Accéder au contenu principal

Analyses

Surtourisme #5 : des sites autrichiens victimes de leur succès ? Partie 1

La ville la plus agréable à vivre au monde n’a pas fini de fasciner les esprits avec son architecture baroque et son activité culturelle foisonnante. Vienne figure dans le top 10 des villes les plus visitées d’Europe, aux côtés de hauts lieux du tourisme urbain comme Paris, Londres, Barcelone ou encore Berlin. Mais son succès commence à inquiéter. En réalité, ce sont surtout les destinations de plus petites envergures comme le berceau de Mozart, Salzbourg, ou encore le village alpin de Hallstatt qui préoccupent les collectivités. Hospitality ON dresse le bilan de la situation autrichienne grâce à une analyse comparée de ces trois cas d’études, à travers les faits, les chiffres et les solutions envisagées pour un avenir durable de la destination. Partie 1 : Ce que la presse et les politiques en disent.

Le tourisme est une industrie importante pour l’économie autrichienne. Elle représente 8,7% du PIB national en 2017. A titre de comparaison, cette même année le tourisme a représenté 7% du PIB de la France, premier pays touristique du monde. De leurs côtés, les recettes ont atteint 26,2 milliards d’euros (+3,7 %) en 2018, pour 13,3 milliards d’euros (+3,5 %) en été et 14,1 milliards d’euros (+5,7 %) en hiver. En moyenne cela représente 2 057 € par habitant (devant le Portugal avec 1 437 €, la Grèce - 1 342 €, et l’Espagne - 1 289 €).

L’Autriche, avec ses 10 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, a en effet accueilli 31 millions d’arrivées internationales en 2018, alors qu’elle enregistre 8,9 millions d’habitants sur son territoire. Le pays révèle un ratio de 1 habitant pour 3,5 touristes. Ce ratio place le pays dans la liste des destinations où les flux touristiques sont bien supérieurs aux proportions habituelles, à l’instar de la Croatie ou encore de Chypre. Mais tout comme ces deux pays, en Autriche aussi la fréquentation se concentre sur certains territoires, renforçant d’autant plus cette impression de sur-fréquentation à certaines périodes de l’année.

Tout d’abord Vienne concentre 25,9% des nuitées nationales. Norbert Kettner, le directeur du tourisme à Vienne, a mise en place une stratégie touristique de la ville à l’horizon 2025. Celle-ci se focalise sur une croissance de l’activité « mais pas à n'importe quel prix ». De son côté le maire de Vienne, Michael Ludwig, mettait en garde contre l’appropriation touristique de Vienne :

Nous ne voulons pas être une ville purement touristique, pas un village de conte de fées, pas une ville de Disney.

Il expliquait aussi que l’enjeu du tourisme viennois était de réfléchir comment servir les intérêts des habitants et de la ville, « et non l'inverse ». La municipalité a donc adopté une vision stratégique centrée plutôt sur la population locale et non sur les visiteurs, un moyen de prévenir de l’omniprésence de cette industrie dans une ville réputée pour son art de vivre.

Une porte-parole de Wien Tourismus (l’Office du Tourisme de Vienne) mettait plutôt en garde contre sur les effets négatifs liés à l’arrivée de touristes, telle que la vente à l’étalage et les stands de souvenirs :

Quand quelque chose dérange, ce ne sont pas les gens qui visitent notre ville. Ce sont les commerçants rapides qui font des bénéfices à court terme aux dépens de l'espace public, des hôtes et surtout de la population, mais qui à long terme détruisent la mentalité touristique et la réputation d'une destination.

Elle ajoutait :

L'espace public est un bien précieux qui doit être manipulé avec soin.

vienne
Rue commerçante à Vienne

 

Salzbourg est la deuxième destination urbaine en nombre de nuitées du pays. Néanmoins la ville et sa région comptabilise « seulement » près de 10% des nuitées nationales. Malgré cette faible proportion, le tourisme est très présent dans le centre-ville, où une gestion optimisée de l’activité commence à être étudiée. Helga Rabl-Stadler, une femme d'affaires, journaliste, et politique autrichienne, témoignait à propos de Salzbourg que « de nombreuses mesures incitatives sont nécessaires pour maîtriser le problème », « problème » étant entendu comme le phénomène de sur-fréquentation ressenti par moment.

