Accéder au contenu principal

Destinations

[Update] La France conforte son image de destination touristique internationale

Alors que la crise sanitaire parait s’être estompée aux quatre coins du monde, offrant des mois de répit propices à la reprise du tourisme, la France ne semble pas avoir perdu de sa superbe et continue d’attirer bon nombre de voyageurs. Vacanciers français comme étrangers ont ainsi pris d’assaut l’Hexagone au cours de cette saison printanière et cette tendance devrait persister durant l’été.

Si les touristes se sont montrés très prudents dans un premier temps concernant les intentions de départ dans des pays étrangers, il semblerait bel et bien que ceux en provenance de l’Europe aient choisi la France comme destination de séjour. En effet, malgré une reprise plus lente et tardive des marchés long-courriers, les divers marchés européens tournent à nouveau leur attention vers l’Hexagone tout comme les Français eux-mêmes qui continuent de plébisciter le tourisme domestique.

Pour mesurer ces intentions de voyage, ADN Tourisme s’est allié avec Atout France afin de dresser un état des lieux du désir de vacances en France pour les clientèles françaises et internationales pour ce printemps 2022. Le revenge travel semble bien être à l’ordre du jour au regard du nombre de Français ayant prévu de réaliser plusieurs séjours entre avril et juin, ils étaient dans l’ensemble plus de 70%. Une envie notamment amplifiée par les multiples occasions d’évasion, dont le week-end de Pâques, les vacances de printemps, le pont de l’Ascension et de la Pentecôte.

Dans l’ensemble, ces partant avaient l’intention de réaliser 2,2 séjours et de passer près de 10,6 jours hors de chez eux sur cette période de 3 mois. En termes de mode d’hébergement, 29% des séjours devraient avoir lieu en hôtellerie, 23% chez des parents ou amis, 16% en location meublée et 9% en camping. Si les destinations littorales et rurales étaient toujours aussi populaires, le milieu urbain a retrouvé des couleurs avec un quart des séjours y étant programmés ce printemps. Toutefois on dénote une hausse de l’intérêt porté par les Français aux séjours à l’étranger, passant de 5% à 11%.

Sur les marchés européens et long courrier étudiés, soit le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis, les intentions de départ en vacances pour les 6 prochains mois sont en hausse de 15 à 20 points par rapport à l’année dernière. Et les voyages à l’international ont à nouveau la côte, avec des séjours prévus au cours des 3 prochains mois. Et la France se positionne relativement bien puisqu’elle est la première destination en Europe pour les clientèles américaine, belge, italienne et espagnole.

L’image de la France apparaît globalement très positive en Europe et aux Etats-Unis. La clientèle britannique semble notamment signer son grand retour sur le territoire français, comme en atteste la bonne dynamique observée dans les stations de montagne au premier trimestre 2022. En termes de freins aux projets de séjours en France, le contexte géopolitique actuel est en tête des craintes exprimées par les différents marchés européens. La variable économique liée à la forte inflation actuelle, se classe d’ores et déjà au 2ème rang des craintes exprimées tandis que la reprise épidémique est reléguée au 3ème rang.

Si 20% des Français ne souhaitaient pas réaliser de séjour en amont de la période estivale, notamment en raison de contraintes financières, ils étaient 71% en mars 2022 à avoir d’ores et déjà des projets pour les vacances estivales contre 72% en mai 2021. La destination France demeure attractive même s’ils seront plus nombreux à prendre large cette année qu’en 2020 et 2021. Toutefois 68% signalent que leur budget sera réduit compte tenu de l’inflation et 42% attendent de voir l’évolution du conflit ukrainien pour réserver.

Atout France dévoile également les intentions de départ sur le territoire au cours de la période estivale et tous les indicateurs semblent indiquer que nous nous dirigeons vers un été radieux. En effet, 7 Français sur 10 qui ont l’intention de se déplacer, soit un gain de 10% par rapport à la même période la saison passée et parmi eux, 3 sur 4 font le choix de la France pour ces vacances d’été. Toutefois ce chiffre est en léger recul comparé à l'année dernière, les voyages internationaux étant à nouveau accessibles avec les allègements des restrictions sanitaires dans le monde. 

Le retour des clientèles internationales semble quant à lui se confirmer avec des intentions de voyage en hausse, dépassant même parfois les niveaux  observés au cours de la saison 2019. La France continue d’attirer, en premier lieu, la clientèle belge, avec 29% d’intentions de séjours, suivis des Suisses et des Italiens. Elle progresse également auprès du marché britannique avec une hausse de 6%. 

Toutefois, en dépit des bonnes dynamiques annoncées, cinq points de vigilance sont à observer pour l’été 2022 :

  • L'inflation qui impacte le taux de départ et les budgets des vacanciers
  • Les reprises épidémiques éventuelles qui pourraient mener sur la réinstauration de restrictions sanitaires
  • Les problématiques d'acheminement des touristes avec notamment les perturbations que connait le secteur aérien actuellement
  • L’intensification des événements climatiques extrêmes qui sont susceptibles d’impacter certains choix de destinations
  • La difficulté du maintien de la qualité de service avec la pénurie actuelle de main d'oeuvre dans le secteur touristique 
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?