Accéder au contenu principal

Opérations

Un premier trimestre 2022 de bon augure pour le secteur de l’hospitality

Après deux années profondément marquées par la crise sanitaire, le secteur de l’hospitality semble reprendre des couleurs comme en attestent les bilans du premier trimestre des grands groupes hôteliers mondiaux. Tous les signaux semblent être passés au vert, taux d’occupation comme RevPAR, indiquant une nette reprise du tourisme à travers le monde.

Expedia a récemment dévoilé son bilan des tendances touristiques qu’il a pu observer au cours de ce premier trimestre 2022. Au cours de cette période, le volume de recherche mondial a augmenté de 25 % par rapport au trimestre précédent, grâce à une croissance à deux chiffres en Amérique du Nord (NORAM) à 30 % et en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) à 25 %. En comparaison du premier trimestre 2021, le volume de recherche mondiale est en hausse de 75 %.

Les réservations mondiales pour les hôtels et les locations de vacances combinées ont augmenté de 35 % par rapport au trimestre précédent, et toutes les régions ont connu une croissance à deux chiffres au moins au premier trimestre. Au cours du premier trimestre, 15 des 25 premières destinations mondiales ont connu une croissance à deux chiffres des réservations d'hôtel par rapport au trimestre précédent. La durée de séjour des hébergements dans le monde est restée stable entre le quatrième trimestre 2021 et le premier trimestre 2022, à 2 jours pour les séjours à l'hôtel et à 5,5 jours pour les séjours en location de vacances.

Cette reprise des réservations permet ainsi aux grands acteurs du secteur de l’hospitality de redevenir rentable. C’est notamment le cas de TUI, dont la perte sous-jacente avant intérêts et impôts (Ebit) s’est réduite à 330 millions d’euros, soit presque la moitié par rapport à la perte enregistrée à la même période l’an dernier. Le chiffre d’affaires actuel du groupe atteint 2,13 milliards d’euros et le directeur général du groupe s’attend à ce que la capacité de TUI atteigne presque les niveaux pré-pandémie cette année.

Accor a annoncé un chiffre d'affaires de 701 millions d'euros pour le premier trimestre 2022, en hausse de 85 % à périmètre constant par rapport au premier trimestre 2021. Par activité, cette croissance se décompose en une augmentation de 105 % pour les services hôteliers et de 52 % pour les actifs hôteliers et autres. Les changements de périmètre (acquisitions et cessions) ont contribué positivement à hauteur de 13 millions d'euros, en grande partie grâce à l'intégration des sociétés qui font désormais partie d'Ennismore sur 2021. L'activité d'Accor a rebondi séquentiellement chaque trimestre depuis le deuxième trimestre 2021. Au cours du premier trimestre 2022, Accor a ouvert 26 hôtels, représentant environ 3 700 chambres, soit une croissance nette du réseau de 2,5 % sur douze mois.

IHG a vu son RevPAR augmenté de 61% par rapport à la même période en 2021, atteignant ainsi 82% du niveau enregistré en 2019. Quant au prix moyen, celui-ci a augmenté de 27% par rapport à la même période en 2021, atteignant ainsi le niveau de 2019. Les Amériques et l'EMEAA ont connu une amélioration séquentielle en février et mars après un mois de janvier difficile tandis que l’activité de la Grande Chine a été affecté en mars par le renforcement des restrictions locales sur les voyages. La croissance nette du réseau s’établit à +3,4% avec 120 hôtels signés au cours de ce trimestre, représentant 16 600 nouvelles clés.

Wyndham Hotels & Resorts annonce de solides résultats pour le premier trimestre 2022 avec un bénéfice net de 106 millions de dollars, soit 1,14 dollars par action diluée, ainsi qu’une augmentation de 82 millions de dollars, soit 0,88 $ par action diluée, reflétant une hausse de l'EBITDA ajusté. L'EBITDA ajusté a en effet augmenté de 62 millions de dollars, soit 64 %, par rapport à 2021, pour atteindre 159 millions de dollars. Le RevPAR du groupe est en hausse de 39% comparé au premier trimestre de 2021, dont une croissance de 38 % aux États-Unis et de 46 % à l'international. Au 31 mars 2022, le pipeline de développement mondial du groupe comprenait environ 1 600 hôtels et environ 204 000 chambres, dont environ 80 % dans les segments milieu de gamme et supérieur. Le pipeline a augmenté de 9 % entre 2021 et 2022, dont 12 % au niveau national et 7 % au niveau international.

Le bénéfice d'exploitation déclaré de Marriott s'est élevé à 558 millions de dollars au premier trimestre 2022, contre un bénéfice d'exploitation déclaré de 84 millions de dollars au premier trimestre 2021. Alors que le bénéfice net déclaré a atteint 377 millions de dollars au premier trimestre 2022, contre une perte nette déclarée de 11 millions de dollars au premier trimestre 2021. Au premier trimestre 2022, le RevPAR mondial a augmenté de 96,5 % par rapport au premier trimestre 2021. Les RevPAR aux États-Unis et au Canada ont augmenté de 99,1 %, et les RevPAR sur les marchés internationaux ont augmenté de 88,5 %. Le groupe a ajouté 75 propriétés, soit 11 799 chambres, à son portefeuille mondial d'hébergement au cours du premier trimestre 2022, dont plus de 2 500 chambres converties de marques concurrentes et environ 5 300 chambres sur les marchés internationaux. À la fin du trimestre, le pipeline de développement mondial de la société totalisait 2 878 propriétés avec plus de 489 000 chambres, dont 998 propriétés en cours de construction et 127 propriétés dont le développement a été approuvé, mais qui ne font pas encore l'objet de contrats signés.

