Accéder au contenu principal

Destinations

Marseille : une saison estivale 2022 radieuse

Le soleil et les touristes étaient une nouvelle fois au rendez-vous à Marseille au cours de l’été 2022. L’Office de Tourisme et des Congrès de la ville tire un premier bilan plus que positif de ces deux mois écoulés, confirmant la place de choix qu’occupe la cité phocéenne sur la scène touristique française. Un succès qui se confirme et se renforce année après année, invitant les acteurs touristiques locaux à innover et redéfinir leur stratégie pour accueillir aux mieux les milliers de touristes venus profiter des richesses de la destination.

Cet été, une fois encore, le soleil a brillé pour le tourisme à Marseille :la cité phocéenne s’est à nouveau imposée comme une destination touristique à part entière profitant – en outre – d’une exposition médiatique quasi permanente. Elle n’a pas connu, comme les étés précédents d’incidents majeurs, même si, bien sûr, beaucoup reste à faire pour rendre l’expérience marseillaise toujours plus vertueuse et unique. […] Mais cette réussite estivale nous oblige désormais. Il nous faut consolider la qualité de l’expérience client, il nous faut participer, avec d’autres, à rendre les métiers du Service et du Tourisme encore plus attractifs. Il nous faut intégrer l’évolution des attentes des clients et accepter remise en cause et ajustements. Les années 2023 et 2024, avec la Coupe du Monde de Rugby et les Jeux Olympiques, constituent des opportunités uniques pour tous les acteurs opérant dans ce secteur. Le soleil n’a pas fini de briller pour le Tourisme à Marseille. 

Marc Thépot, Président de l’Office Métropolitain du Tourisme et des Congrès de Marseille

Des belles performances hôtelières

Côté hôtellerie, les hôtels et résidences de Marseille enregistrent un taux d’occupation de 78,9%, niveau inférieur à ceux de 2021 et 2019. Néanmoins, le RevPAR connait lui une hausse considérable en atteignant les 89 euros, soit +3,2€ par rapport à 2021 et +19€ par rapport à 2019. Les segments moyen et haut de gamme ont les mieux performé au cours de ces deux mois ensoleillés.

Le retour des clientèles étrangères représentant plus du quart des nuitées, ainsi que d’une clientèle à fort pouvoir d’achat, ont ainsi bénéficié à l’hôtellerie marseillaise. La clientèle loisirs comme la clientèle business ont toutes deux profité aux hôteliers de la ville, notamment ceux implantés dans les secteurs Marseille Nord, Marseille Sud et Vieux Port Centre-Ville. Ces trois quartiers affichaient un taux d’occupation supérieur à 80% sur les mois de juillet et août.

L’aviation retrouve des couleurs

Marseille signe une nouvelle saison estivale remarquable cette année avec des indicateurs majoritairement en hausse dans toutes les branches du secteur touristique. Du point de vue des arrivées par voie aérienne, le trafic de l’aéroport Marseille – Provence se rapproche fortement de celui en registré en 2019. En effet, il est à 87% du trafic de 2019, soit une belle progression notamment portée par le trafic estival avec près de 2 millions de passagers.

Une augmentation du trafic international a été observée, avec 3% de passagers internationaux supplémentaires en août en comparaison à 2019. Les touristes européens ont été les plus nombreux toutefois les voyageurs plus lointains, comme les Canadiens, ont fait leur grand retour.

Une programmation culturelle riche

La saison estivale a été riche en termes d’évènements et d’activité proposées au sein de la destination, où locaux et visiteurs se sont croisés. Certains de ces évènements ont par ailleurs attiré des centaines de milliers de spectateurs, attestant de l’attractivité culturelle de la cité phocéenne. La ville a également lancé la 3ème édition de l’initiative « l’été Marseillais » qui s’adresses aux habitants comme aux touristes. La ville entend « offrir une respiration, des espaces de loisirs et de découvertes gratuits et accessibles à toutes et tous pendant l’été dans tous les quartiers de leur ville ». Des concerts de hip-hop, du théâtre dans les jardins, des parcs ouverts plus tard ou encore un karaoké géant étaient notamment au programme de cette nouvelle édition.

