plus

En Bretagne, les hôteliers résistent à la houle

9 min de lecture

Publié le 30/10/17 - Mis à jour le 17/03/22

Rivière de l'Odet

Si la fréquentation touristique de la région est en recul sur l’année 2016 par rapport à l’année précédente, à cause d’un climat social et sécuritaire difficile, les hôteliers bretons, eux, gardent le cap. Les premiers mois de 2017 témoignent notamment d’un retour de la clientèle. Première destination touristique en Bretagne, le littoral n’est désormais plus le seul endroit privilégié des visiteurs, qui sont de plus en plus nombreux à se rendre dans les villes. Le tourisme urbain, soutenu par le développement des aménagements et une montée en gamme de l’offre hôtelière également propice à l’accueil des professionnels, est en pleine expansion.

Territoire aux visages multiples, riche d’un patrimoine culturel et naturel foisonnant, la Bretagne constitue aujourd’hui la 4ème destination touristique française, et la première région pour le tourisme balnéaire. Sa façade maritime, qui regroupe près d’un tiers du littoral français (2 730 km de...

Ce contenu est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité.

En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Déjà membre ?

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?