Accéder au contenu principal

Actualités

Tous les indicateurs dans le vert pour le Royaume Uni

L es groupes britanniques solidement positionnés sur leur marché domestique ont des raisons de se réjouir. Hilton, InterContinental ou Millenium & Copthorne : tous viennent de publier des résultats semestriels en très nette hausse. La reprise des affaires au Royaume-Uni, et principalement à Londres, dope leurs performances. Ce phénomène ne concerne pas uniquement l’hôtellerie haut de gamme. Sur le segment économique, la chaîne Travel Inn, filiale de Whitbread, publie elle aussi une croissance de ses ventes de 6,3%. Ces bons chiffres - croissance de RevPAR à deux chiffres pour les mois de mars (+19,9%) et avril (16,3%) - sont cependant à comparer avec un premier semestre 2003 catastrophique pour les hôteliers de la capitale britannique “On pouvait difficilement faire pire”, confirme David Melrose, directeur général de l’hôtel Holiday Inn Oxford Circus de Londres. Néanmoins la reprise est continue depuis le mois de février dernier. Les taux d’occupation sont eux à un niveau légèrement supérieur à l’an dernier (73,9% contre 71,8% sur douze mois cumulés). Cette augmentation se conjugue avec une très nette augmentation des prix moyens lors des six derniers mois avec des pics à plus de 117 euros en mars et en juin. Résultat de cette hausse couplée : le RevPAR de l’hôtellerie passe de 77,3 à 82,4 euros sur douze mois cumulés. Selon David Michels, le CEO de Hilton, si ce rythme se maintient, la division Hôtellerie du groupe Hilton pourrait retrouver courant 2005 des niveaux de performance équivalents à l’avant 11 septembre 2001. Même s’ils témoignent d’un léger ralentissement, au mois d’août 2004, les indicateurs restent résolument orientés à la hausse avec une progression du RevPAR de 4,8%.Les résultats de la province sont également très positifs. Plus résistante aux crises internationales, l’hôtellerie de province bénéficie d’une économie britannique dynamique. Les chiffres des régions britanniques publiés par Hilton (+3,4% de revPAR) et InterContinental Hotels (+6,7%) montrent une hausse certes moins importante qu’à Londres, mais néanmoins soutenue. Les villes les plus fréquentées derrière Londres, (dans l’ordre : Edimbourg, Manchester, Birmingham et Glasgow), bénéficient pleinement de la reprise économique et de la fréquentation croissante de la clientèle Affaires domestique, tout en profitant du retour de la clientèle internationale. Le dernier week-end du mois a été marqué par un long week-end, profitant aux hôtels de bord de mer. Les établissements plus éloignés des villes sur le segment loisirs et conférences ne font pas exception : “A part janvier, nous avons enregistré une croissance de 5 à 15% chaque mois. Notre stratégie tout au long de l’année aura été d’attirer des groupes Affaires”, explique Philip Rolfe, directeur général du Hilton Dunkeld House. Un pari payant puisque le retour de la croissance entraîne des dépenses en hausse – un p h é n o m è n e constaté partout au Royaume- Uni. “Notre performance est meilleure grâce aux dépenses de F&B et les activités que nous proposons comme la pêche ou le tir”, explique par exemple Philip Rolfe dont l’établissement travaille essentiellement avec une clientèle anglaise et surtout écossaise, même si la clientèle russe commence à découvrir les charmes du centre de l’Ecosse. La capitale écossaise a ainsi connu un été radieux, grâce aux festivals qui se succèdent tout au long du mois d’août. “Les taux d’occupation tous s e g m e n t s confondus se situent dans la fourchette haute des 90%”, remarque Gary Villiers, directeur du Travel Inn City Center à Edimbourg. David MacQuestion, du Travel Inn Edimbourg Leith, se félicite “Nous avons été plus concentrés sur les résultats à obtenir. Notre stratégie : augmenter la durée des séjours en refusant les réservations pour la nuit et privilégier les séjours de trois nuits ». Une stratégie plus facile à adopter quand la demande est de retour.VisitBritain, en charge du marketing touristique des Iles Britanniques, a dénombré 12,5 millions de visiteurs étrangers au premier