Accéder au contenu principal

Actualités

Arabian Tourism Association : offrir de la visibilité aux acteurs touristiques des pays du monde arabe

Les destinations du monde arabe vont peut-être voir leur fréquentation touristique augmenter significativement grâce à la création en France d'une association à but promotionnel leur étant dédiée.

Sandrine Ledru, directrice associée d’Article Onze, a eu l’idée de créer l’Arabian Tourism Association (ATA), une association à but non lucratif qui a pour ambition de promouvoir le tourisme dans les pays de la zone Moyen-Orient et Maghreb, constituant ce que l’on surnomme le monde arabe.

Une initiative novatrice qui devrait permettre de mieux faire connaitre les offres touristiques de ces destinations auprès du marché occidental bien que certains de ces pays soient relativement populaires auprès de la clientèle française.

Les pays du monde arabe n’avaient jusqu’à présent aucune association dédiée, à la différence de toutes les autres zones géographiques. […] ATA a pour objectif de communiquer d’une même voix, sans dénaturer les spécificités de chaque destination et de participer au développement de leurs images de marque et leurs notoriétés en proposant des actions complémentaires à celles déjà initiées par chacune d’entre elles. 

Sandrine Ledru, directrice associée d’Article Onze et membre du board d’ATA

Le tourisme est un secteur d’activité d’importance majeure pour bon nombre de ces pays. Comme l’Egypte pour qui le tourisme représente près de 15% de son PIB, pour le Maroc et la Tunisie il représente 7% de leur PIB respectif, près de 6% pour l’Algérie et pour la Jordanie, cela fluctue entre 10 et 14% selon le contexte géopolitique. De son côté, l’Arabie Saoudite a pour ambition de faire du tourisme un secteur qui pèsera 10% dans son PIB d’ici 2030.

L'activité touristique est tout aussi importante en termes d’emplois comme le démontre les 2 millions d’employés du secteur en Egypte, suivi par l’Arabie Saoudite avec 1,5 millions d’emplois dépendant du tourisme et en troisième position, on retrouve le Maroc avec 550 000 salariés.

Mais tous ces chiffres ont été durablement impacté par la crise sanitaire ainsi que par les différents conflits géopolitiques qui ont touché ces dernières années les pays de cette zone. En effet, les attentats et les guerres ont eu des répercussions considérables sur la fréquentation touristique de ces pays, les visiteurs ayant peur de séjourner dans ces destinations pour des raisons sécuritaires.

Néanmoins ces territoires ont su se montrer résilient et même si le nombre de visiteur n’a pas retrouvé ses niveaux historiques, l’activité se maintenait avant la crise, la France étant un bassin touristique émetteur capitale pour les pays du Maghreb notamment. Ainsi cette nouvelle association devrait soutenir l’activité touristiques des pays du monde arabe en faisant leur promotion auprès du marché dès 2022 et par la suite à l’international. Le nouvel organisme compte fédérer l’ensemble des professionnels du tourisme œuvrant dans la zone : destinations, tour-opérateurs, DMC, OTA, compagnies aériennes, agences, compagnies de croisières, organisations institutionnelles et médias.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?