capitale qui regroupe 85% des établissements de sa région. L'office de tourisme de Flandre estime que la capitale a augmenté son nombre de nuitées de 7,7% sur les dix premiers mois de l'année 2013 et 2014 (les chiffres 2014 n'étant pas encore diffusés). Sur la même période, elle a constaté une hausse de 11,8% des nuitées en Wallonie et de 6,8% en Flandre. Qui plus est, l'arrivée des touristes venus des pays du sud de l'Europe augmente considérablement : +28% pour la Grèce, +19% pour le Portugal, +14% pour l'Italie, +12,5% pour l'Espagne, toujours entre les dix premiers mois de l'année 2013 et 2014. Comme toujours, les arrivées de clientèles européennes en Belgique varient en fonction du contexte économique des pays concernés, faisant du marché belge (et bruxellois en particulier) un miroir du contexte européen global. Pour autant, les arrivées sont aussi en croissance depuis les BRIC (+26% pour l'Inde, +25% pour le Brésil, +8,4% pour la Chine) sauf pour la clientèle russe (-2,8%), venue moins nombreuse à cause de la dépréciation du rouble en fin d'année. Enfin, on note également une croissance à deux chiffres aussi pour les américains et les australiens.

Une montée en gamme pour l'hôtellerie bruxelloise

Au dernier décompte, on recensait 1 380 hôtels et résidences de tourisme en Belgique. 197 étant situés dans la région bruxelloise, 407 en Wallonie et 776 en Flandre. Si la région néerlandophone possède presque le double d'établissements par rapport à la région francophone, elle ne dispose que d'un hôtel cinq étoiles, le Duke's Palace à Bruges (110 chambres et suites). En revanche, on en compte deux en région wallonne, le Crowne Plaza de Liège et le Martin's Château du lac de Genval. Bruxelles, qui regroupe douze hôtels cinq étoiles, devrait s'équiper de deux nouveaux complexes luxe d'ici deux ans. Prévu pour 2016, l'Hotel Astoria est un palace de la rue Royale, datant de 1909, et qui fut notamment exploité sous marque Sofitel il y a une dizaine d'années. Les murs de l'établissement ont été rachetés en 2007 par le groupe d'investisseurs Global Hotels & Resorts, propriété du cheik saoudien Mohammed Youssef El-Khereiji. Après de long travaux, l'hôtel de 146 chambres et suites devrait rouvrir l'an prochain sous la marque emblématique du groupe, Tiara Hotels & Resorts. Autre projet excitant pour la ville, la rénovation de l'église Gésu de Saint-Josse. Ce lieu chargé d'histoire, laissé à l'état de squat pendant plusieurs années, sera transformé en un complexe de 75 chambres luxe. Ces deux nouvelles ouvertures pourraient permettre à Bruxelles d'augmenter son prix moyen hors taxe qui était en baisse de 1,1 % entre 2013 et 2014 selon les données de MKG Hospitality. Le recul du prix moyen est généralisé sur toute la Belgique avec en moyenne -0.2 % pour le segment haut de gamme, -0,8 % pour le milieu de gamme et -0,6 % pour le segment économique. Cela a toutefois été compensé par une hausse du taux d'occupation : à Bruxelles, il est passé de 71 à 73,1 % entre 2013 et 2014, permettant au RevPar de grimper de 2,4 %. Les performances hôtelières belges sont donc bonnes, quoique la rentabilité soit quelque peu mise à mal par l'augmentation continue des frais de personnel, notamment à Bruxelles : "Ils se sont accrus de 45% sur les dix dernières années. Ils représentent presque la moitié du chiffre d'affaires du secteur hôtelier" avait déclarait en janvier dernier Sophie Blondel, présidente de la BHA qui se refuse pourtant à prôner l'augmentation des tarifs des chambres dans la capitale. Elle estime que la concurrence se fait de plus en plus rude avec l'hébergement collaboratif type Airbnb mais également à cause du déploiement de certaines grandes villes internationales sur le tourisme d'affaires, fer de lance de l'hôtellerie bruxelloise. La capitale belge figurait d'ailleurs au douzième rang européen et au quinzième rang international des villes organisatrices de conférences de grande envergure en 2013 avec 111 événements à la clé selon l'ICCA. Elle a notamment vu Buenos Aires et Séoul, deux destinations hors Europe, lui passer devant.

