Accéder au contenu principal

Tendances

Mai 2021: progressivement, l'hôtellerie européenne se relève

L’ensemble des pays européens ont vu leurs performances hôtelières s’améliorer au mois de mai 2021 par rapport au mois précédent et l’arrivée de la saison estivale devrait enfin donner du grain à moudre à l’hôtellerie européenne.

Après un mois d’avril décourageant avec des performances en baisse liées aux divers re-confinements et la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, le mois de mai et ses tendances à la hausse ont enfin amélioré les perspectives pour les hôteliers européens. En effet, la levée progressive des restrictions dans plusieurs pays d'Europe a entrainé une hausse du taux d'occupation global au niveau européen qui s’est établi à 25,6% en mai contre 18% en avril. Et si ce niveau reste en baisse de 49 points par rapport au niveau d’avant-crise, c’est tout de même un peu plus encourageant que le mois précédent (-55 points en avril 2021 par rapport à l’avant-crise).

En termes de gamme, les segments haut de gamme et moyen de gamme sont bien entendu les plus touchés avec une baisse de RevPAR de 80,3% par rapport à l’avant crise. Toutefois, comme sur l’ensemble des segments, ces évolutions sont moins négatives que celles d’avril 2021 attestant que le secteur de l’hôtellerie en Europe est en légère rémission.

 

Le Luxembourg, le Royaume Uni et la France font partie des pays européens enregistrant les taux d’occupation les plus élevés avec des niveaux compris entre 30% et 35%. Les taux d’occupation de la République Tchèque et de la Hongrie à l’inverse, bien que plus élevés qu’en avril, se maintiennent en dessous des 10%.

En mai 2021, la France et la Lettonie sont les pays européens les moins touchés par les évolutions de RevPAR avec des baisses de 66,5% par rapport à l’avant-crise, suivi du Royaume Uni, de l’Espagne et du Portugal avec des évolutions également inférieures à -75%. A l’inverse, la République Tchèque, la Hongrie, l’Allemagne, les Pays-Bas ainsi que l’Autriche enregistrent des baisses comprises entre 85% et 95% par rapport à leur niveau d’avant-crise.

Mais si l’Europe avance à plusieurs vitesses, c'est pourtant l’ensemble des performances hôtelières qui suit la même tendance avec des résultats sur une pente doucement ascendante sur l'ensemble du continent.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?