Accéder au contenu principal

Actualités

Vacances de Février : des réservations de dernière minute au profit des locations

Alors que l'ombre d'un troisième confinement s'est éloignée, les vacanciers ont pu retrouver des projets de voyages, et les réservations repartent progressivement, mais se font de plus en plus au dernier moment.

Comme observé lors des vacances de la Toussaint, la tendance des réservations est à la dernière minute. Le secteur touristique retrouve un certain dynamisme, mais ce sont surtout les locations qui profitent de ce regain d'activité. Les gîtes par exemple retrouvent de la popularité auprès des familles, qui sont rassurées par les établissements individuels. Avec le contexte sanitaire, le maintien du couvre feu généralisé et surtout la menace d'un reconfinement, les réservations avaient été timides, même pour la période de vacances. Une fois la confirmation de la non-reconduction d'un confinement, les réservations ont repris, majoritairement à très court terme voire pour le jour même.

On constate ainsi que les réservations pour les destinations littorales, comme la Bretagne qui reste très attractive, ont été effectuées très tardivement. En effet, les réservations pour la semaine du 8 février ont plus que triplé dans les jours précédant la date du séjour, passant de 10,2% à 34% en une semaine. C'est le cas également pour Nice et Marseille, où les réservations étaient de 23,8% pour le 15 février, la veille, contre 9,9% une semaine plus tôt. Les réservations sur la période sont donc tardives, avec un horizon de une à deux semaines. Au-delà, il est difficile de se projeter compte tenu du contexte sanitaire.

On remarque par ailleurs une tendance pour les séjours de courte durée, avec des pics de réservations sur les weekends, notamment à Paris où les réservations sont plus fortes de d'environ 4 points le samedi 13 février par rapport aux jours précédents (15,1% contre 11,6% le jeudi).

Ainsi, les réservations adressée aux hôteliers et aux particuliers se font à la dernière minute et confirment la tendance actuelle apparue pendant les accalmies de la pandémie. Ce phénomène accroit en partie l'incertitude des professionnels du secteur, qui doivent s'adapter rapidement à l'évolution de la demande de leur clientèle, et renforce la contrainte qui leur est imposée par les mesures sanitaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?