Accéder au contenu principal

Analyses

Où en est-on des réservations pour l'été 2021 ?

A la mi-avril, le niveau des réservations témoigne à nouveau du besoin des Français de s’évader cet été et d’oublier la crise sanitaire. Compte tenu du contexte encore fragile dans l'Hexagone, l'été sera à nouveau bleu blanc rouge, comme en 2020. Plusieurs dynamiques se dessinent.

La bouffée d'oxygène procurée par le littoral en 2020 sera-t-elle à nouveau d'actualité cet été? Bien qu’il soit un peu tôt encore pour avoir une vision arrêtée sur comment va se passer l’été 2021 en France, les réservations à la mi-avril donnent quelques indications  aux hôteliers.

Tout d'abord, on observe que le phénomène « last minute » sur les réservations persiste avec aujourd'hui un tiers des Français qui réservent quelques jours seulement avant le départ. Ce phénomène qui s’était accru en 2020 avec la crise de la Covid-19 reste une constante chez les Français cette année, en raison notamment de l’été encore incertain qui nous attend. Sachant qu'un tiers autre tiers réserve de 1 à 4 semaines à l'avance, seul un tiers des visiteurs ose réserver à un horizon de plus d'un mois. Quoi de plus logique, compte tenu du contexte et des incertitudes persistantes ?

 

 

Malgré cet état de fait qui rend difficile toute extrapolation, à la mi-avril, l'été semble à nouveau se dessiner comme celui d'une France à plusieurs vitesses.

 

En juin, c'est la Bretagne qui se distingue avec réservations qui surpassent largement celles des autres régions.

La Méditerranée, destination qui fut très prisée en 2020, en contraste, a elle plutôt enregistré des annulations ces dernières semaines mais reste tout de même la destination numéro 1 en août avec déjà une petite avance sur ses concurrentes en matière de réservations. 

Mais les dernières semaines enregistrent également une accélération des réservations à l’intérieur des terres et sur la côte atlantique, destination qui a déjà une longueur d’avance sur les autres, notamment en mai et juillet.

Ainsi, les français avides du littoral en période estivale se tournent désormais aussi vers le tourisme "intérieur" avec des réservations en hausse ces dernières semaines. Et malgré les incertitudes, certains semblent donc s'être lancés dans des réservations "à l'aveugle"

Le niveau de réservations pour l’été 2021 est donc plutôt encourageant sur le plan du tourisme domestique et les résultats devraient être plus positifs en 2021 qu’en 2020, malgré une conjoncture toujours fragilisée. Il faut rappeler que la période juin-septembre est très importante pour l'hôtellerie française puisqu'elle représente 40% du chiffre d’affaires annuel des hôtels en France et plus de 50% sur les territoires littoraux.

Mais si la France a la chance d’avoir un marché domestique considérable, les clientèles européennes pourraient elles aussi faire la différence, car ce sont les clientèles internationales les plus importantes en volume : les modalités du passeport vaccinal ou "certificat vert numérique" sont ainsi un enjeu important pour le tourisme français. 

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?