La perte nette attribuable à Hyatt s'est élevée à 73 millions de dollarsau premier trimestre 2022, contre une perte nette attribuable à Hyatt de 304 millions de dollars au premier trimestre 2021. Les RevPAR à l’échelle internationale ont augmenté de 107% et t les RevPAR des hôtels américains ont augmenté de 126% au premier trimestre 2022. Les RevPAR des hôtels en propriété et en location ont augmenté de 217% et la marge d'exploitation des hôtels en propriété et en location s'est améliorée à 26,9%. Le RevPAR a progressé de manière significative au cours des quatre premiers mois de l'année, le mois de janvier était inférieur de 37% à 2019 et s'est amélioré pour atteindre 9% de moins que 2019 en avril. La croissance nette du nombre de chambres a été de 18,6 % sur la période. Le pipeline de contrats de gestion ou de franchise exécutés a augmenté de 13 % pour atteindre environ 113 000 chambres.

Le chiffre d’affaires de Choice Hotels a augmenté de 41 % par rapport à la même période en 2021 pour atteindre 257,7 millions de dollars au premier trimestre 2022. Le bénéfice net a augmenté de 45,1 millions de dollars pour atteindre 67,4 millions de dollars au premier trimestre 2022, soit une augmentation de 200 % par rapport au premier trimestre 2021. La marge EBITDA ajustée pour le premier trimestre 2022 a atteint 74 %, soit une augmentation de 470 points de base par rapport à la même période de 2021. Le RevPAR à l’échelle nationale a augmenté de 10,4 % pour le premier trimestre 2022, par rapport à la même période de 2019, et a dépassé l'ensemble du secteur de 13 points de pourcentage. La croissance des RevPAR à l'échelle nationale a dépassé les niveaux de 2019 pendant dix mois consécutifs jusqu'au 31 mars 2022, une tendance qui s'est poursuivie au deuxième trimestre 2022 avec une augmentation des RevPAR d'avril d'environ 16 %, par rapport à avril 2019. Le RevPAR pour l'ensemble de l'année 2022 devrait augmenter entre 10% et 13%, par rapport à l'ensemble de l'année 2019. Le pipeline national total d'hôtels du groupe en attente de conversion, en construction ou dont le développement est approuvé, au 31 mars 2022, atteignait 864 hôtels, représentant près de 78 000 chambres, soit une augmentation de 3,5 % du nombre de chambres par rapport au 31 décembre 2021.

NH Hotel Group a enregistré un chiffre d'affaires de 233,7 millions d'euros au cours du premier trimestre de l'année, soit près de quatre fois plus qu'au premier trimestre 2021 mais toujours 33,7 % en dessous des niveaux d'avant Covid. Le groupe s'attend à combler cet écart au cours des prochains mois. Jusqu'à présent cette année, le taux d'occupation a atteint 40 % au premier trimestre, passant de 53 % en mars à 63 % en avril. L’ADR (Prix moyen) est également en hausse et cette tendance à la hausse se poursuit en mai, ce qui impliquerait de s'approcher du niveau de RevPAR comparable de 2019. Au premier trimestre de l'année, le groupe a réduit sa perte nette récurrente de 38%, s’établissant actuellement à -76,9 millions d'euros contre une perte de -124,4 millions d'euros à la même période en 2021.

Meliá Hotels enregistre un chiffre d’affaires de 271,4 millions d’euros, s’établissant ainsi à « seulement » -30,9% de celui enregistré en 2019. Quant à l’EBITDA, celui-ci se consolide également et observe une hausse de 73,9 millions d’euros au regard de l’exercice du premier trimestre 2021. Le RevPAR suit la même tendance à la hausse, affichant une augmentation de 167,5 comparé à la même période en 2021. Le groupe affirme que ce trimestre était le dernier durant lequel il enregistrait un résultat net négatif, étant plus que confiant pour les mois à venir aux vues de la reprise actuel du tourisme dans le monde. Entre octobre 2021 et mars 2022, le groupe a signé 45 hôtels dont 15 au Vietnam, représentant 4 400 clés.

Le constat du côté des croisiéristes est plus hétérogène car même si les réservations reprennent et que les grands groupes lancent de nouvelles lignes, les vacanciers anticipent bien moins leurs départs. En cause, les incertitudes sanitaires qui planent encore auxquelles s’ajoutent les incertitudes géopolitiques. Deux phénomènes qui continuent d’impacter ce secteur déjà durement touché par les deux ans de pandémie. Et le rebond des réservations observé ces dernier mois pourrait être considérablement ralenti par l’envol des coûts liés aux carburants, celui-ci risque de se répercuter sur le prix des croisières et donc in fine de freiner la demande.

Le groupe Norwegion Cruise Line a partagé les résultats du premier trimestre de cette année et les chiffres sont dans l’ensemble encourageants. Les revenus du groupe s’établissent à 521,9 millions de dollars, soit une augmentation de 16 736,8 % par rapport à la même période de 2021 lorsque les activités de groupe étaient presque au point mort. Ils sont tout de même en baisse de 62,8% par rapport au premier trimestre de 2019. Sur le chiffre d’affaires du premier trimestre de cette année 342,4 des millions de dollars proviennent de la vente de croisières et 179,5 millions de ventes à bord des navires. Au premier trimestre 2022, la flotte du groupe, composée de 28 navires, a accueilli 191 000 passagers alors qu’à la même période en 2019 elle en accueillait 645 000.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?