Accéder au contenu principal

Analyses

L'hôtellerie européenne sur de bons rails

L’hôtellerie européenne commence l'année 2008 de la meilleure des façons. Le mois de février démontre que la basse saison n’est pas synonyme de faible activité. Le RevPAR progresse de 6,8%, soit un rythme de croissance en ligne avec la moyenne des douze mois cumulés (+6,6%).

Après un mois de janvier très satisfaisant, l’hôtellerie européenne poursuit l’année sur une note positive. Le revenu par chambre disponible progresse de 6,8% en février. Ce mois traditionnellement faible de l’activité hôtelière s’est révélé fructueux. Si la fréquentation stagne (+0,3 point) par rapport à un bon cru 2007, les hôteliers jouissent toujours d’une intéressante marge de manœuvre tarifaire. Le prix moyen s’apprécie de 6,4%. Les chiffres font – pour l’instant ? - mentir les mauvais augures venus d’outre-Atlantique. Et les performances ont été homogènes pour ce mois de février. Toutes les catégories affichent des progressions du RevPAR comprises entre 6,4% pour le 4* et 7,7% pour le 0*. Les taux d’occupation sont particulièrement satisfaisants pour les catégories super-économiques alors que les prix moyens tirent vers le haut les résultats de l’hôtellerie 2* comme du segment haut de gamme. Chaque mois apporte son lot de bonnes nouvelles pour la catégorie milieu de gamme. Avec une hausse de 7,6 % et grâce aux prix moyens (+7,3%), son revenu par chambre affiche une forte croissance. L’hôtellerie milieu de gamme recèle toujours une belle marge de progression en matière de fréquentation, en retrait de la concurrence haut de gamme ou économique.Rares auront été les baisses en ce mois de février 2008. L’Italie (-1,5%) est le seul réel motif d’insatisfaction. Une fois n’est pas coutume, l’Autriche (-0,5%) figure également au rang des mauvais élèves, même si celle-ci est moins marquée. Le pays qui s’apprête à accueillir l’Euro 2008 en juin prochain a dû soutenir la fréquentation par une modération tarifaire (-2,4%). Pour le reste, le ciel européen s’est teinté de ce bleu si particulier des belles journées d’hiver. La Belgique (+14,3%), portée par une activité institutionnelle forte, se porte au premier plan juste devant l’Allemagne qui affirme chaque mois sa position sur le marché touristique européen (+13,5%). Les prix moyens (+16,2%) en Espagne ont plus que largement contrebalancé une baisse de la fréquentation de 3,0 points. A l’Est, le temps est également au beau fixe où la Hongrie (+12,9%) mène la danse devant la République Tchèque (+10,2%) et la Pologne (+8,0%) grâce à un surcroît d’activité congrès. Si le pays affiche toujours les TO les plus élevés avec 74,1% de moyenne, le Royaume-Uni rentre dans le rang et sa croissance semble ralentir avec +4,1% en février contre +5,9% sur douze mois cumulés. Sans afficher un résultat impressionnant, les Pays-Bas (+2,3%) réussissent cependant à poursuivre leur progression sur un mois de février 2007, qui avait vu son RevPAR croître de 15,3%.Rares auront été les baisses en ce mois de février 2008. L’Italie (-1,5%) est le seul réel motif d’insatisfaction. Une fois n’est pas coutume, l’Autriche (-0,5%) figure également au rang des mauvais élèves, même si celle-ci est moins marquée. Le pays qui s’apprête à accueillir l’Euro 2008 en juin prochain a dû soutenir la fréquentation par une modération tarifaire (-2,4%). Pour le reste, le ciel européen s’est teinté de ce bleu si particulier des belles journées d’hiver. La Belgique (+14,3%), portée par une activité institutionnelle forte, se porte au premier plan juste devant l’Allemagne qui affirme chaque mois sa position sur le marché touristique européen (+13,5%). Les prix moyens (+16,2%) en Espagne ont plus que largement contrebalancé une baisse de la fréquentation de 3,0 points. A l’Est, le temps est également au beau fixe où la Hongrie (+12,9%) mène la danse devant la République Tchèque (+10,2%) et la Pologne (+8,0%) grâce à un surcroît d’activité congrès. Si le pays affiche toujours les TO les plus élevés avec 74,1% de moyenne, le Royaume-Uni rentre dans le rang et sa croissance semble ralentir avec +4,1% en février contre +5,9% sur douze mois cumulés. Sans afficher un résultat impressionnant, les Pays-Bas (+2,3%) réussissent cependant à poursuivre leur progression sur un mois de février 2007, qui avait vu son RevPAR croître de 15,3%.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?