Accéder au contenu principal

Destinations

Les touristes internationaux plus nombreux que jamais en 2022

Les voyages étaient à l’ordre du jour en 2022 pour le plus grand bonheur des professionnels du secteur touristique. Deux années de privation ont incité les voyageurs à repartir à l’aventure dés que possible, que cela soit dans leur propre pays ou bien au-delà de leurs frontières. L’Europe était notamment l’épicentre de cette reprise touristique avec des millions de touristes accueillis sur l’ensemble de l’année.

La France a expérimenté une forte recrudescence de son activité touristique comme le démontre le montant des taxes de séjour reversés aux communes françaises en 2022. En effet, Airbnb a reversé plus de 148 millions d’euros de taxe de séjour à plus de 23 000 communes françaises pour le compte des hôtes en 2022, un montant en augmentation de 60% par rapport à 2021.

Si près de 30% de la taxe collectée provient de destinations rurales, prouvant l’attractivité croissante de la campagne, le reste provient des grandes villes françaises avec plus de 24,3 millions d’euros pour Paris, plus de 2,8 millions d’euros pour Marseille et plus de 2,4 millions d’euros pour Nice. Des territoires qui ont notamment bénéficié du retour des voyageurs internationaux et des grands évènements.

Parmi les territoires français les plus plébiscités en 2022, la Bretagne se situe dans le haut du classement. L’année 2022 fait désormais figure d’année exceptionnelle pour le tourisme dans la région avec une fréquentation supérieure de 6% à son niveau d’avant crise. Une reprise qui débute entre autres au cours des vacances de printemps mais qui connait un réel tournant à compter de la mi-juillet.

En effet, les nuitées touristiques sur le cœur de saison vont dépasser de 10% les niveaux de 2019, avec notamment un retour remarqué des clientèles internationales. Une tendance qui se poursuit et même s’amplifie sur le mois de septembre avec une fréquentation en hausse de 15% par rapport à 2019. Les vacances de la Toussaint et de Noël sont tout aussi bonnes en termes de fréquentation et enregistrent respectivement une croissance de 13% et 6%.

Des vacances de Noël qui ont profité à l’ensemble des territoires français comme le souligne ADN Tourisme. La fréquentation est ainsi en hausse pour 3 destinations sur 5 au cours de cette période. La période s’est même déroulée « mieux que prévue » pour un tiers des destinations. Dans l’ensemble, la fréquentation a été plus soutenue la deuxième semaine que la première. La montagne, secteur privilégié en termes de réservations à cette période de l’année, a néanmoins souffert du manque de neige.

Toutefois, les destinations ont su s’adapter et ainsi limiter les annulations de réservations grâce à une remarquable capacité d’adaptation. Les grèves ferroviaires ont également impacté les départs en vacances de français durant ces semaines de congés. La fréquentation française des vacances de Noël 2022/23 est en progression, tant au regard de Noël 2021, que comparativement à Noël 2019, tout comme la fréquentation européenne de proximité.

Comme les taux de réservations nous le laissaient prévoir, les vacances de Noël se terminent sur un bilan très satisfaisant. Plus de 60% de nos destinations françaises sont en hausse par rapport aux vacances 2021-2022. Les professionnels ont su adapter leurs offres aux attentes des vacanciers que ce soit à la montagne, à la campagne ou sur le littoral. Excellente surprise : les villes ont connu cette année une progression inattendue. En effet, plus de 86% des destinations urbaines sont en hausse cette année. Comme tout au long de l’année 2022, nouvelle année de référence, les Français ont montré leur besoin de se reposer, de changer d’air et de vivre des expériences qui sortent du quotidien. Avec de grands rendez-vous comme la Coupe du Monde de Rugby ou un calendrier de jours fériés très favorable, l’année 2023 devrait elle aussi tenir ses promesses. 

François de Canson, Président d’ADN Tourisme

Une attractivité sur la période de Noël que confirme la ville de Strasbourg qui a attiré plus de 2,8 millions de visiteurs sur son célèbre marché de Noël, une fréquentation record selon la mairie. La fréquentation est ainsi en hausse de 30% par rapport à 2021 et de 10% par rapport à 2019. Parmi les phénomènes pouvant expliquer ces « excellents chiffres », une « confiance retrouvée dans l’événement » et « dans le rapport à la pandémie », auxquels se rajoute « une envie d’événements rassurants, conviviaux », estime Joël Steffen, président de l’Office de tourisme de Strasbourg.

