Accéder au contenu principal

Analyses

Quels marchés hôteliers européens sont les plus internationalisés ?

Tandis que les pays d'Europe du Sud sont ceux où la part de clientèle non domestique est la plus importante, l'analyse des clientèles distantes offre un éclairage différent.

L'internationalisation croissante des clientèles est une tendance de fond de ces dernières années pour l'hôtellerie européenne. Mais où en sont réellement aujourd'hui les grands marchés hôteliers européens dans ce domaine ?C'est en Espagne que la demande hôtelière est la plus internationalisée : 63,6% des nuitées passées dans le pays le sont par des clients étrangers. Le pays est devant l'Italie (48%), le Royaume-Uni (40,3%), la France (34,1%) et l'Allemagne (22,5%). Avec 80,5 millions d'habitants, l'Allemagne dispose du plus grand réservoir de population parmi les 5 plus grands pays européens : elle est donc naturellement le marché où la part de la clientèle domestique est la plus forte (77,5%). Cela découle aussi du fait qu'elle était historiquement un pays de départs plutôt que d'arrivées sur le segment loisirs, une dynamique aujourd'hui en train d'évoluer avec la montée du tourisme d'agrément en Allemagne (lire notre article). A l'inverse, la plus forte internationalisation des pays d'Europe du Sud découle bien sûr largement des migrations estivales de clientèles européennes.Mais l'internationalisation de l'Espagne s'est, jusqu'à présent, principalement opérée à travers des clientèles du continent : tandis que les européens génèrent plus de 55% des nuitées passées dans le pays, les clientèles extra-européennes n'y représentent que 8,8%. A l'inverse, parmi les 5 plus grands marchés hôteliers européens, c'est le Royaume-Uni qui compte aujourd'hui la plus forte proportion de clientèles distantes : 16,5% au total. Si l'on considère l'Europe comme un marché unique, ou que l'on cherche à se comparer aux pays-continents tels les Etats-Unis, c'est donc le Royaume-Uni qui est aujourd'hui le marché hôtelier européen le plus internationalisé, devant l'Italie (13,6%) et la France (11,6%).Mais les dynamiques sont différentes selon les marchés-sources. Ainsi, les clientèles américaines jouent un rôle plus important sur les marchés britannique (6,8% du total), italien (4,4%) et français (3,9%). Le poids des clientèles asiatiques est aussi plus important au Royaume-Uni (4,6% de nuitées générées par les clients asiatiques), mais aussi en France (3,9%). Les clientèles asiatiques sont également assez importantes en Allemagne (2,7% des nuitées), où elles sont plus présentes pour les nombreux salons et événements d'affaires qui s'y tiennent. Les clientèles de Russie, Ukraine et Turquie jouent pour leur part un rôle bien plus significatif sur les marchés hôteliers d'Europe du Sud (elles y représentent plus de 2,5% des nuitées) qu'en Europe de l'Ouest.

Cette analyse est tirée de l'European Hospitality Report publiée par MKG Hospitality.
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?