Taxer les visiteurs face au surtourisme, une solution durable ? - Partie 2

11 min de lecture

Publié le 01/05/24 - Mis à jour le 01/05/24

surtourisme

Si Venise fait les gros titres avec l’introduction de sa taxe d’entrée, elle est loin d’être la seule destination touristique à faire face au défi du surtourisme. Alors que le nombre de voyageurs ne cesse d’augmenter d’année en année, le nombre de destinations visitées demeure quant à lui le même. Résultat, 95% des flux touristiques se concentrent sur seulement 5% des terres immergées à l’échelle mondiale. Une concentration qui a des conséquences directes sur les destinations elles-mêmes, leur environnement ainsi que leurs habitants. Taxes, quotas, démarketing ou encore réglementations plus strictes sont tout autant de parades trouvées par ces destinations pour répondre à cette problématique sans pour autant pénaliser la manne financière qu’est le tourisme.

La liste des destinations concernées par le surtourisme s’allonge Le surtourisme est un terme dont on entend parler de manière régulière ces dernières années. Un sujet si récurrent que 74% des Français interrogés par Evaneos déclarent en avoir déjà entendu parler. Plus de la moitié d’entre eux...

Ce contenu est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité.

En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Déjà membre ?

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?