Visit Iceland veut changer les habitudes des voyageurs en 2023

4 min de lecture

Publié le 7 avril 2023

Iceland

Alors que le tourisme islandais retrouve ses niveaux d'avant-crise, le site web du tourisme national dans le pays nordique s'est fixé pour objectif d'encourager les visiteurs à rester plus longtemps sur l'île et à découvrir davantage de destinations.

Lors d'une rencontre avec la presse consacrée aux acteurs du tourisme scandinave à Paris en mars 2023, Þórdís Pétursdóttir de Visit Iceland a fait part de certains des objectifs touristiques de l’Islande pour 2023.

Actuellement, le visiteur type de l'Islande reste cinq jours en été et trois/quatre jours en hiver. Visit Iceland ambitionne de faire prolonger ces séjours pour que les voyageurs restent deux à trois semaines sur l'île.

Le principal moteur de cette décision est double : d'une part, il s'agit de promouvoir des destinations moins visitées, d'autre part, il s'agit de promouvoir le « slow travel » auprès des visiteurs internationaux.

En général, les visiteurs de l'Islande se rendent à Reykjavik et passent quelques jours dans la capitale avant de se rendre dans une autre région du sud-ouest, comme la péninsule de Reykjanes par exemple. Visit Iceland a relevé le défi de stimuler le nombre de visiteurs dans d'autres régions, principalement dans le nord et l'est de l'île.

Une partie de cette stratégie consiste à promouvoir les différentes facettes de la vie islandaise. Þórdís Pétursdóttir a souligné que l'offre du pays en matière d'alimentation, de bien-être et de loisirs constituait un levier important pour la réalisation de cette ambition.

Les geysers, les aurores boréales et le terrain accidenté de ces régions sauront attirer les voyageurs en quête d'aventure et d'expériences authentiques.

En termes de restauration, Visit Iceland souhaite mettre en valeur la qualité des produits islandais, tels que l'agneau et le poisson. Il mène une action générale visant à promouvoir les plats locaux et de saison, ainsi qu'une philosophie « de la ferme à la table » auprès des acteurs du secteur F&B.

Au-delà de ces éléments, il est également prévu de travailler en étroite collaboration avec les offices de tourisme régionaux afin de définir les éléments qu'ils souhaitent mettre en avant pour faire venir les visiteurs dans leur région.

L'arrivée récente de compagnies aériennes allemandes dans les aéroports locaux d'Akureyri (dans le nord de l'Islande) et d'Egilsstaðir (dans l’est) contribuera naturellement à encourager les voyages dans les régions ciblées. Ces nouvelles liaisons permettront aux visiteurs de voler directement vers ces destinations depuis l'Allemagne.

En effet, le nord-ouest de l'île a réussi un coup touristique l'année dernière lorsque la Westfjords Way a été nommée « meilleure destination 2022 » par Lonely Planet. Cette reconnaissance prouve à elle seule la capacité des destinations moins connues de l'Islande à séduire les voyageurs internationaux.

Alors que l'infrastructure limitée des transport publics du pays (en dehors de la capitale) a pour résultat que les visiteurs se déplacent principalement en voiture de location, la recherche d'une durabilité toujours plus réussie est un élément clé de la volonté de prolonger les séjours des visiteurs en Islande.

La promotion du slow travel est au cœur du projet de Visit Iceland à cet égard. Outre les nombreuses ressources naturelles du pays qui facilitent la transition écologique, les visiteurs seront encouragés à profiter du reste de l'offre touristique du pays de manière durable.

Là encore, des éléments tels que les phénomènes naturels propres à l'Islande, comme les geysers, et l'approche gastronomique de la ferme à la table seront mis en avant pour encourager les voyages lents. Dans le cadre de cette stratégie, un effort sera également fait pour encourager les visites hors saison en Islande.

Enfin, Þórdís Pétursdóttir a brièvement présenté le nouveau site web Travel Trade que Visit Iceland a lancé en 2022. Le site remanié s'inscrit dans le programme plus large du pays visant à promouvoir et à commercialiser un tourisme responsable et durable en Islande depuis l'étranger.

Les projets de Visit Iceland sont audacieux. Tripler le séjour moyen dans un pays est un objectif à long terme qui ne se réalisera pas du jour au lendemain. Cependant, l'île volcanique possède des attributs naturels uniques qui la distinguent de presque tous les autres pays du monde, et ses acteurs touristiques savent parfaitement comment les exploiter. En associant cet avantage inné à une offre et à une campagne de marketing bien pensées qui tiennent compte des préoccupations en matière de développement durable, il semble qu'il n'y ait aucune raison pour que l'Islande ne soit pas en mesure de réaliser cet exploit.

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?