Bert Brugger, directeur général de Tourismus Salzburg GmbH (l’Office du Tourisme de Salzbourg), expliquait ainsi que le cœur de la stratégie de développement touristique de la ville reposait sur une meilleure gestion des flux :

Essentiellement, nous essayons de mieux orienter et diriger les visiteurs.

Mais l’exaspération de certains habitants commencent déjà à se faire ressentir, notamment à travers une attaque contre un groupe de voyageurs accompagné d’un guide touristique le 10 octobre 2019. Ce jour-là, un homme a en effet violemment frappé l’accompagnatrice du groupe qui se trouvait à proximité du pont Makartsteg. Avant de s’en prendre à la professionnelle qui s’est cassé le bras, l’individu a attaqué les touristes coréens qu’elle accompagnait, qu’il a injurié. La guide touristique rapporte également que l’été d’avant elle a failli être renversé par un cycliste qui ‘était écrié « "On va tous vous assommer ! ». Une telle animosité envers le tourisme n’existait pas jusqu’ici à Salzbourg, il s’agit selon elle d’un phénomène relativement récent bien que grandissant.

Salzbourg
Vieille-ville de Salzbourg

 

Notre troisième cas d’étude est un village de 780 habitants au Nord-Ouest de l’Autriche. Hallstatt est une pittoresque bourgade alpine classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997 pour ses dépôts de sel et ses bâtiments du XVIe siècle nichés en plein milieu des Alpes autrichiennes. Le village annonce recevoir environ 1 million de touristes par an.

Ces visiteurs viennent notamment d’Extrême-Orient pour prendre quelques clichés photos et repartir aussitôt. Siegrid Brader de l'association Citizens for Hallstatt témoigne de ces flux devenus trop importants pour les habitants, puisque « cela fait longtemps qu'il est temps de s'arrêter, trop c'est trop » ; en effet « les gens ici souffrent de bruits et d'attaques ».

Siegrid Brader expliquait aussi :

Les touristes courent à travers la ville avec leurs téléphones portables devant leurs visages. Ce n'est pas seulement une imposition pour nous, mais aussi pour les invités qui veulent rester plus longtemps et vraiment voir Hallstatt.

Mais pour le maire Alexander Scheutz (issu du Parti social-démocrate d'Autriche), la croissance du nombre de bus touristiques et de voitures de visiteurs est un bon signe :

Hallstatt était considéré comme un village mourant, dit-il. Maintenant, nous avons un développement économique avantageux et de bons revenus. Pour la première fois depuis longtemps, le trésor municipal n'est plus déficitaire. Cela donne également plus de marge de manœuvre à la commune, car si les chiffres sont dans le rouge, la province de Haute-Autriche risque d'être soumise à une réglementation stricte.

Le succès de la ville auprès des visiteurs vient notamment de la réputation qu'elle a acquise à travers sa sœur jumelle construite ex nihilo par le groupe China Mine Metal dans la province de Guangdong en Chine. Cette réplique à l’identique qui fait office de centre de loisirs a ouvert en 2012 ; depuis cette date, le petit village autrichien n’a cessé de gagner en popularité tant pour les visiteurs que les médias internationaux. Sur les réseaux sociaux, le texte « #Hallstatt » accompagné de clichés photos a propulsé la destination dans le top 10 des sites touristiques les plus plébiscités par les touristes chinois. Mais ce succès ne fait qu’augmenter l’irritation des habitants dont certains commencent déjà à scander des discours comme « Hallstatt appartient au Hallstätter », discours qui n’est pas sans rappeler la montée de partis sympathisants de l’extrême droite aux élections législatives de 2019, comme le Parti populaire autrichien dirigé par le chancelier Sebastian Kurz qui a obtenu 31,5% des voix (62 députés).

hallstatt
Village de Hallstatt

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?