L’Office a également redéployé le dispositif « Hors les Murs » qui avait été mis en place en 2021 suite à l’été 2020 où Marseille avait connu une fréquentation post-covid sans précédent et une typologie de clientèle nouvelle. Un dispositif reconduit cet été en partenariat avec le Parc National des Calanques et la Ville de Marseille. Ce sont plus de 50 saisonniers qui ont ainsi arpentés les rues de la ville et les entrées des Calanques durant deux mois, répondant aux demandes de renseignements des touristes mais également des locaux qui apprécient fortement ce dispositif. Ces conseillers avaient notamment aussi pour mission d’orienter les visiteurs vers d’autres lieux moins fréquentés afin de faire découvrir d’autres facettes de Marseille. Les points d’accueil du dispositif « Hors les Murs » ont permis de renseigner près de 50 000 personnes sur les 2 mois d’été.

Les croisières attirent toujours autant

La saison estivale 2022 a marqué le retour d’un trafic de croisière dynamique, après des mois d’interruption puis de reprise progressive. La fréquentation est en hausse par rapport à 2021 et même par rapport à 2019. L’été marque également un retour en force des clientèles européennes extra-européennes, et notamment des passagers en provenance des Etats-Unis. Une fréquentation internationale qui s’élève à 49%, attestant de l’attractivité préservée de Marseille et de la Provence en tant que destination de croisière auprès des différentes nationalités.

Les escales ont été réparties de manière homogène au cours de l’été afin de ne pas engendrer de pression supplémentaire en termes de flux touristiques. Une volonté durable de la part des acteurs locaux qui s’inscrit dans la continuité des engagements volontaires et précurseurs pris en 2019 avec la signature de la Charte Bleue à Marseille.

Ces excursions ont également grandement profité aux commerçants de la ville, notamment avec les passagers provenant de croisières premium et luxe. En effet, une grande partie du tissu économique local qui capte, directement ou indirectement, les retombées économiques de la croisière. Certains commerçants du centre-ville estiment que la croisière représente une part de leur chiffre d’affaires pouvant aller de 10 à 50%.

Un patrimoine naturel très populaire

Après une forte fréquentation durant la saison passée qui a mené à des forts pics de fréquentation, un système de réservation a été mis en place pour se rendre à la Calanque de Sugiton. En effet, durant certaines journées près de 2 500 visiteurs se rendaient sur place. Pour découvrir cet atout naturel de la destination désormais très réputé, les visiteurs devaient donc réserver en amont sur un site dédié puis présenter un QR code. Le bilan de l’expérimentation Sugiton est excellent, avec une mise en œuvre sans aucune difficulté. La campagne de communication mise en place en amont et pendant la période a été très efficace.

Les équipes d’information et de sensibilisation (saisonniers du Parc national, agents de l’Office du Tourisme, Scouts et Guides de France) ont expliqué sans relâche pendant 1 mois et demi, avec enthousiasme, conviction et bonne humeur, les fondements de ce dispositif pionnier aux visiteurs, générant -dans 98% des cas- compréhension et appropriation, malgré la déception de ne pouvoir accéder au site. 

Nicolas Chardin, directeur par intérim du Parc National des Calanques

Les 400 réservations mises en ligne chaque jour partaient en moins d’une heure. Le Parc National des Calanques annoncera à l’automne si cette mesure sera reconduite l’an prochain. Si le mois de juillet a connu une fréquentation relativement calme, la première quinzaine d’août à quant à elle été très chargée. Marseille s’attend déjà, et se prépare, à une forte fréquentation sur l’arrière-saison, notamment sur le mois de septembre.

Une activité MICE florissante

Tandis que l’activité MICE était relativement intense durant le printemps, elle s’est par la suite ralentie au cours de l’été pour laisser place au tourisme de loisirs. Elle n’était toutefois pas à l’arrêt, bien au contraire, le nombre d’évènement tenus sur les mois de juillet et août a augmenté par rapport à 2019. Faute de disponibilité dans les hôtels, des événements ont même été refusés. Le bureau des congrès s’attend par ailleurs à ce que l’année 2022 soit une nouvelle année record qui devrait dépasser les retombées économiques de 2019 et de 2021.

Parallèlement, le bureau des congrès a enregistré de nombreuses demandes pour le dernier trimestre et a monté de beaux dossiers de candidatures cet été comme un évènement ADN Tourisme ou la Convention GIF. Néanmoins, la fermeture du Palais des Congrès de Nice à partir de janvier 2023 met les organisateurs de congrès dans une situation inédite de recherche de lieux à court terme.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?