Accéder au contenu principal

Tendances

Mai 2020 : L'activité hôtelière française confinée au segment super-économique

L’hôtellerie française a été largement touchée par le confinement lié à la crise sanitaire du COVID 19 mais ce mois-ci certains secteurs ont moins été impactés par rapport à l’année précédente que le mois d’Avril, notamment en raison de la première phase du déconfinement qui a eu lieu le 11 mai.

Après un mois de d’avril où le RevPAR avait perdu -96,5%, les performances du mois de mai 2020 ont de nouveau été fortement touchées avec un RevPAR de 93,6% inférieur à 2019. Il y a en effet à la fois une baisse du TO de 60 points (8,0% par rapport à 68,0%) et une baisse de prix moyen de 45,9% (de 98,9€ HT à 53,5€ HT).

Tendances France mai 2020
Infogram

Plus les secteurs sont hauts en gamme, plus ils ont été touchés par rapport à l'année précédente avec une baisse de RevPAR allant de -77,1% pour le super-économique à -99,0% pour le haut de gamme. Il en est de même concernant l'évolution des performances par rapport au mois dernier. La toute première phase du déconfinement amorcée au 11 mai a eu un impact beaucoup plus important sur l’hôtellerie super-économique, en baisse de 77,1% en mai contre -88,4% en avril. L'effet a été plus modeste sur le segment économique (-90,7% contre -95,8% en avril), le moyen de gamme (-96,0% par rapport à -98,0%) et enfin le haut de gamme (-99,0% par rapport à -99,1%). Cela s’explique par le fait que l’hôtellerie haut de gamme reste très dépendante de la clientèle internationale, contrairement à l’hôtellerie super-économique qui accueille plus de déplacements professionnels qui viennent de France, notamment des déplacements qui sont indispensables à l'activité des entreprises (artisans, ouvriers...). ​

Part de l'offre hôtelière disponible

Cette différence entre les segments se voit aussi dans le pourcentage de l’offre totale disponible à la vente qui a toujours été supérieure concernant l’hôtellerie super-économique. La gamme économique a aussi bénéficié d’une vraie reprise au moment de la première phase de dé-confinement au 11 mai avec un retour à environ 55% de l’offre disponible voire proche de 60% début juin. L’hôtellerie de gamme supérieure a elle aussi pu remettre à la vente une partie de son offre mais après le 11 mai cela se limitait à moins de 20% de son parc.

Tendances France mai 2020Infogram

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?