Accéder au contenu principal

Analyses

Avril sort de la grisaille

Le rythme de croissance de l’hôtellerie européenne reste soutenu en ce début du deuxième trimestre. Le RevPAR croît de plus de 10% grâce à une progression conjointe de la fréquentation (+1,8 point) et des prix moyens (+7,4%). De bonne augure alors que mai et juin, traditionnellement forts, se profilent à l’horizon.

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Les hôteliers européens auront su faire mentir l’adage populaire les encourageant à la prudence. La progression tarifaire enregistrée le mois dernier (+7,4%) n’aura eu aucune conséquence sur la fréquentation des établissements. Bien au contraire même puisque le taux d’occupation global s’est élevé à 70,0%, soit une hausse de 1,8 point.Cette ville se frotte d’ores et déjà les mains en attendant la Drupa fin mai-début juin, le rendez-vous mondial de l’imprimerie qui se tient tous les 4 ans. Elle n’est pas la seule à se réjouir. Au cœur d’une activité politique intense, la Belgique dépasse les 28 % de croissance du RevPAR grâce à des prix moyens qui s’envolent (+19,3%). Autre bonne nouvelle : le Royaume-Uni, après une période de flottement, reprend des couleurs (+17,0%). Et que dire des pays scandinaves qui enregistrent des taux de croissance supérieurs à 25 % ! A côté d’eux, la France, les Pays-Bas ou l’Autriche font presque pâle figure avec des hausses comprises entre 5 et 6%. Mais, au rang des réelles déceptions, l’Espagne se démarque de la tendance générale avec un recul de 6,2 % du revenu par chambre.Les mois d’avril se suivent et se ressemblent. Le cru 2007 avait déjà été excellent (+8,0%) mais 2008 fait encore mieux avec une progression à deux chiffres du RevPAR (+10,1%). Ce sont les segments intermédiaires qui illustrent le mieux la tendance générale. Les catégories 2* et 3* enregistrent ainsi une hausse de plus de 2 points de leurs TO respectifs, tandis que le RevPAR s’apprécie de plus de 11%. L’hôtellerie haut de gamme suit de peu derrière avec un revenu par chambre en hausse de 9,5%. Plus pondérée, l’hôtellerie super-économique a connu un mois d’avril plus mitigé. Alors que, dans la lignée des douze derniers mois, le 0* voit son RevPAR progresser de 5,3%, le 1* est en retrait avec une croissance de 1,9% en raison d’une baisse de la fréquentation. Sur douze mois cumulés, le revenu européen par chambre croît de 5,4%. Espérons qu’en mai, les hôteliers pourront également faire ce qui leur plaît.L’Allemagne affiche des résultats très au-dessus de la moyenne grâce à une très forte activité (+7,9 points). Les congrès ont boosté les chiffres d’affaires des hôteliers en plus de la traditionnelle fréquentation Affaires. Le RevPAR croît de 22,2% grâce à des événements importants comme Light+Building à Francfort, la grande foire de Hanovre ou Tube et Interpack à Düsseldorf.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?