Accéder au contenu principal

Tendances

Septembre 2018 : un été indien pour l'hôtellerie européenne

La tenue de l’activité hôtelière est correcte en cette rentrée 2018 et confirme la stabilité de l’ensemble destinations européennes depuis le début de l’année.

Les performances hôtelières européennes progressent pour la rentrée 2018, avec certains pays enregistrant même une croissance très forte. Globalement, comparé à septembre 2017, le RevPAR augmente de +3,3% et croit dans tous les segments, malgré un léger ralentissement du haut de gamme. A noter que les résultats ne sont pas homogènes : les catégories moyen de gamme et super-éco ont enregistré des résultats à la hausse ce mois-ci, principalement dus à une augmentation de leurs prix moyens (en rebond de respectivement 5,6% et 2,7%). En revanche, les établissements haut de gamme et  économiques ont vu leur RevPAR croître, mais sans grande augmentation de leur taux d’occupation.

 

Au Year-to-Date, le bilan est également positif avec une croissance de +3,9% depuis le début de l’année. Le haut de gamme, segment le moins performant ce mois-ci, avec +2,1% est celui qui progresse le plus en YTD avec +4,6%, un résultat tiré par une augmentation du taux d’occupation (+1,1 points) et une hausse des prix (+2,9%).

Fait assez notable, l'ensemble de la zone ne voit pas ses indicateurs orientés au vert. Trois pays enregistrent un RevPAR en croissance à deux chiffres par rapport à septembre 2017 : la Hongrie (17,1%), l’Autriche (13,3%) et la France (10,9%). Des résultats s’expliquant principalement par une hausse de leur prix moyen, de respectivement 16,6% pour la Hongrie, de 13,3% pour l’Autriche, et de 8,9% pour la France. En outre, la Grèce observe une progression importante (RevPAR : +8,5%) et une continuité certaine par rapport à la saison estivale, avec une forte hausse des prix moyens (+11%).

Le Danemark illustre l’exception qui confirme la règle : son RevPAR est tiré par son taux d’occupation, en rebond de 3,5 pts soit la meilleure performance pour cet indicateur tous pays européens confondus, malgré une baisse des prix moyens à -2,9%.

L’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique semblent poursuivre un rythme de croisière, avec un RevPAR  de respectivement + 2,6%,  0,7% et 0%, confortant l’attractivité et la stabilité de ces pays en termes d'investissement hôteliers.

En revanche, plusieurs pays enregistrent une nouvelle baisse significative de leurs indicateurs : le Portugal, l’Espagne et l’Italie enregistrent les plus fortes baisses en termes de RevPAR avec respectivement -6,1%, -4,5% et -3%. Leurs métropoles (Barcelone, Madrid, Lisbonne, Milan) affichent une chute du RevPAR d’environ -10% avec tous leurs indicateurs dans le rouge.

D’autres pays tels que la République tchèque (-1,6% de RevPAR), le Royaume-Uni (-1,3% de RevPAR) et la Lettonie (-0,4%) ont vu leurs résultats se dégrader par rapport à la même période l’an dernier. A noter que la Lettonie enregistre des résultats en hausse sur les neufs premiers mois de l'année (RevPAR : +13%).

La Suisse, Malte et le Luxembourg observent un recul de leurs indicateurs avec un RevPAR de -1,8% pour la Suisse -2,0% pour Malte et de -2,5% pour le Luxembourg, malgré des bonnes performances de la part de Zurich avec +3,9% de RevPAR, +1,3% de PM et 89,7% de taux d’occupation.

Ces évolutions des performances hôtelières européennes renforcent la tendance haussière observée depuis le début de l'année en Europe. Le taux d’occupation global atteint près de 81,4% à fin septembre et reflète de la bonne santé de l’hôtellerie sur l’ensemble de l’Union européenne pour cette année 2018.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?