Accéder au contenu principal

Actualités

Tambour battant pour Hambourg en 2006

Hambourg ne pouvait pas mieux commencer sa période d’approche de la coupe du Monde de Football. Au mois de mai, le revenu par chambre de la ville a enregistré un impressionnant coup d'accélérateur avec une croissance de plus de 25%. Les prix moyens en nette progression (+9,6%) n'ont pas ralenti une fréquentation en forte hausse (+15 points). Conséquence : la seconde ville allemande, avec ses 1,7 millions d’habitants, enregistre un remarquable taux d'occupation sur l'ensemble du mois : 84% en moyenne !Nul doute que la Coupe du Monde puisse encore accroître les performances hôtelières. "En 2006, nous comptons sur une progression de trois à cinq pour cent", espérait il y a peu Dietrich von Albedyll. 200 000 visiteurs supplémentaires pour 380 000 nuitées sont en effet escomptés grâce à l’accueil de l’évènement. Les cinq premiers mois de l'année ne peuvent que le conforter dans cette idée. Voire mieux encore.Il ne s’agit pas là d’un résultat ponctuel. En effet, sur 12 mois glissants, le RevPAR progresse de 7,2%. La modération dans le développement hôtelier explique en bonne partie ces excellents résultats. La progression constante de la fréquentation, en particulier depuis août 2005, qui se traduit par une hausse du taux d’occupation de 7,5 points sur 12 mois, a conduit les hôteliers hambourgeois à revoir leur stratégie tarifaire. Depuis le début de l’année 2006, les prix moyens sont orientés à la hausse ce qui a pour conséquence d’accélérer la progression du RevPAR. Preuve des marges de manoeuvre qui existent encore en matière tarifaire.En 2005, Hambourg avait passé la barre symbolique des 6 millions de nuitées, avec 6,435 millions soit une progression de 8,2%. Par la suite, le mois de janvier a bien lancé l'année 2006. Ce mois avait établi un record avec un RevPAR en hausse de 15%. Avec plus de 230 000 visiteurs, la ville hanséatique a enregistré 52 076 nuitées de plus qu'en janvier 2005. "Nous sommes optimistes sur le fait que la croissance du nombre de visiteurs continuera tout au long de l'année", prédisait Dietrich von Albedyll, directeur du Hamburg Tourismus. La suite ne l'a donc pas fait mentir avec deux poussées majeures à plus de 20% de progression du RevPAR en mars et mai 2006. La première explication de l'attractivité de la ville provient de son importance économique. Le port d’Hambourg se positionne au second rang européen en tant que port à conteneurs. La ville accueille de nombreuses industries dans les domaines médicaux ou des biotechnologies. Elle dispose d’une des usines majeures dans la construction de l’A380. La densité de ce tissu économique fait de la ville une destination affaires importante. Mais Hambourg est également réputée pour son tourisme de loisirs avec ses nombreux théâtres et musées. C’est une destination court séjours très prisées des touristes allemands. La clientèle domestique enregistre en particulier une croissance de 6,5% en nombre de nuitées pour 2005. Gunnar Undall, sénateur de la ville pour l'économie et le travail, se félicite de cette situation : "cela montre d'un côté l'attractivité croissante de la ville en Allemagne. D'un autre côté, cela démontre la marge de progression vers les marchés étrangers".Aussi, le travail de marketing de la ville auprès des principaux marchés émetteurs est réel et porte ses fruits. Le marché britannique enregistre une progression de 18,1%, le marché suisse de 12,3%. Et Dietrich von Albedyll, directeur du Hamburg Tourismus, constate "des signaux positifs en provenance des Etats-Unis. Depuis juin 2005, la liaison directe entre New York et Hambourg par la compagnie Continental Airlines offre une nouvelle chance pour la ville". Conséquence à la fin 2005, la clientèle américaine est en progression de 17,6%.D'autres efforts sont faits en direction des marchés émergents. Les touristes chinois et ceux en provenance des Pays du Golfe sont activement recherchés. Avec des résultats probants en 2005 (+ 21,3%). Une progression qui devrait encore s'accroître en 2006 avec la connexion aérienne directe entre Hamburg et Dubaï, une ligne mise en place en mars dernier. En parallèle, la ville a travaillé pour développer l'attractivité de la ville auprès du segment MICE en courant les foires internationales.Nul doute que la Coupe du Monde puisse encore accroître les performances hôtelières. "En 2006, nous comptons sur une progression de trois à cinq pour cent", espérait il y a peu Dietrich von Albedyll. 200 000 visiteurs supplémentaires pour 380 000 nuitées sont en effet escomptés grâce à l’accueil de l’évènement. Les cinq premiers mois de l'année ne peuvent que le conforter dans cette idée. Voire mieux encore.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?