Lyon, malgré un bon début d’année, les difficultés subsistent

4 min de lecture

Publié le 05/04/05 - Mis à jour le 17/03/22

Tandis que les grandes métropoles françaises renouaient avec la croissance en 2004, l’hôtellerie lyonnaise enregistrait une année noire. Si la demande semble frémir positivement en ce début 2005, les problèmes d’ordre structurels sont malgré tout encore tenaces

Comment imaginer que dans la deuxième ville de France, la moitié des hôtels 3* puissent enregistrer un taux d’occupation annuel inférieur à 50% ? Ce fut pourtant bien le cas à Lyon en 2004. Une très dommageable surcapacité en 4* expliquent largement cet état de fait. Les hôtels 4* éprouvent les...

Ce contenu est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité.

En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Déjà membre ?

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?