Accéder au contenu principal

Tendances

Septembre 2020 : dur retour à la réalité pour les hôteliers français

La rentrée signe la fin de l'été et de l'engouement estival qui avait ravivé une lueur d'espoir pour le secteur de l'hôtellerie. Les résultats enregistrés brisent la dynamique saisonnière observée en Juillet et Août et replongent l'industrie dans la dure réalité sanitaire. Une fois n'est pas coutume, l'ensemble du territoire chute, mais la gravité reste inégale selon les régions et les segments.

En Septembre, en raison de l'absence de la clientèle d'affaires, le taux d'occupation en France recule de 33,5 points (43,8%) par rapport au niveau de 2019 (77,4%) et de 5,2 points par rapport au mois d'Août (49%). De la même manière, les prix moyens décrochent sensiblement, passant de 90,1€ HT en Août à 76,7€ HT et affichent une baisse de 28,4% face au résultats de l'année précédente (107,1€ HT). Le RevPAR perd ainsi plus de la moitié de sa valeur (-59,4%) à l'échelle nationale, passant de 82,9€ HT en 2019 à 33,6€ HT ce mois-ci. Ce résultat marque la fin de la reprise estivale, puisque le RevPAR diminue de 24% par rapport au mois d'Août.

Au niveau des territoires, Paris confirme sa détresse, avec un TO en retrait de 65,7 points (22,2% contre 87,9% en 2019) et un RevPAR en chute libre de 85,9% (24,8€ HT contre 176,8€ HT en 2019). L'Île-de-France s'en sort légèrement mieux, voyant son TO reculer de 45,6 points (35,7% contre 81,3% en 2019) et son RevPAR de 67,5% (25,2€ HT contre 77,5€ HT en 2019). A l'inverse, la province se montre encore une fois plus résiliente mais subit la fin de la saisonnalité, son TO et son RevPAR perdant respectivement 23,2 points (50,8% contre 74% en 2019) et 41% (37,9€ HT contre 64,2€ HT en 2019).

 

Dans la continuité des bilans des mois précédents, les segments les plus économiques ont mieux résisté que les autres, mais enregistrent tout de même une diminution du RevPAR deux fois plus importante que celle du mois d'Août. Le RevPAR des segments Super-économiques et Economiques sont ainsi respectivement en retrait de 33,1% (24,6€ HT contre 36,8€ HT en 2019) et 46,4% (32,1€ HT contre 59,8€ HT en 2019), en dessous de la moyenne nationale. Les secteurs moyen et haut de gamme demeurent les plus impactés, avec des RevPAR qui chutent de respectivement 59,1% (38,5€ HT contre 94€ HT en 2019) et 77,4% (45€ HT contre 199,1€ HT en 2019).

Les performances de Septembre viennent ainsi ternir les résultats encourageants d'Août. En effet, la province ne peut plus panser ses plaies grâce aux vacances d'été et sans la clientèle d'affaires, l'hôtellerie haut de gamme et l'île de France poursuivent leur traversée du désert. Malheureusement, les récentes mesures sanitaires pour répondre à la deuxième vague de la pandémie ne font qu'aggraver la situation et viennent renforcer l'incertitude des hôteliers, et la probabilité que de nombreux hôtels ferment de nouveau sur certains marchés parmi les plus touchés.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?