Accéder au contenu principal

Analyses

Septembre 2021 : Après un été ensoleillé, l'hôtellerie française vit un septembre automnal

La rentrée signe la fin de l'été et de l'engouement estival qui avait rapproché fortement les performances hôtelières de son niveau d'avant-crise. Les résultats enregistrés brisent la dynamique saisonnière observée en juillet et août et remettent l'hôtellerie dans un contexte un peu plus difficile. Après des performances qui se rapprochaient de plus en plus du niveau d'avant-crise au cours du printemps, la tendance s'est accentuée cet été. Mais en septembre les principaux indicateurs sont de nouveau à la baisse.

 

Le taux d'occupation moyen des hôtels français en septembre était de 62,4% soit 15 points de moins que le niveau pré-Covid mais 18,7 points de plus que le niveau de 2020. Au niveau du RevPAR, l'indicateur est de l'ordre de 59,8€ (-27,4% par rapport à 2019 et +78,5% par rapport à 2020). Ces chiffres sont donc encourageants. Pourtant,  au mois d'août l'écart du Taux d'occupation avec le niveau pré-Covid était de seulement -13,2 points et celui du RevPAR de -13,4%. La France souffre donc de l'absence de la clientèle d'affaire en septembre alors qu'elle avait profité du retour de la clientèle de loisirs.

Contrairement à la France métropolitaine dans son ensemble, la ville de Paris progresse légèrement en septembre par rapport à août avec un écart de RevPAR de -49,8% entre septembre 2021 et septembre 2019 alors que cet écart était de -50,4% en août. La situation de l'hôtellerie parisienne s'améliore très légèrement en raison d'une légère reprise de la clientèle d'affaires et internationale au niveau de la ville pendant le mois de septembre qui est habituellement favorable à l'hôtellerie parisienne. La reprise d'évènement propice à la venue de clientèle extérieure, à l'instar de la Fashion Week à la fin du mois, a permis à l'hôtellerie de la capitale de retrouver un regain d'activité.

Pour ce qui est du reste de la France, le RevPAR enregistre une baisse. L'écart par rapport à l'année 2019 en France passe de -13,4% en août à -27,4%. Cela est principalement du au fait que la Province a connu en août un niveau au dessus de 2019 (+3,7%) tandis qu'en septembre le niveau est retombé à -6,8%. En effet, les vacances scolaires d'été qui ont profité à la Province laisse place à la légère reprise du tourisme d'affaires qui n'affecte pas toutes les régions de la même façon.

Dans la continuité des bilans des mois et des années précédents, les segments les plus économiques ont mieux résisté que les autres, mais enregistrent tout de même une diminution du RevPAR beaucoup plus importante que celle du mois d'Août. Le RevPAR des segments super-économiques et économiques sont ainsi respectivement en retrait de 12,6% et 21,4% par rapport à 2019, une baisse plus légère que celle des secteurs milieu de gamme et haut de gamme. Ces deux derniers demeurent les plus impactés, avec des RevPAR qui chutent de respectivement 29,9%  et 34,7% par rapport à 2019.

Cette baisse d’activité après l'été va-t-elle être amenée à perdurer jusqu’à la fin de l’hiver ? Les vacances scolaires le mois prochain sauront-elles renverser la tendance ? 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?