Accéder au contenu principal

Entretiens

"Il nous manquait une offre sur le marché haut de gamme supérieur et luxe"

Entretien avec Olivier Cohn, directeur général Best Western France. Développement du chiffre d'affaires, arrivée de nouveaux établissements, bonne santé du programme Best Western Rewards le groupe est sur une dynamique positive à l'international et en France. Après une période de restructuration du parc lancé il y a 8 ans, l'année 2019 s'annonce comme le retour à la croissance.

Au niveau mondial, notre bilan est très positif, +11,2% de nuitées et +2,4% de prix moyens. Nous avons également lancé en 2018 deux nouvelles marques Sadie et Aiden. Le deuxième établissement Aiden ouvrira dans quelques semaines en France.

Westminster Hotel & Spa BW 1er Collection - preschesminsky
Westminster Hotel & Spa BW 1er Collection - preschesminsky

Des chiffres encourageants, fruits de diverses actions

En France, 2018 a été une année record pour nous avec 30 nouveaux établissements signés, nous avions déjà battu des records en 2017 avec 24 signatures. Pour 2019, je vise 39 nouvelles signature (Parc Best Western France au 1er janvier 2019). Coté demande, notre prix moyen a progressé de +6%. Notre CA centralisé à quant à lui progressé de +53% atteignant 112 millions d'euros. Cette forte hausse est favorisée par notre partenariat avec Booking.com débuté en septembre dernier et le travail de fond que nous réalisons pour augmenter le trafic sur nos sites Internet. Cela se traduit chez nous par un travail minutieux d'étude du comportement de nos clients sur nos médias pour mieux analyser les points bloquants et les résoudre vis une multitudes de projets que nous menons de front. Pour chaque problème identifié grâce à l'analyse des données que nous collectons, nous lançons des tests afin de trouver les solutions optimales.
Nous avons également lancé une application mobile sur laquelle les services de conciergerie sont disponibles, elle a générée 2 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2018. 

Un élargissement de la gamme mûrement réfléchis

Nous continueront à développer l'ensemble des segments en 2019, nous couvrons désormais une large gamme avec des produits qui peuvent séduire un large type de profils d'hôteliers différents grâce à la la fusion avec WorldHotels.

Nous avions débuté les échanges avec David Kong notre CEO, sur le rachat de WorldHotels lors de sa venue à Paris le 7 novembre dernier en tant que président des Worldwide Hospitality Awards. Nous cherchions une opération qui ait du sens en fonction de ce que nous sommes, qui ait une cohérence avec le réseau. Nous avons trouvé dans cette approche une complémentarité dans les marques mais aussi une complémentarité dans les actions que nous pourrons mener. WorldHotels est puissant sur le marché corporate, nous le sommes moins. Notre force réside plus dans nos actions sur le digital secteur moins maîtrisé par WorldHotels. Les prochains mois vont être consacrés à aller à la rencontre des établissements WorldHotel qui gardent leur indépendance. Ces 6 mois d'échanges vont nous permettre de construire une feuille de route commune. Pour le territoire que nous couvrons chez Best Western France, cela représente 12 établissements à Paris et en Île-de-France,  1 à Strasbourg, 1 à Saint Tropez et 1 à Tanger.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?