Accéder au contenu principal

Actualités

Atout France annonce la modernisation du classement hôtelier

Dans la cadre du plan de relance du tourisme lancé par le Gouvernement pour aider les acteurs du secteur à se relever de la crise sanitaire, le classement de l’offre hotellière française va être modernisé et adapté aux mutations du secteur.

 Cette modification du classement hôtelier permettra notamment d’intégrer l’offre des auberges collectives, aussi nommées hostels, qui est en plein essor ces dernières années. Également, les efforts en matière de développement durable pourront elles aussi être mieux valorisées.

Cette annonce a été faite lors du congrès du syndicat patronal GNI-Synhorcat par Atout France qui en plus d’être en charge de la promotion touristique du pays, est aussi responsable du classement hôtelier de l’hexagone. L’institution a travaillé conjointement avec les organisations professionnelles de l'hôtellerie-restauration, le GNI, l’Umih et le GNC, pour mettre au point ce nouveau classement. Les nouvelles mesures concernant le classement « seront annoncées dans le cadre du plan de reconquête du tourisme ».

Ce plan sera dévoilé samedi 20 novembre 2021 par Jean Castex lors d'un déplacement en région Centre. Ce qu’on sait déjà de ce nouveau classement, c’est qu’il sera « modernisé, adapté aux innovations de l'offre et aux mutations du secteur » avec une « entrée en vigueur espérée, sous réserve des annonces du gouvernement, au 1er avril 2022 » d’après les propos de Guillaume Lemière, directeur des affaires juridiques et réglementaires d'Atout France.

Ainsi plusieurs nouveaux critères seront pris en compte tels que les critères de développement durable jugés « atteignables et accessibles », de numérisation de certains services comme le « check-in » dématérialisé ou encore de nouveaux usages avec les hôtels « lieu de vie » et les espaces de travail. Quand au classement des meublés touristiques, « encore confidentiel » pour le moment, il sera modernisé pour permettre à davantage de locations saisonnières d’être classées dans un « souci d’équité ».

Seront également intégrées courant 2022 des nouvelles tendances observées dans le développement des projets hôteliers. Comme par exemple, la prise en compte de la mutualisation de services et d'équipements tels qu'une piscine, un spa ou un restaurant, entre deux hôtels proches. Concernent l’offre des auberges collectives et hostels, qui connait un vrai boom avec une forte fréquentation de la clientèle jeune, un nouveau classement pour cette catégorie devrait voir le jour.

Bien que les hôteliers aient la possibilité de refuser d’être classés puisque c’est une démarche volontaire, Guillaume Lemière rappelle que « 87 % des chambres hôtelières sont classées en France » et que ce classement « reste un outil d'identification d'un niveau de confort d'équipement et de services ». Toutefois il concède que celui méritait une « rénovation » afin d’être en phase avec les évolutions que connait le secteur dernièrement.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?