Accéder au contenu principal

Analyses

Suite à un Noël décevant, les hôteliers parisiens ratent leur rentrée

Les manifestations des Gilets jaunes accompagnées des images de violence relayées dans les médias étrangers auront fait fuir les clientèles loisirs ce Noël. Une tendance qui se poursuit en ce début d’année.

Peu impacté en novembre par les manifestations des Gilets jaunes, les hôteliers parisiens ont subi de plein fouet le recul de fréquentation dans leurs établissements le mois suivant.

La période de Noël où la clientèle loisirs a l’habitude de se donner rendez-vous à Paris, aura été exécrable pour les professionnels du secteur. Les annulations enregistrées par MKG Consulting / OK_destination dès le mois de novembre pour la période des fêtes auront obligé les hôteliers à baisser leurs Prix Moyens.

 

Lendemain de Noël : les Parisiens ont la gueule de bois, les hôteliers européens continuent la fête

Marqués par une baisse des Taux d’occupation allant de -6,6 points le 29 décembre à -12,6 points le 26 décembre, les hôteliers voient leurs RevPAR chuter considérablement frôlant même les -20 % les 25 et 26 décembre.

Une situation inédite dans le reste de l’Europe où dans le même temps, les autres capitales enregistrent des performances remarquables profitant en partie du report de la clientèle de Paris. Ainsi le 26 décembre, Berlin voit son RevPAR grimper de 18,3 %, Bruxelles de 19,8 % et Vienne de 26,9 % ( ! ).

 

Georges Panayotis, Président Fondateur de MKG Group et Hospitality ON déclare : « Nous sommes dans une situation où Paris avait tout en main pour finir l’année en beauté, mais à cause des images de violence relayées dans le monde entier, elle perd sa clientèle au profit d’autres capitales européennes. Parmi Amsterdam, Berlin, Bruxelles et Vienne, la capitale française occupe la dernière place durant le week-end du Nouvel An avec environ 10 points d'écart en taux d’occupation. »

 

Rentrée 2019 : les hôteliers parisiens ne sont pas au rendez-vous

Par rapport à l’année précédente, les établissements parisiens voient leur fréquentation à la baisse depuis le début de l’année. Accusant une chute entre 3,2 et 6,2 points entre le 7 et 14 janvier, les hôteliers n’ont pas d’autres choix que de baisser leur prix. Les RevPAR s’inclinent jusqu’à chuter de -12,1 % le 13 janvier, au lendemain de l’acte IX des manifestations.

 

Tandis que les hôteliers de la capitale rient jaune, les Fashion Week qui auront lieu du 15 au 24 janvier pourront peut-être leur apporter un peu de couleurs, à condition que l’événement réussisse à apporter des images différentes dans les médias de la Ville Lumière.

Cependant, certaines marques comme Dior Homme ayant un défilé samedi se tenant près des Champs-Elysées - lieu récurrent des manifestations des Gilets jaunes - ont déjà décidé de le reporter.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?