Accéder au contenu principal

Analyses

La plus forte hausse mensuelle depuis 5 ans !

On craignait le pire, ce fût le meilleur ! Avec une hausse mensuelle de 11.3%,Novembre enregistre tout simplement la plus forte progression de RevPAR depuis… décembre 2000 !

Malgré une couverture médiatique internationale des évènements très alarmiste, (“Paris brûle-til ?” s'interrogeait la chaîne ABC au moment des faits, tandis que CNN parlait abondamment des “french violences” en des termes potentiellement dissuasifs), les clients ont répondu présent en novembre. La clientèle russe a par exemple réagi immédiatement à la mise à sac d'un bus de leurs compatriotes avec un certain nombre d'annulations. Cette atmosphère difficile combinée à une croissance économique toujours au ralenti semblait devoir déboucher sur un mois de novembre difficile. Il n'en a rien été, conformément aux premières analyses de MKG Consulting réalisées au lendemain des évènements. La crise n'a pas empêché le secteur de réaliser ses meilleurs résultats depuis cinq ans mensuels. Les hôteliers n'ont eu de cesse de rassurer par téléphone et de sécuriser leur clientèle une fois sur place. Ils ont semble-t-il été entendus. Impact très restreint donc, et surtout : largement compensé par d'autres effets positifs. La clientèle d'affaires n'a pas ou peu renoncé à ses séjours. Et la clientèle loisirs, plus sensibles aux évènements externes, ne représente pas un volume important à cette période de l'année. “La grosse frayeur s'est vite tassée” confirme Didier Le Calvez, directeur régional Four Seasons France. “Après avoir essuyé une pluie d'annulations pendant deux à trois jours, nous avons constaté que nos clients avaient rapidement relativisé la situation. La plupart des voyages ont tout simplement été reportés sur la fin du mois, ce qui a permis de compenser la perte d'activité initiale”. Au final, les performances affichées ont de quoi réjouir. + 3,5 pts de TO global, un prix moyen en hausse de 5,2%, un RevPar qui bondit de 11,3% sur l'ensemble du territoire... Comment expliquer ce succès inattendu ? En réalité, ce sont tout un ensemble de facteurs favorables qui se sont ajoutés les uns aux autres. Le segment affaires a conservé son dynamisme. A Paris en particulier, l’édition 2005 du salon Batimat a fait le plein et, avec lui, le segment 4* (+15,9% pour le RevPar 4* à Paris). La manifestation, qui a lieu tous les 2 ans, permet d'afficher une belle progression comparée à l'année dernière. D'ailleurs, si la hausse est sensible partout, c'est bien dans la capitale et sa périphérie que les résultats sont les plus impressionnants avec un taux d'occupation global qui gagne 6,5 pts par rapport à l'année dernière (à 72.8% en moyenne). Troisième facteur : le calendrier était particulièrement favorable cette année. Les vacances de la Toussaint se sont terminées plus tôt et auront donc moins court-circuité le volet affaires. Enfin, il faut noter un ensemble de paramètres positifs qui, contrairement à 2004, ont bénéficié à l'hôtellerie haut de gamme : d'une part la parité euro/dollar est beaucoup plus avantageuse pour les Américains, d'autre part la reprise du trafic aérien s'est notamment manifestée par l'intensification salutaire des vols longs courriers.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?