semestre, soit une augmentation de 13% par rapport aux six premiers mois de 2003. Ce qui n’a pas manqué de profiter aux hôtels d’aéroport, comme les deux établissements Millenium & Copthorneprochede Gatwick. “Mai a été un mois particulièrement fort avec une croissance du nombre de passagers de 28%”, commente Kenny Boyle de VisitBritain.Les clientèles françaises et allemandes, membres du top 5 des pays les plus contributeurs aux chiffres du tourisme britannique, affichent respectivement une augmentation de 12% et 9%. Autre aspect positif pour le tourisme long courrier : les clientèles touchées récemment par une mauvaise conjoncture, le Japon et les Etats-Unis, sont de retour au Royaume-Uni (respectivement +21% et +15%). Mais les plus fortes hausses sont à mettre au compte de l’Espagne (+26%) et des pays de l’Est (+29%). VisitBritain constate aussi une progression des pays émergents tels l’Inde et la Chine.C’est bien évidemment la capitale britannique, la plus touchée par les événements de 2003, qui entraîne l’ensemble de l’hôtellerie britannique dans son sillage. Les hôtels londoniens affichent un RevPAR en hausse de 12,1% sur 12 mois à fin août. Les taux d’occupation flirtent avec les 80 % en hausse de 5,4 points, avec des prix moyens qui sont en nette hausse (+4,5%). Les hôteliers ont su augmenter leurs prix dès que l’amorce d’une reprise s’est faite sentir. Le segment Corporate, dont la fréquentation s’était maintenue à de bons niveaux l’an dernier, est, avec la reprise économique internationale moins bridé dans ses dépenses. Mais, l’autre élément qui explique ces résultats est le retour d’une clientèle individuelle de Loisirs, notamment française et espagnole qui représente “60% de notre clientèle au mois d’août” pour David Melrose. Les hôteliers ont su jouer sur la latitude que leur offrait une parité livre-euro, favorable aux touristes étrangers.Les résultats de la province sont également très positifs. Plus résistante aux crises internationales, l’hôtellerie de province bénéficie d’une économie britannique dynamique. Les chiffres des régions britanniques publiés par Hilton (+3,4% de revPAR) et InterContinental Hotels (+6,7%) montrent une hausse certes moins importante qu’à Londres, mais néanmoins soutenue. Les villes les plus fréquentées derrière Londres, (dans l’ordre : Edimbourg, Manchester, Birmingham et Glasgow), bénéficient pleinement de la reprise économique et de la fréquentation croissante de la clientèle Affaires domestique, tout en profitant du retour de la clientèle internationale. Le dernier week-end du mois a été marqué par un long week-end, profitant aux hôtels de bord de mer. Les établissements plus éloignés des villes sur le segment loisirs et conférences ne font pas exception : “A part janvier, nous avons enregistré une croissance de 5 à 15% chaque mois. Notre stratégie tout au long de l’année aura été d’attirer des groupes Affaires”, explique Philip Rolfe, directeur général du Hilton Dunkeld House. Un pari payant puisque le retour de la croissance entraîne des dépenses en hausse – un p h é n o m è n e constaté partout au Royaume- Uni. “Notre performance est meilleure grâce aux dépenses de F&B et les activités que nous proposons comme la pêche ou le tir”, explique par exemple Philip Rolfe dont l’établissement travaille essentiellement avec une clientèle anglaise et surtout écossaise, même si la clientèle russe commence à découvrir les charmes du centre de l’Ecosse. La capitale écossaise a ainsi connu un été radieux, grâce aux festivals qui se succèdent tout au long du mois d’août. “Les taux d’occupation tous s e g m e n t s confondus se situent dans la fourchette haute des 90%”, remarque Gary Villiers, directeur du Travel Inn City Center à Edimbourg. David MacQuestion, du Travel Inn Edimbourg Leith, se félicite “Nous avons été plus concentrés sur les résultats à obtenir. Notre stratégie : augmenter la durée des séjours en refusant les réservations pour la nuit et privilégier les séjours de trois nuits ». Une stratégie plus facile à adopter quand la demande est de retour.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?