Le tourisme flamand sur un petit nuage, la Wallonie en progrès

Derrière la métropole bruxelloise et ses 5,9 millions de nuitées en hôtels et résidences de tourisme, des villes tentent de percer dans le paysage hôtelier. Anvers se place comme la seconde ville du pays avec un 1,74 millions de nuitées hôtelières sur l'année 2014 (dont 1,39 millions de nuitées étrangères) et une croissance de 7,8% par rapport à l'exercice précédent. Elle pourrait permettre à la région néerlandophone d'atteindre prochainement le cap des dix millions. Bruges affichait 1,5 millions de nuitées hôtelières en 2013 et Gand, 800 000. Liège dépasse quant à elle les 400 000 nuitées hôtelières. Pour augmenter sa capacité d'accueil, la ville compte sur l'amélioration de l'offre. Des rénovations sont attendues dans plusieurs établissements de la ville. L'hôtel Neuvice va prochainement tripler son nombre de lits. L'ancien Mercure est passé sous enseigne Pentahotels après six mois de travaux. Enfin, l'ancien Holiday Inn, situé à côté du Palais des Congrès, a été repris par le groupe hôtelier hollandais Van der Valk. L'établissement sera transformé en un quatre étoiles de 219 chambres. Il faudra malgré tout attendre septembre 2016 pour la réouverture. En ce qui concerne le tourisme d'affaires, la Flandre tient également le haut du pavé en Europe. Derrière Bruxelles, les quatre villes belges les mieux placées dans l'organisation de congrès sont néerlandophones selon l'ICCA. On retrouve Gand (31 événements), Louvain (23), Anvers (19) et Bruges (10). Liège a quant à elle accueilli cinq événements au cours de l'année 2013. Forcément, les performances de la Flandre en matière d'hôtellerie sont aussi plus fortes. Selon MKG Hospitality, les établissements d'Anvers et Gand se sont remplis respectivement à 78,1 et 79,1 %. Liège atteint 66.2 % de taux d'occupation pour 2014. Pour autant, le RevPar liégeois a grimpé de 10,7% entre 2013 et 2014. Une belle performance de la Wallonie qui pourrait encore être améliorée en 2015 avec la fréquentation touristique attendue à Mons, capitale européenne de la culture cette année.

Des événements pour dynamiser l'attractivité touristique du pays

En 2015, le pays tout entier va profiter de la mise en lumière de Mons. Cinq nouveaux musées, une nouvelle salle de concerts et quinze installations d'art urbain ont été installés dans la ville pour l'occasion. Face au succès de la très attendue exposition Van Gogh (100 000 visiteurs en deux mois), les organisateurs ont décidé d'étendre les horaires d'ouverture à cause de files d'attentes interminables. Une heure de plus du mardi au vendredi et deux heures de plus les samedis et dimanches. "L'événement [total] pourrait générer 400 millions d'euros de recettes" avait affirmé Elio di Rupo, l'ancien premier ministre belge qui a inscrit Mons au concours. Les hôteliers montois doivent s'attendre à des répercussions positives sur leur chiffre d'affaires. Les grandes villes voisines pourraient également en profiter. Rappelons que Bruxelles n'est qu'à une heure de voiture et que Mons souffre d'une capacité d'accueil limitée: 10 hôtels en comptant le Congress Hotel Mons qui ouvrira au printemps et qui portera le total de chambres à 562. Spécialisé dans l'accueil de touristes d'affaires du fait de sa position stratégique (Commission Européenne), c'est aussi une opportunité pour Bruxelles d'attirer une clientèle loisirs. Parmi les grandes manifestations sportives prévues ces prochaines années, la Belgique pourrait notamment profiter de l'Euro 2016 organisé en France. En effet, dix matchs se disputeront à Lille et Lens, à une heure et demi à peine de Bruxelles, capitale à forte attractivité touristique. Quatre ans plus tard, la ville sera également une des étapes de l'euro 2020. Un nouveau stade de 60 000 places devrait d'ailleurs remplacer le vieillissant stade du roi Baudouin et qui permettra à flamands et wallons de se réunir derrière leur équipe des Diables Rouges. En attendant, ni ces deux régions, ni Bruxelles n'ont à rougir de leurs performances en matière de fréquentation touristique !

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?