Accéder au contenu principal

Actualités

Les commémorations du débarquement, Une aubaine pour les hôteliers de Normandie

Les établissements hôteliers de la zone de Caen et des plages du débarquement ont bénéficié d’un exceptionnel coup de projecteur avec les commémorations du 60ème anniversaire du débarquement du 6 juin 1944. Mais, outre l’argument publicitaire indéniable pour la région, qu’apporte réellement au secteur hôtelier un tel événement qui ne dure tout au plus qu’un week end? Un simple regard sur les résultats d’activité d’un échantillon d’établissements de Caen et des villes concernées par les festivités confirme le coup de pouce donné aux indicateurs hôteliers dès le mois de mai. Les taux d’occupation progressent de près de 8 points et les prix moyens de plus de 15%, pour un RevPAR en augmentation de plus de 26% d’une année à l’autre sur cette zone (+13% sur le département du Calvados).

C’est que l’organisation d’un tel événement et l’accueil d’un parterre d’invités prestigieux mobilise une logistique inhabituelle, qui plus est dans le contexte international actuel. Serge Fournel, Directeur de l’Office de Tourisme de Caen témoigne : “La préparation des festivités du 6 juin a généré une activité hôtelière soutenue tout au long du mois. Par exemple, quatre cents personnes des renseignements généraux ont logé à Caen”. Cette clientèle liée à l’organisation des commémorations ou à la sécurité des lieux n’est pas la seule à soutenir l’activité au cours de ce mois de mai. Dès avant le 6 juin, nombre de touristes et curieux ont visité la région. Carole Dupont, Directrice de Hôtel 2* kyriad Mémorial à Caen constate : “Nous avons une clientèle purement tourisme & loisirs qui est venue avant les événements du 60è anniversaire du débarquement pour faire du repérage dans la région, visiter les différents sites, et qui manifeste souvent l’intention de revenir. Une grande partie de cette clientèle est européenne, avec des Anglais majoritairement, mais aussi des Belges, des Hollandais. Nous avons aussi des touristes en provenance du Canada et des Etats-Unis. Pendant les préparatifs du 60è anniversaire du débarquement, au cours du mois de mai, nous avons bien travaillé, même si nous regrettons comme nos collègues l'absence des ponts habituels des 1er et 8 mai”.Les résultats du mois de mai des établissements de la région de Caen et des villes de la zone littorale à l’ouest du Calvados ont donc manifestement été dopés par les manifestations du 6 juin. Cependant, effet pervers de cette médiatisation, certains clients ont pu craindre la surpopulation pendant la période des commémorations. “La clientèle individuelle a plutôt fuit la région durant la première quinzaine de juin et nous avons davantage travaillé avec des groupes dont beaucoup d'Anglais” constate Carole Dupont, qui poursuit “l'événement a tout de même un impact notable sur l'activité de la ville”. Reste pour les établissements hôteliers de la zone à capitaliser sur le succès de cette manifestation. Alain Moulard, Directeur de l’hôtel 2* Campanile à Bayeux est optimiste : “Le 60è anniversaire du débarquement va servir bien évidemment pour les périodes à venir. C'est aussi une façon de se faire connaître, et cela va générer sans aucun doute un volume d e clientèle plus important comme ça s'était passé pour le 50ème anniversaire. L'année 1995 qui avait suivi l'événement avait été très satisfaisante. On peut donc attendre des retombées positives pour les mois qui suivent. Nous sommes très confiants”.Ce supplément d’activité survient après un début d’année prometteur qui suivait une période de repli d’activité au cours de l’année 2003. Jusqu’à décembre, les résultats de l’activité des chaînes étaient en effet en retrait, notamment en raison d’un recul des taux d’occupation. Mais le RevPAR cumulé depuis le début de l’année s’accroît de 11,8% pour les établissements de la zone (+8,6% pour le département du Calvados) par rapport à la même période l’année dernière. Carole Dupont admet : “Le début d'année a été difficile sur l'ensemble de la ville de Caen et l'on ne peut encore expliquer pourquoi. Si l'on compare à l'année dernière, nous avons enregistré une baisse en termes de taux d'occupation. Cependant, l'activité est repartie depuis le mois de mars”.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?