Accéder au contenu principal

Destinations

La région Ile-de-France ambitionne de devenir la meilleure destination du monde

A travers son nouveau Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2022-2028, la destination Paris Ile-de-France porte des ambitions fortes et ancrées dans la réalité du secteur touristique actuel. A savoir, un tourisme durable, inclusif et responsable. Si la destination occupe depuis de longues années la place de première destination mondiale, elle souhaite désormais mettre l’accent sur la qualité plutôt que la quantité en devenant la meilleure destination mondiale.

« Réenchanter la destination », c’est ce que souhaitent réaliser l’ensemble des acteurs du tourisme franciliens à travers un vaste travail de coopération qui a donné naissance il y a peu au Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2022-2028. Ce schéma est en effet le fruit d’une concertation intense avec les 650 acteurs régionaux, publics comme privés. Approuvé par le conseil régional Ile-de-France le 19 mai 2022, il pose les bases pour coconstruire le tourisme de demain.

Avec 22,6 millions de touristes accueillis sur l’année 2021 et 12,6 sur le second semestre de cette année, la destination démontre qu’elle n’a de sa superbe malgré les deux années de crise sanitaire. Les chiffres ne sont pas encore tout à fait au niveau de ceux enregistrés en 2019 mais ils s’en rapprochent de plus en plus, et les professionnels s’attendent à une fréquentation relativement élevée tout au long de l’arrière-saison. L’année 2022 observe une hausse conséquente du nombre de nuitées par rapport à 2021, +133%. Des bons résultats notamment portés par le retour des clientèles internationales, qui constituent désormais 40% de la fréquentation touristique. La première marche du podium est par ailleurs occupée par les Etats-Unis qui reviennent en nombre découvrir la région après deux ans d’absence.

Ce schéma comporte quatre axes majeurs qui traduisent l’ambition de la région pour les années à venir :

  • Axe 1 : Accompagner la relance et la transformation de l’économie touristique francilienne
  • Axe 2 : Enrichir le positionnement de la destination Paris Ile-de-France
  • Axe 3 : Engager la transition écologique de la destination Paris Ile-de-France
  • Axe 4 : Tirer le meilleur parti de l’accueil des grands évènements (sportifs, culturels, d’affaires…)

Si la région s’estime heureuse de retrouver ses clientèles étrangères, elle n’en oublie pas pour autant les visiteurs domestiques. Bien au contraire, les franciliens font désormais partie du cœur de cible de la destination qui a observé un regain d’appétence pour le territoire de la part des locaux depuis le début de la pandémie. De nombreuses stratégies vont ainsi être mises en place afin d’adresser les attentes des visiteurs intrarégionaux. La région a par ailleurs lancé en amont de la réalisation du SDT deux études d’image afin de recueillir les avis des touristes mais également des habitants sur la destination francilienne.

La région entend bien soutenir la reprise de l’activité touristique en ne laissant aucun acteur local pour compte. Il est ainsi prévu de soutenir l’innovation numérique ainsi que l’investissement et l’action foncière avec divers dispositifs d’accompagnement et de finances mis en place par le conseil régional. Si le tourisme de loisirs est au cœur de ce schéma comme son titre l’indique, le tourisme d’affaires n’est pas pour autant délaissé, bien au contraire. Dans l’ensemble, il est question d’améliorer la qualité des dispositifs mais également de l’accueil au sein de la destination afin d’atteindre l’objectif de meilleure destination mondiale.

Mais qui dit meilleure destination mondiale ne veut pas dire accueillir seulement les meilleurs touristes. Le CRT souhaite positionner la région Ile-de-France comme une destination ouverte à tous et universelle. Les notions de tourisme à la fois social et durable sont au cœur de ce nouveau schéma avec le souhait de devenir une destination exemplaire en termes de développement durable. Un vaste travail de transition écologique a d’ores et déjà été enclenché afin de renforcer le déploiement d’une offre de tourisme responsable sur le territoire francilien. Le développement d’une mobilité plus durable est notamment la clé et pour ce faire la destination souhaite enrichir et améliorer l’offre cyclable ainsi que piétonne.

Tourisme durable signifie également meilleure gestion des flux touristiques. En effet, si la majorité des sites de visite de la destination ont connu du répit au cours de la crise sanitaire, ils accueillent de nouveau des centaines, voire milliers, de touristes domestiques comme internationaux. La région souhaite ainsi promouvoir un tourisme alternatif en mettant en lumière des sites moins connus, souvent situé dans la petite et la grande couronne de Paris. Une stratégie qui permet ainsi de désengorger les grands sites tout en faisait profiter des retombées économiques du tourisme à l’ensemble des acteurs franciliens. Le développement et l’amélioration de l’offre de transports, que cela soit par le Transilien, le RER ou encore les pistes cyclables, permet notamment d’encourager ce « tourisme du pas de côté ».

Enfin, le schéma comporte évidemment un focus sur l’évènementiel puisque la région s’apprête à accueillir la Coupe du monde de Rugby en 2023 et les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Elle entend tirer le meilleur parti des ces évènements d’envergure internationale afin de garantir un héritage durable aux habitants et entreprises de la région. Ce dernier axe comporte notamment un volet sur l’attractivité du secteur touristique à travers la pérennisation du dispositif des Volontaires du Tourisme qui permet de valoriser une grande variété de métiers auprès des jeunes générations.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?