Accéder au contenu principal

Analyses

Paris, grand vainqueur de la Ligue des Champions

Paris, ville-hôte de la finale de Ligue des Champions s'apprête à signer une véritable performance économique sur le week-end des 27 et 28 mai. A deux semaines de l'évènement, les taux d'occupation des hôtels y est déjà supérieur à 90%, non seulement à Paris mais aussi dans les départements de Petite Couronne.

Initialement, le déroulement de la finale de la Ligue des champions devait se tenir à Saint-Pétersbourg, mais en raison de l’opération militaire russe sur le territoire ukrainien, l’UEFA avait pris la décision de déplacer le match à Paris, au Stade de France. Celui-ci se tiendra le 28 mai et représente une aubaine pour les hôteliers parisiens qui sont d’ores et déjà presque complets, mais aussi pour l’Ile de France, où les taux de réservation ont explosé.

La comparaison entre les taux de réservation du week-end du 27-28 mai 2022 avec le précédent illustre bien l’impact de cette finale sur l’hôtellerie parisienne avec, sur l’ensemble de la capitale, un taux supérieur de 11,3 points pendant le week-end de Ligue des Champions. En effet, le taux de réservation (à date du 9 mai) s'élève à 79,4% pour le week-end du 21 mai, mais atteint 90,6% sur le week-end suivant. L’ensemble de la ville bénéficie de ce rebond : selon les arrondissements, les écarts de taux entre les deux weekends oscillent entre +6,9 et +16,6 points.

 

 

Mais ce sont les hôteliers des autres départements de la région Ile de France qui bénéficient le plus de cet événement. Une aubaine pour la région Ile de France hors Paris qui était restée un peu en retrait de la reprise en 2022. Les taux de réservation y ont explosé, avec des gains compris entre +25,5 et +38,7 sur le week-end du 28 mai relativement au précédent.

Les grands gagnants de la finale sont ainsi les départements de la petite couronne : les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, et la Seine-Saint-Denis affichent des taux de réservation respectifs de 93%, 89,9% et 89,6%. A titre de comparaison, pour le week-end précédent ces taux s'élèvent à « seulement » 66,6%, 55,3% et 63,7%.

Bien que largement supérieurs en comparaison avec le week-end du 21 mai, les taux de réservation de l’Essonne et des Yvelines, situés au sud et à l’ouest de Paris, sont plus faibles que les départements voisins du fait de leur position géographique plus éloignée du Stade de France.

 

 

Ces chiffres montrent ainsi l’impact majeur d’un événement tel que la finale de la Ligue des Champions sur l’hôtellerie. Avec des hôtels déjà presque complets, les performances devraient atteindre des niveaux exceptionnels sur l’ensemble de la région Ile de France lors de ce week-end du 28 mai 2022.

Note : Ces données sont extraites de l'observatoire On The Books de MKG, outil qui permet aux hôteliers européens de suivre les évolutions des taux de réservation jour par jour dans leur ville. 
Si vous êtes hôteliers et n'avez pas encore rejoint notre programme de statistiques, n'hésitez pas à nous contacter : 
advisors@mkg-consulting.com

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?