De l’autre côté du Rhin, nos voisins allemands ont également retrouvé la route des vacances l’année dernière malgré l'inflation et les incertitudes économiques. Toutefois, selon les chiffres actuels de l'Office fédéral de la statistique, le tourisme allemand est toujours à la traîne par rapport au niveau d'avant crise. Le tourisme international notamment transfrontalier, accuse lui aussi un certain retard au regard de l’année 2019.

Par ailleurs, l’aéroport de Munich a retrouvé les deux-tiers de son trafic passagers en 2022, avec au total plus de de 31,5 millions de passagers. L’aéroport de la capitale bavaroise a vu son trafic bondir de 153,2%, soit 19 millions de voyageurs en plus entre 2021 et 2022. Le nombre de mouvements d’avions a presque doublé par rapport à 2021 pour atteindre plus de 285 000 décollages et atterrissages. Le taux d’occupation en sièges sur les vols à Munich a égalé le chiffre record de 77,5% de 2018. 

La levée progressive des restrictions de voyage, qui a réveillé le désir des gens pour les voyages. Cela a incité les compagnies aériennes à augmenter considérablement leur capacité de vol. Les réservations reçues par les compagnies aériennes indiquent que la croissance du trafic à l’aéroport de Munich se poursuivra en 2023. 

Jost Lammers, PDG de l’aéroport de Munich

De bonnes performances ont également été observées l’année dernière au Royaume-Uni, notamment grâce au Jubilée de Platine de la Reine en juin dernier ainsi que de sa disparition survenue quelques mois plus tard. En outre, les transactions hôtelières britanniques se situaient à environ 30% en dessous de la moyenne sur cinq ans. La guerre en Ukraine, combinée à l'incertitude économique mondiale et aux troubles politiques intérieurs ne profitant pas pleinement à la reprise des investissements dans le secteur mais ne les stoppant pas pour autant.

Néanmoins d’après Henry Jackson, partenaire et responsable de l'agence hôtelière chez Knight Frank, « sur le plan opérationnel, le secteur a poursuivi son redressement et une reprise des niveaux d'investissement pour 2023 est prévue. Nous avons constaté une reprise de l'activité des investisseurs à la fin de l'année 2022 et les acheteurs qui recherchent proactivement des opportunités maintenant sont bien placés pour agir rapidement lorsque le nouveau stock devient disponible. Les investisseurs montrent des signes renouvelés de confiance dans le marché hôtelier londonien, et les acheteurs étrangers profitent du jeu des devises. Une fois que la situation économique sera plus claire et que la disponibilité de la dette se recalibrera, nous prévoyons que l'activité transactionnelle au cours de 2023 rebondira à un rythme plus soutenu, dépassant les niveaux de 2022. ».

Les destinations plus exotiques telles de la République Dominicaine ont également surperformé en 2022. L’ile a même connu une année 2022 record avec 8,5 millions de visiteurs, dépassant les chiffres d’avant pandémie. C’est 3,2 millions de plus qu’en 2021, lorsque l’industrie commençait à retomber sur ses pieds. Mais, c’est surtout mieux que les 7,5 millions de touristes de 2019 et les 3 millions de visiteurs en 2020. Une fréquentation qui a bénéficié du retour des touristes en provenance des États-Unis, du Canada et de Colombie.

Ces chiffres ont été atteints dans les pires circonstances, dans un environnement international hostile. Nous avons été capables non seulement de résister à l’impact du Covid-19 et aux effets de la crise économique résultant de la guerre en Ukraine, mais nous avons réussi à positionner notre pays sur une carte plus compétitive dans toute la région des Caraïbes et de l’Amérique latine. 

Luis Abinader, Président du ministère du Tourisme dominicain

Autre signe de la reprise de tourisme international, le nombre de visiteurs à Macao le samedi 14 janvier 2023 a dépassé les 55 000, soit le nombre d'arrivées quotidiennes le plus élevé depuis le début de la pandémie. Une augmentation du nombre de voyages à l'approche des fêtes de fin d'année, commençant le 21 janvier, qui promet un coup de fouet à l'économie axée sur le tourisme de la destination.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?